Page d'accueil Quoi de neuf

LarfargeHolcim étudie la possibilité de céder ses actifs en Afrique et au Moyen Orient selon Bloomberg

medias24

L’agence d’information financière annonce dans une dépêche que le groupe a engagé des discussions avec des conseillers pour étudier la possibilité d’un désengagement total ou partiel des marchés africains et ceux du Moyen Orient. Des marchés où l’activité du cimentier tourne au ralenti, signale Bloomberg.

Les actifs du géant mondial du ciment seraient valorisés à 8 milliards de dollars, précise Bloomberg qui cite des sources anonymes proche du dossier, tout en précisant que pour l’instant aucune banque d’affaires n’a été engagé pour concrétiser cette opération de cession.

L’objectif pour LafargeHolcim serait de réduire son endettement et se concentrer sur les zones de croissance.

En Afrique, le groupe est présent dans 16 pays : Maroc, Algérie, Egypte, Bénin, Cameroun, Kenya, Madagascar, Malawi, Maurice, Nigéria, Ouganda, La Réunion, Tanzanie, Zambie, Zimbabwe et l'Afrique du Sud. 

Au Moyen Orient, cinq pays sont couverts : Arabie Saoudite, Qatar, Oman, Emirats Arabes Unis, Jordanie.

Selon un commentaire de la société de recherche Alpha Mena, les cimentiers qui pourraient être intéressés par ces actifs ne sont pas nombreux. Alpha Mena cite notamment l’Africain Dangote, les cimentiers chinois, indiens et ceux de l’Amérique Latine. 
 
Affaire à suivre. 


 

Marché de change
Journée du 22-07-2019