Séance du 06/07/2020

Indices

MASI
MADEX

MASI Pts

Les plus fortes variations

medias24

L’Association professionnelle des sociétés de bourses (APSB) et la Bourse de Casablanca, en collaboration avec CFG Bank, ont organisé ce jeudi 18 juin un Webinaire sous le thème “L’impact du Covid-19 sur le secteur de l’agroalimentaire et de la distribution."

Quatre valeurs des secteurs de l'agroalimentaire et de la distribution ont un potentiel de hausse (CFG Bank)

 | LE 22-06-2020 15:10
L’Association professionnelle des sociétés de bourses (APSB) et la Bourse de Casablanca, en collaboration avec CFG Bank, ont organisé ce jeudi 18 juin un Webinaire sous le thème “L’impact du Covid-19 sur le secteur de l’agroalimentaire et de la distribution."

Ce webinaire fut l’occasion de présenter l’impact de de la pandémie du Covid-19 sur les quatre principales sociétés cotées des secteurs de l'agroalimentaire et de la distribution, à savoir Label’Vie, Cosumar, Mutandis et la Société des Boissons du Maroc (SBM).

Maha Karrakchou, directrice de recherche à CFG Bank, a également présenté les perspectives 2020 et 2021 de la banque concernant ces groupes.

Dans ce sens, CFG Bank prévoit une hausse des cours des quatre sociétés.

Label’Vie : le cours a un potentiel de hausse à 3.394 DH

Selon CFG, Label’Vie est une valeur en croissance : depuis son introduction en bourse en 2008, les ventes et la surface de vente du groupe se sont multipliées par 9 tandis que le RNPG s’est multiplié par 8 à fin 2019. 

“D’autre part, le groupe bénéficie d’un réseau de distribution solide et mature, dégageant un rentabilité solide et récurrente. Il est également le leader sur le segment supermarché avec 30% de PDM.” souligne Maha Karrakchou, dans le cadre de ce webinaire.

Elle ajoute que le segment "Hypermarché" bénéficie d’un potentiel de développement significatif à court terme. De son côté, le segment de l’Hypercash ( à travers Atacadao), est l’un des principaux moteurs de croissance du groupe à moyen et long terme et vise à augmenter indirectement le taux de pénétration de la GMS au Maroc tout en préservant la pérennité de la distribution traditionnelle. 

CFG Bank prévoit ainsi, une hausse du cours à 3.394 DH contre 3.150 DH observé à la clôture de ce lundi 22 juin, soit un potentiel de hausse de de 7,8%.

Concernant l’impact Covid-19, la même source rappelle que le chiffre d’affaires de Label Vie a progressé au T1 2020, sous l’effet de panique des consommateurs après la déclaration des premiers cas au Maroc de l’état d’urgence sanitaire en mars.

Toutefois, cet effet de stockage va se diluer au cours de l’année. Les nouvelles ouvertures seront également impactées durant 2020 suite à l’arrêt temporaire des chantiers dans le cadre de l'Etat d'urgence sanitaire.

Voici les prévisions de CFG Bank concernant les indicateurs de Label’vie en 2020 et 2021 :

en MDH 2019 Prévision 2020 Prévision 2021
Ventes consolidées 9.442 10.290 11.252
REX 464 489 514
Marge EBIT 4,9% 4,7% 4,6%
RNPG 312 305 393

Source : CFG Bank

Selon les prévisions de la banque, les ventes consolidées de Label'Vie devrait croître de 8% en 2020 et de 9% en 2021. 

Le REX, quant à lui, devrait progresser de 5,38% en 2020 et de 5,11% en 2021, en glissement annuel.

Les taux de marges d’EBIT devrait se diluer, en lien avec la montée en puissance de Atacadao dans le mix produit du groupe.

De son côté, le RNPG devrait baisser de 2,24% en 2020. Toutefois, ajusté de la contribution de 50MDH au Fonds spécial de gestion du Covid-19, le RNPG ressort à 339 MDH, en croissance de 9% par rapport à 2019.

En 2021, le RNPG devrait progresser de 28,85% par rapport à 2020.


