Séance du 14/04/2021

Indices

MASI
MADEX

MASI Pts

Les plus fortes variations

medias24

Avec les effets de la crise sanitaire, les livraisons ont fortement chuté en 2020. Néanmoins, le niveau des préventes est reparti à la hausse durant le second semestre. Le groupe diminue légèrement son niveau d’endettement et son stock de produits finis sur la période.

Résidences Dar Saada : Déficit de 135 MDH en 2020

 | LE 01-04-2021 10:34
Avec les effets de la crise sanitaire, les livraisons ont fortement chuté en 2020. Néanmoins, le niveau des préventes est reparti à la hausse durant le second semestre. Le groupe diminue légèrement son niveau d’endettement et son stock de produits finis sur la période.

En 2020, le chiffre d’affaires du groupe s’élève à 618 millions de dirhams, en chute de 55,2%.

Sur la période, les préventes ont baissé de 31% avec 3 001 unités. Un ralentissement que le groupe a principalement observé sur le premier semestre de l’année 2020 et causé par les effets du confinement.

Néanmoins, il explique que « la performance commerciale du deuxième semestre a permis de limiter les conséquences négatives de l’arrêt quasi-total de l’activité immobilière durant le deuxième trimestre, puisque 71% des préventes de l’année ont été réalisées durant la deuxième moitié de l’année ». RDS précise que le chiffre d’affaires sécurisé s’élève à 1,2 milliards DH à fin 2020.

Les livraisons sur l’année ont chuté de 71% à 1 187 unités, en raison de la crise sanitaire a de l’arrêt quasi-total de la production sur tous les chantiers. Le groupe précise que « contrairement à la prévente, l’activité de production a connu une reprise timide après la fin du confinement. Cela a provoqué un glissement important des livraisons d’unités dans le temps. Le chiffre d’affaires ainsi réalisé durant l’exercice provient en totalité du stock d’unités finies avant 2020 ».

Le niveau d’activité en 2020 n’a pas permis de dégager une marge opérationnelle suffisante pour couvrir les charges. Le résultat net est déficitaire de 135 millions de dirhams contre un bénéfice net de 304 millions de dirhams en 2019.

Sur l’année, le stock de produits finis a diminué de 25% à 3 467 unités. Et ce, « grâce au déstockage massif des produits finis lié à notre politique commerciale ciblée appliquée depuis 2018 » explique RDS.

L’endettement baisse de 4,7% en 2020, à 2,85 milliards de dirhams malgré un quasi-arrêt des revenus pendant 6 mois. RDS indique avoir procédé à un remboursement de plus de 430 millions de dirhams de dettes bancaires hors intérêts au titre de l’exercice 2020.

Les créances clients s’élèvent à 624 millions de dirhams, en baisse de 30%. Toutefois, la crise sanitaire et le confinement ont provoqué le rallongement des délais des procédures administratives et bancaires de livraison des biens. « Le délai moyen de règlement clients est donc passé de 6,5 mois en 2019 à 10,4 mois en 2020 » précise RDS.

Pour cette année, le groupe se dit très confiant concernant la reprise et l’effet de rattrapage. Dans ce contexte, RDS a adapté son plan de développement en optant pour de nouvelles priorités:

  • Poursuite de la politique d’orientation des ventes sur le stock de produits finis
  • Focalisation sur l’achèvement des projets en cours de construction, tous standing confondus, et développement des projets disposant d’un taux de commercialisation important

Sur le second point, RDS précise que « 4 249 unités sont en cours de production à fin 2020 et 3 636 unités supplémentaires seront mises en chantier en 2021. L’ensemble de ces biens seront réalisés et livrés à partir de l’exercice en cours ».

Aller à
Atlanta