Séance du 07/08/2020

Indices

MASI
MADEX

MASI Pts

Les plus fortes variations

medias24

Adil Douiri nous parle de l’évolution de l’activité du groupe au 1er semestre 2020. Celle-ci n’a pas subi beaucoup d’impacts malgré la crise du Covid-19. Le PDG de Mutandis table ainsi une année 2020 stable en comparaison avec l’année précédente.

Mutandis : "l'année 2020 sera stable par rapport à 2019 malgré le Coronavirus" (Adil Douiri)

Par Mouna Ettazy  | LE 23-07-2020 16:30
Adil Douiri nous parle de l’évolution de l’activité du groupe au 1er semestre 2020. Celle-ci n’a pas subi beaucoup d’impacts malgré la crise du Covid-19. Le PDG de Mutandis table ainsi une année 2020 stable en comparaison avec l’année précédente.

Contacté par LeBoursier, Adil Douiri, PDG de Mutandis revient sur l’évolution de chaque catégorie de produits du groupe et nous dévoile ses prévisions pour le reste de l’année.

La segment détergents a connu une bonne évolution pendant la période du confinement. « L’activité était bonne, spécialement pour l’eau de javel qui a connu une forte hausse de la consommation », commente-t-il.

Cela dit, l’effet positif de Aid Adha est moins prononcé cette année. « D’habitude avant l’Aid, on assiste à une forte hausse de consommation des détergents et de stockage de ces produits avant la fermeture des grossistes et des souks. Cette année on n’a pas observé cette tendance, il n’y a pas une explosion des ventes », explique notre interlocuteur.

Sur le segment produits de la mer, l’activité a été un peu perturbée spécialement durant le confinement, mais elle s’est vite rattrapée. « Au début du confinement, une grande partie des pêcheurs sont rentrés à leurs domiciles et n’ont pu revenir vers leurs ports de travail suite à la suppression des transports interurbains. « Ils ne sont revenus pour pêcher, essentiellement à Laâyoune pour la pêche côtière, que vers le mois de juin. Donc le poisson n’a commencé à être disponible en grande quantité qu’à partir du mois de juin. Avant ça, il y avait surtout les bateaux modernes qui sont basés à Dakhla, et qui ont pêché normalement durant le premier semestre de cette année sans arrêt », nous indique Adil Douiri.

Et d’ajouter : « En juin, on a eu une bonne disponibilité de la matière première. Toutefois, on a eu pendant le mois de juillet des perturbations liées aux mesures de précautions sanitaires qui sont devenues sévères dans les usines, ce qui a réduit la capacité de nos usines à produire. Ainsi, le nombre de boîtes de conserves fabriquées pendant le mois de juillet sera inférieur en comparaison avec la même période de l’année précédente ».

Le PDG de Mutandis précise que « cela n’impactera pas les ventes. Celles-ci peuvent se faire sur le stock dont nous disposons ».

Globalement, « on a bien vendu au niveau de cette activité. D’ailleurs, le chiffre d’affaires des produits de la mer n’a pas souffert durant la période de la crise », nous indique-t-il.

C’est le segement des bouteilles alimentaires qui a le plus souffert pendant cette crise. Cela s’explique par la fermeture des restaurants et des hôtels. Cette tendance est intervenue à partir du 15 mars après un très bon début d’année.

« Maintenant qu’il fait chaud et que les restaurants et les cafés sont ouverts, on est doucement en train de revenir à la normale », commente-t-il.

Idem pour les ventes des jus. « Elles ont également baissé pendant le confinement. Mais, cette activité est en train de remonter avec l’ouverture des cafés et des épiciers, etc », ajoute-t-il.

Quid du reste de l’année ?

Globalement, l’évolution de l’activité de Mutandis reste, pour le moment, bonne. Et, selon le PDG de Mutandis, le deuxième semestre 2020 devrait être meilleur en termes de réalisations par rapport au premier semestre. 

« Pour les détergents, on va faire une bonne année complète. Les produits de la mer vont faire une année comparable à l’an dernier malgré le confinement des pêcheurs et malgré les mesures sanitaires sévères qui ont été instaurées au niveau des usines. On assiste au retour à la normale pour les ventes des bouteilles alimentaires et des jus. Mais cette catégorie marquera probablement la moins bonne réalisation de l’année 2020 vu qu’on a perdu 3 mois », nous indique notre source.

Mais, il importe de dire que les inquiétudes concernant une deuxième vague du Covid-19 et un reconfinement persistent toujours. Cela ne permet pas aux différents opérateurs économiques d’avoir de la visibilité concernant l’évolution de leur activité.

Face à cela, « pour le moment, nous suspendons la guidance chiffrées. On donne des prévisions mais sans les chiffrer. Nous allons publier nos résultats semestriels le 7 septembre 2020. Et là on publiera une nouvelle guidance. Elle sera peut-être plus précise. On espère pouvoir donner à cette occasion des chiffres », nous indique notre interlocuteur.

Dans tous les cas, « nous visons de faire une année 2020 globalement comparable ou stable par rapport à 2019, malgré le Coronavirus, en matière d’EBITDA et de résultat courant et normatif, hors le don Covid-19 », insiste-t-il.

« Nous sommes dans un métier de grande consommation. C’est un secteur qui est très résistant et résiliant face à la crise. Il est aussi très défensif en bourse », souligne-t-il. 

D’ailleurs, l’action Mutandis s’affiche en quasi-stagnation (-0,41% depuis le début de l’année) à 208,10 DH au moment où le MASI baisse de 15,97% en YTD (observé à la clôture de la séance de ce jeudi 23 juillet).

Evolution du cours de Mutandis 

Graph Mutandis Br

Malgré le contexte difficile, le groupe n’a pas renoncé à la distribution d’un dividende de 8,50 DH pour l’année 2019. « Nous avons distribué nos dividende le 20 juillet. Le fait qu’on ait maintenu la distribution des dividendes prouve qu’on a confiance en le déroulement de cette année », conclut notre interlocuteur.

>>> Lire aussi :
Mutandis : un potentiel de hausse du cours de 26,12%, selon CFG Bank Research

Mutandis : le chiffre d'affaires consolidé progresse de 6% à fin mars

Mutandis : le résultat net courant augmente de 21,1% en 2019

 

Aller à