SBM : le cours a un potentiel de hausse à 2.911 DH

Selon CFG Bank, le cours de Société des boissons du Maroc (SBM) a un potentiel de hausse de 7,8% à 2.911 DH par rapport au cours observé à la clôture de ce lundi 22 juin (2.699 DH).

La crise sanitaire eu un impact sur l’activité de SBM avec la fermeture des bars, hotels, restaurants durant l’Etat d’urgence sanitaire et avec le confinement. Toutefois, Maha Karrakchou souligne que le confinement est tombé “au bon moment” en coïncidant  avec les mois de Ramadan et Chaabane.

Ainsi, l’activité ne sera pas fortement impactée si le confinement est levé avant le Troisième trimestre de l'année en cours.

En face, l'activité à l'export de SBM compensera la baisse des ventes au niveau national.

Concernant les perspectives, CFG prévoit une baisse de 8% du chiffre d'affaires du groupe en 2020 et de 13% du RNPG. Sans la prise en considération du don au Fonds Covid-19, le RNPG ajusté serait en baisse de 12% en 2020. 

“ En 2021, on prévoit une reprise des indicateurs au même niveau de l’année 2019” précise la même source. 

Cosumar : le cours a un potentiel de hausse à 200 DH

La banque prévoit une timide hausse du cours à 200 DH par rapport au cours observé ce lundi 22 juin (198,7DH). 

Concérnant l’impact de la pandémie sur Cosumar, la même source estime que le groupe est résilient vis à vis la crise sanitaire : tant que le sucre est un produit de première necessité, l’activité de Cosumar ne sera pas lourdement impactée et l’activité à l’export pourrait même augmenter par rapport à 2019.

Voici les prévisions de CFG Bank concernant Cosumar :

en MDH 2019 Prévision 2020 Prévision 2021
Chiffre d'affaires 8.211 8.375 8.543
EBIT 1.455 1.499 1.529
RNPG 924 938 1.025

Source : CFG Bank

Ainsi, la banque prévoit une hausse d'environ 2% en glissement annuel du chiffre d’affaires du groupe en 2020 et en 2021, portée par un effet prix positif à l’export.

D'autre part, la même source prévoit une hausse de l'EBIT de 3% en 2020 et de 2% en 2021, en glissement annuel.

Le RNPG, quant à lui, progresserait de 1,5% en 2020 malgré la contribution avec 100MDH au Fonds de gestion de la pandémie et de 9% en 2021.

Mutandis : l'activité du segment "Détergents" devrait compenser la baisse des ventes des autres segments en 2020

CFG Bank prévoit une hausse à 280 DH du cours de Mutandis, soit un potentiel de hausse de 27% par rapport au cours de 220 DH observé à la clôture de ce lundi 22 juin.

Concernant l’impact du Covid-19 sur l’activité du groupe, Il diffère d'un segment à l'autre et peut être traduit comme suit :

- Segment "Détergents": une progression de 6% des ventes en 2020, ce segment devrait profiter de la bonne performance des ventes de l’eau de javel durant la crise sanitaire.

- Segment "Produits de la mer" : une baisse de 4% des ventes en 2020, ce segment devrait patir sous l’effet combinée de la baisse en approvisionnement au T2-2020 et une demande plus timide à l’export.

- Segment "Bouteilles alimentaires" : une baisse de 10% des ventes , ce segment devrait patir de la baisse de la consommation des boissons gazeuses, des jus de fruits, et des bouteilles d’eau petits formats en lien avec la fermeture des écoles, hotels et des lieux de sorties pendant la période du confinement.

- Segment "Just de fruits" : une baisse de 5% des ventes à cause du confinement, contre un Taux de croissance annuel moyen (TCAM) de 24% depuis l’acquisiton de la marque "Marrakech" en 2017.

Par conséquent, le segment des détergents devrait compenser la baisse des autres segments en 2020.

En termes de perspectives les analystes prévoient une baisse du CA et du RNPG en 2020 de 0,8% et 5,6%, en ordre respectif et une reprise à partir de 2021.

Aller à