Séance du 24/11/2020

Indices

MASI
MADEX

MASI Pts

Les plus fortes variations

medias24

L’émergence de la crise sanitaire n’a pas freiné le développement du fonds Outlierz Ventures qui a pu conclure 3 nouveaux investissements au cours de cette année et prévoit de nouvelles participations d’ici la fin de cette année, d’après Kenza Lahlou, co-fondatrice et Managing Partner du fonds.

Outlierz Ventures : 3 nouveaux investissements et d’autres dans le pipe pour la fin de 2020

Outlierz Ventures : 3 nouveaux investissements et d’autres dans le pipe pour la fin de 2020
L'équipe Outlierz Ventures
Par M. Ett. | LE 05-11-2020 16:12
L’émergence de la crise sanitaire n’a pas freiné le développement du fonds Outlierz Ventures qui a pu conclure 3 nouveaux investissements au cours de cette année et prévoit de nouvelles participations d’ici la fin de cette année, d’après Kenza Lahlou, co-fondatrice et Managing Partner du fonds.

Outlierz Ventures, fonds de capital-risque africain basé au Maroc, a pu continuer ses investissements dans des startups en forte croissance à travers l’Afrique, et ce, malgré un contexte marqué par une forte crise économique.

Le fonds annonce, dans un communiqué, la conclusion de 3 nouveaux investissements réalisés en 2020.

Depuis le démarrage de son activité en janvier 2019, le fonds a réalisé 8 investissements répartis sur 4 marchés africains : le Maroc, l’Egypte, le Nigeria et le Kenya, ainsi que dans des startups européennes portées par des entrepreneurs africains de la diaspora.

3 sur les 8 investissements ont été réalisés au cours de cette année : 

> YouVerify (Nigeria): c'est une startup qui automatise et digitalise le process de KYC-check (Know-Your-Customer) pour permettre notamment l’ouverture de comptes bancaires à distance.

> Bamboo (Nigeria): une startup qui démocratise l’investissement et permet aux Nigérians d’investir instantanément sur la place boursière américaine à partir d’une application mobile connectée à leur compte bancaire nigérian.

> Healthlane (Cameroun et Nigeria): c'est une startup qui propose un service de soin premium au sein des hôpitaux publics et offre des services à distance comme la prise de rendez-vous en ligne, la télémedecine, ou encore l’accès aux résultats des tests de laboratoires sur l’application mobile.

Parmi ces entreprises technologiques, 4 sont dans le secteur du retail et de la logistique : WaystoCap (Maroc), Sokowatch (Kenya), MaxAB (Egypte), et TousFacteurs (France), 3 dans celui de la FinTech: Bamboo (Nigeria), Youverify (Nigeria) et Asoko Insights (Afrique subsaharienne) et 1 dans le secteur de la santé: Healthlane (Nigeria).

D’après le communiqué, « la plupart des sociétés de portefeuille du fonds ont été positivement impactées par la crise sanitaire car elles répondent à des besoins fondamentaux, et ont vu leur croissance s’accélérer. En termes de valorisation, certaines d’entre elles ont déjà dépassé la centaine de millions de dollars en quelques années et assurent au portefeuille une rentabilité remarquable vis-à-vis des standards internationaux de l’industrie du capital-risque ».

Outlierz Ventures espère dénicher de nouveaux investissements d'ici la fin de cette année

Contactée par LeBoursier, Kenza Lahlou, co-fondatrice et Managing Partner d’Outlierz Ventures, nous confie que dès l’émergence de la crise liée au Covid-19, « on est restés alertes en essayant d’anticiper les différentes opportunités qui peuvent émerger, notamment dans le secteur de la Distribution et de la Healtech. On a également dû faire notre analyse des opportunités et investir à distance, en sachant qu’on investit dans plusieurs pays. On a pu être flexible pour nous adapter nous aussi au contexte général ». 

L’équipe Outlierz Ventures a pu ainsi constater que « la crise sanitaire a beaucoup encouragé la digitalisation de plusieurs services. Les particuliers optent de plus e plus pour l’E-commerce et les entreprises ont compris la nécessité d’offrir des services à distance à leurs clients. Les banques, par exemple, ont vu le besoin de permettre l’ouverture de compte à distance tout en utilisant des solutions qui permettent de vérifier l’identité du client à distance, notamment en faisant appel aux services des startups qui font le KYC-check (Know-Your-Customer) », explique notre interlocutrice.

Le domaine de la logistique a lui aussi bénéficié de la digitalisation. « Je donne l’exemple d’une entreprise dans laquelle on a pu investir et qui fait de la livraison aux épiciers. Avec la crise sanitaire, il y a eu une augmentation de la consommation des produits de première nécessité, et puisque les épiciers constituent le plus important réseau de distribution en Afrique en comparaison avec le secteur de la distribution moderne, cette entreprise a beaucoup profité de cette situation », continue-t-elle.

C’est pour dire que « cette crise a démontré l’importance du digital et sa capacité à s’immiscer dans le cœur des habitudes de consommation », souligne Kenza Lahlou.

A moins de deux mois de la fin de 2020, l’équipe espère dénicher de nouveaux investissements cette année. « On prépare de nouveaux investissements d’ici la fin d’année. On est en phase d’analyse de nouvelles opportunités. Par la suite, on devrait les valider et les faire passer par notre comité. En principe, on a pour objectif de faire plus de 8 investissements cette année », nous indique notre source.

>>> Lire aussi : Capital risque. L'équipe Outlierz Ventures annonce le détail de ses investissements en Afrique

Aller à
La séance du jour
24-11-2020
10:54Le marché démarre dans le vert