Page d'accueil Quoi de neuf

Commerce extérieur : le déficit commercial s'alourdit de 1,25 milliard en janvier

medias24

Le déficit commercial du Maroc s’est alourdi de 1,25 milliard de DH en janvier 2019 par rapport à janvier 2018, selon les indicateurs du commerce extérieur de l’Office des changes.

Selon ces indicateurs, les importations ont augmenté deux fois plus vite que les exportations :

- Importations : +2,58 milliards de DH, à 39,59 milliards.

- Exportations : +1,33 milliards de DH, à 23,8 milliards.

D’où un déficit commercial de 15,78 milliards de DH, en aggravation de 1,25 milliard (+8,6%). Le taux de couverture des importations par les exportations s’établit ainsi à 60,1% au lieu de 60,7% un an auparavant.

La hausse des importations s’explique principalement par celles des achats des demis produits, des produits bruts et des produits finis de consommation. La facture énergétique a, elle, baissé avec un poids qui ne représente plus que 14,8% du total des importations contre 16,8% un an plus tôt.

La hausse des exportations résulte de celles des ventes des phosphates et dérivés, de l’agriculture et agroalimentaire et de l’automobile.

A noter que les données relatives aux exportations des principaux secteurs se basent, désormais, sur la nouvelle nomenclature des « Ecosystèmes », mise en place dans le cadre du Plan d’Accélération Industrielle 2014-2020.

Par ailleurs, la balance des services affiche un solde excédentaire, à 5,95 milliards de DH, mais en baisse de 220 MDH par rapport à janvier 2018.

En cause, la baisse des recettes touristiques de 450 MDH, à 5,89 milliards de DH, et la hausse des dépenses de voyages des marocains à l’étranger (+120 MDH, à 1,65 milliard de DH).

Les services de transport international ont également contribué à la baisse du solde.

Enfin, les flux nets des investissements directs étrangers ont atteint 2,08 milliards de DH contre 1,47 milliards une année auparavant.

>>Lire aussi: Le déficit commercial du Maroc s’alourdit de 15,2 milliards de DH en 2018

 

Stokvis renoue avec les bénéfices en 2018
BeAssur et Marsh lancent un produit d’assurance pour l’aquaculture