Séance du 06/07/2020

Indices

MASI
MADEX

MASI Pts

Les plus fortes variations

medias24

Les marchés financiers avaient anticipé la baisse du taux directeur. Pour le moment, cette baisse n’a pas fortement impacté les OPCVM obligataires. Les investisseurs ont toujours intérêt à y rester. Une réallocation vers le marché Actions est tout de même anticipée, d’après un gestionnaire de fonds. 

OPCVM obligataires : l’impact de la baisse du taux directeur reste pour le moment limité

Par M. Ett. | LE 23-06-2020 16:40
Les marchés financiers avaient anticipé la baisse du taux directeur. Pour le moment, cette baisse n’a pas fortement impacté les OPCVM obligataires. Les investisseurs ont toujours intérêt à y rester. Une réallocation vers le marché Actions est tout de même anticipée, d’après un gestionnaire de fonds.

Pour l’instant,  malgré la baisse du taux directeur, l’impact visible de cette baisse sur les OPCVM obligataires reste limité, nous indique un gestionnaire de fonds de la place.

« Les investisseurs ont donc intérêt à y rester en attendant la baisse effective de la courbe des taux », estime-t-il.

A rappeler que le Conseil de Bank Al-Maghrib, réuni mardi 16 juin, a réduit de 50 points de base le taux directeur qui passe à 1,5%. Cette baisse est la deuxième après celle de 25 points de base de mars dernier.

« La baisse du taux directeur a été anticipée par les marchés. Et c’est la partie courte de la courbe des taux qui a commencé à baisser. La partie moyen et long terme de la courbe des taux résiste toujours. Globalement, la correction à la baisse va être observée beaucoup plus sur le court terme que sur le moyen terme et long terme», continue notre interlocuteur.

Pour les OPCVM monétaires, « il faut s’attendre à une baisse de la courbe du court terme de 50 pbs, sur un horizon de 2-3 mois », anticipe-t-il.

A rappeler que les OPCVM Monétaires ont bénéficié du mouvement de panique qui a touché le marché au début de la crise du Covid-19. Il y a deux semaines, cette catégorie d’OPCVM affichait la meilleure évolution d’actif sous gestion depuis le début de l’année 2020 avant de céder la place aux OPCVM Obligations moyen et long terme. 

Au 19 juin, l’actif sous gestion des OPCVM Monétaires affichait une hausse de 2,06% depuis le début de l’année en cours, selon les données de l’Association des sociétés de gestion et fonds d’investissement Marocains (ASFIM), relayées par LeBoursier à travers ce lien. Mais, il affichait la plus forte baisse hebdomadaire (-6,39%) en comparaison avec les autres catégories d’OPCVM. Cette baisse est intervenue au cours de la semaine de l’annonce de la baisse du taux directeur. 

« Pour les OPCVM Obligations, les investisseurs dans cette catégorie d’actifs ont toujours intérêt à rester positionnés tant que la baisse induite par la réduction du taux directeur n’est pas encore effective », estime notre source.

Les OPCVM Obligations Court terme affichent une hausse de leur actif net de 2,16% depuis le début de l’année et une hausse hebdomadaire de 6,42%.

Pour leur part, les OPCVM Obligations Moyen et Long terme dégagent une hausse de 6,85%. En variation hebdomadaire, ils ont avancé de 1,67% au 19 juin. 

« Pour le moment, les investisseurs sont acheteurs de maturités longues. Mais, une fois que la baisse de la courbe va atteindre 30-40 pbs, on verra une petite tension à la vente ». 

« Il n’y a absolument aucune raison pour qu’il y ait des rachats. Il va y avoir par contre une réallocation vers d’autres actifs notamment le marché Actions qui offre maintenant un meilleur rendement », conclut-il.

La baisse du taux directeur induit une baisse des taux du marché obligataire, ce qui crée un spread supplémentaire entre le rendement actions et le rendement taux. C’est ce qui renforce l’attractivité du marché Actions. 

>>> Lire aussi : Pourquoi la Bourse de Casablanca a réagi positivement aux décisions de Bank AL-Maghrib

Aller à