Tableau de bord

le 20/09/2019
MASI
MADEX

MASI Pts

medias24

La SNEP confortée par le réexamen des droits antidumping sur les importations de PVC

 | LE 18-12-2018 

La SNEP vient de diffuser, ce 18 décembre, un communiqué relatif à la recevabilité de la requête de réexamen des droits antidumping en vigueur sur les importations de PVC en provenance des Etats-Unis d'Amérique. 

"Suite à la recevabilité de sa requête, la SNEP est confortée et déterminée à défendre le marché marocain contre les pratiques anti-concurrentielles des producteurs exportateurs américains de PVC", affirme Rachid Mohammadi, Directeur général de la SNEP, cité dans le communiqué.

"La reconduite des mesures antidumping devrait contribuer à créer davantage de valeur ajoutée pour l'ensemble de l'industrie nationale, avec des retombées positives sur ses différentes parties prenantes", ajoute le communiqué.

La SNEP indique par ailleurs que ces mesures la confortent également dans sa stratégie de développement; visant à augmenter ses capacités de production et à améliorer sa compétitivité et ce "grâce à un effort soutenu de Recherche & Développement et une meilleure efficacité opérationnelle".

Rappelons que le ministère du Commerce et de l'Industrie a décidé, en date du 12 décembre 2018, l'ouverture d'une enquête de réexamen des mesures antidumping déjà en vigueur sur les importations de PVC arrivant à expiration le 26 décembre 2018: "A travers cette requête, la SNEP anticipe la réapparition du dumping et se prémunit contre les dommages que peut causer cette pratique nuisible à son activité", ajoute l'entreprise.

Instaurés en 2013 pour une durée de 5 ans, ces droits antidumping sont la conclusion d'une enquête ayant révélé l'existence d'une marge de dumping variant entre 22,9% et 56,2% de la part des producteurs exportateurs américains.

"Loin d'être un cas isolé dans le paysage de l'industrie chimique au niveau mondial, la défense de la production locale de PVC est portée par plusieurs pays dont l'industrie subit des importations à des prix abusivement bas. L'importance stratégique de cette industrie incite ces pays, à l'instar du Maroc, à se prémunir contre les pratiques abusives de certains acteurs", explique la SNEP.

Page d'accueil Quoi de neuf