Retraites : la CIMR assure rester résiliente face à la crise du Covid-19

M.M. | Le 30/6/2020 à 18:11

Avec de très bonnes performances en 2019, la CIMR affirme dans son dernier rapport financier que son régime reste pérenne malgré les fortes secousses qu'il subit actuellement. La caisse a même décidé d'offrir un cadeau à ses adhérents en augmentant la valeur du point en service.

La CIMR a publié son rapport d’activité 2019 suite à la tenue de son assemblée générale le 19 juin. Encore un fois, la caisse dédiée à la retraite complémentaire des salariés du privé a réalisé de bonne performances, renforçant la résilience de son régime. 

Le total des produits techniques a dépassé la barre des 30 milliards de dirhams, en progression de 6,8%. Une performance due à l'augmentation du nombre des adhérents actifs qui s’est établi à 6.800 entreprises, enregistrant une évolution de 3% par rapport à 2018.

Augmentation de 1,25% de la valeur du point

Le nombre d'affiliés à la CIMR a progressé globalement de 4,8% atteignant un effectif global de 699.606 personnes : 375.469 d’actifs cotisants et 324 137 ayants droit.

Une évolution qui dépasse, selon le rapport financier, l'hypothèse retenue pour l'élaboration du bilan actuariel annuel, qui fixe l'évolution annuelle du nombre d’actifs sur le long terme à 1,5% pour assurer le maintien de l’équilibre du régime.

Un résultat qui a poussé le Conseil d’administration de la CIMR à augmenter la valeur du point en service de 1,25%, pour passer de 12,59 en 2018 à 12,76 en 2019. Une bonne nouvelle pour les adhérents du régime…

Petite donnée intéressante qui ressort du rapport : les adhérents de la CIMR préfèrent pour la grande majorité récupérer leurs retraites en capital. Les liquidations avec option en capital ont représenté ainsi plus de 80% des dossiers liquidés en 2019 pour un montant versé de 826 millions de dirhams contre 791 MDH en 2018.

Autre tendance intéressante à noter : la baisse de l’âge moyen du décès de la population des affiliés du régime. Celui-ci est passé à 80 ans et 5 moins, soit 1 an et 11 mois de moins qu’en 2018. Ce qui a allégé la durée moyenne du service qui a atteint une moyenne de 18 années et 11 mois, contre 19 années et 7 mois en 2018.

La valeur du portefeuille dépasse la barre des 70 milliards de dirhams

Les performances sur le plan financier ont été également au rendez-vous en 2019. La CIMR a généré sur l’année des produits de placements bruts de 3,8 milliards de dirhams, en hausse de 12,8% par rapport à 2018. Une performance qui s’explique par les bonnes performances réalisés sur le marché actions où la CIMR est fortement présente.

En net, les produits de patrimoine se sont fixés à 3,3 milliards, soit une progression de 10%.

Résultat des courses : la valeur marché du portefeuille financier a dépassé la barre des 70 milliards de dirhams, contre une valeur comptable de 59,9 milliards. Soit un total de plus values latentes de 10,7 milliards de dirhams.

Les impacts de la crise du Covid 19

Un trend qui sera cassé cette année à cause de la crise du Covid-19, comme le note le rapport. Une crise qui impactera les activités de la caisse sur deux plans :

1- La réduction des contributions du fait de la baisse de l’emploi et des suspensions temporaires des adhésions ;

2- La réduction des revenus financiers suite au report et à l’étalement du paiement des contributions et le provisionnement des participations suite à l'effondrement du marché financier.

La CIMR note toutefois dans son rapport que ces deux effets ne menacent pas les équilibres du régime, qui reste pérenne malgré “les fortes secousses qu’il va endurer”.

Dans une interview réalisée récemment avec le PDG de la CIMR, Khalid Cheddadi nous expliquait que plusieurs scénarios ont été réalisés pour évaluer l'impact de la crise sur les équilibres du régime. Et que le régime a résisté à tous les scénarios, y compris le plus pessimiste qui prévoit une baisse du chiffre d’affaires de 40%. 

lire aussi
  • A. E. Rh. | Le 29/7/2021 à 15:01

    TMSA - Marsa Maroc : Comment sera financée l'acquisition

    EXCLUSIF. L'Etat a annoncé la cession de 35% du capital de Marsa Maroc au groupe Tanger Med (Tanger Med Special Agency, dite TMSA). Une monétisation d'un actif de l'Etat qui ne dit pas son nom.
  • | Le 29/7/2021 à 14:08

    Réclamations bancaires : 826 plaintes reçues par Bank Al-Maghrib en 2020

    En 2020, 826 plaintes ont été déposées auprès de la Direction de la Supervision Bancaire et 7 sanctions disciplinaires ont été prononcées, d’après le rapport annuel de Bank Al-Maghrib.
  • | Le 29/7/2021 à 12:20

    La dette bancaire des ménages a atteint 369 milliards de DH en 2020

    Dans son rapport 2020 sur la supervision bancaire pour l’année 2020, Bank Al Maghrib souligne la hausse de l’endettement global des ménages et des entreprises non financières.
  • | Le 29/7/2021 à 12:10

    Voici comment a évolué le cadre légal et réglementaire des établissements de crédit en 2020

    Avec la crise du Covid-19, les priorités de la banque centrale ont été revues afin d’adopter le cadre légal et réglementaire au contexte de la crise. Voici les principales évolutions et les chantiers en cours.