Page d'accueil Quoi de neuf

Sukuk : les souscriptions de Umnia Bank ont atteint 170 millions de dirhams

medias24

Le montant souscrit par Umnia Bank lors de la première émission souveraine de Sukuk, qui a eu lieu en octobre dernier, s'élève à 170 millions de dirhams. C'est ce que nous affirme Adnane El Gueddari, Directeur général de la banque.

C'est donc près de la moitié du montant global souscrit par les banques participatives (350 millions de dirhams) qui a été raflée par la filiale de CIH Bank.

Cela étant, notre interlocuteur nous informe que des émissions de Sukuk par les banques participatives ne se feront pas pour bientôt.

Et pour cause : les actifs "titrisables" sont toujours en cours de "construction" dans le bilan de la jeune banque. Pour pouvoir en effet émettre des Sukuk Ijara à l'instar de l'émission étatique, il faut disposer d'actifs tangibles conséquents qui peuvent être titrisés. A fin 2018, le total bilan de CIH Bank frôle le 1,5 milliard de dirhams.

"C'est le cas pour toutes les banques participatives, qui ne sont pas encore assez matures pour émettre des Sukuk", indique notre interlocuteur.

Pour l'instant, Umnia Bank et ses consœurs comblent le déficit entre les emplois et les ressources par le recours à la Wakala Bil Istithmar, un contrat tamponné par le CSO qui permet aux banques participatives de se refinancer auprès de leurs maisons mères, à savoir les banques conventionnelles.

Mais en attendant d'émettre leurs propres Sukuk, les professionnels tablent d'abord sur la mise en place des comptes d'investissement participatifs qui permettra de fournir de nouvelles ressources aux banques pour rapprocher le niveau des dépôts de celui des financements.

Les contrats relatifs à ces comptes sont d'ailleurs prévus pour 2019, selon notre interlocuteur.

Stokvis renoue avec les bénéfices en 2018
BeAssur et Marsh lancent un produit d’assurance pour l’aquaculture