Tableau de bord

le 18/08/2019
MASI
MADEX

MASI Pts

medias24

Le secteur des assurances a enregistré l'année écoulée un recul de sa rentabilité, selon le rapport annuel sur la stabilité financière élaboré conjointement par l'ACAPS, Bank Al-Maghrib et l'AMMC.

En effet, le résultat net du secteur a baissé de 9,5% en 2018, pour atteindre 3,5 milliards de dirhams. Un recul dû essentiellement à une forte baisse de la marge d'exploitation qui devient négative, impactée par la baisse des marges des opérations non-vie, suite à la dépréciation des marges des assurances automobile (-60,5%), incendie et éléments naturels (-94,8%), risques techniques (-362,3%) et transport (-57%), selon le rapport.

Les capitaux propres ont pour leur part augmenté de 2,8%, atteignant 37 milliards de dirhams contre 36 milliards de dirhams en 2017. Cette augmentation, conjuguée à la baisse du résultat net, a toutefois impacté le rendement des capitaux propres (ROE). Celui-ci reste néanmoins à un niveau appréciable de 9,4% contre 10,7% en 2017.

D'une autre part, le rapport sur la stabilité financière rapporte les résultats de l'évaluation de l'exposition des entreprises d'assurances au risque d'un choc boursier et au risque immobilier.

Cette exposition a été appréhendée à travers des stress tests calibrés sur la base d'une baisse de 10% à 25% des cours des actions cotées et des placements immobiliers. Les résultats de ces stress tests ont montré un impact très limité sur les exigences prudentielles des entreprises d'assurances. 

Cela étant, l’exposition des entreprises d’assurances au risque d’impayés, provenant aussi bien des assurés que des intermédiaires d’assurances, a augmenté. En effet, leurs parts des fonds propres s’élèvent à 21,1% pour les assurés et 12,9% pour les intermédiaires contre 18,4% et 12,3% respectivement en 2017.

Rapportés au chiffre d’affaires, ces impayés représentent 2,3 mois pour les assurés et 1,4 mois pour les intermédiaires.

Page d'accueil Quoi de neuf