Séance du 07/08/2020

Indices

MASI
MADEX

MASI Pts

Les plus fortes variations

medias24

A fin 2019, les montants d’investissement étranger en actions, en titres de créance et en OPCVM ont tous progressé par rapport à une année auparavant, selon les chiffres tirés du dernier rapport de l’Autorité Marocaine des Marché de Capitaux (AMMC).

L'investissement étranger dans les sociétés cotées demeure stable et stratégique

 | LE 09-07-2020 11:54
A fin 2019, les montants d’investissement étranger en actions, en titres de créance et en OPCVM ont tous progressé par rapport à une année auparavant, selon les chiffres tirés du dernier rapport de l’Autorité Marocaine des Marché de Capitaux (AMMC).

L’AMMC a publié ce mercredi 8 juillet, son rapport 2019 relatif à “L’investissement étranger en instruments financiers”. Voici ce qu’il en ressort : 

Marché Actions : les investisseurs étrangers sont à l’origine de 19% du volume transactionnel global en 2019

A fin 2019, le montant global de l’investissement étranger en actions cotées s’est élevé à 200 MMDH, en hausse de 5,6% en glissement annuel.

La même source précise que la hausse du montant d’investissement est principalement liée à l’appréciation des prix des actions cotées composant les portefeuilles des investisseurs étrangers, sachant que l’indice MASI a progressé de 7,11% en 2019. 

La part de la capitalisation (32%) détenue par des investisseurs étrangers est donc quasiment stable comparativement à 2018.

L’investissement étranger en actions cotées est essentiellement constitué de participations stratégiques (participations supérieures à 4% du capital) qui ont représenté 91,5% du montant global en 2019. En pourcentage de la capitalisation boursière, le poids des participations stratégiques représente 29,24%.

En face, la part flottante des capitaux étrangers investis à la bourse de Casablanca s’est établie à 2,7% de la capitalisation boursière totale et à 11,3% de la capitalisation flottante. 

Par origine d’investisseurs, ceux d’Europe et du Moyen-Orient représentent à eux seuls 95% de l'investissement global des étrangers et plus que 30% de la capitalisation boursière. En valeur, ils ont atteint 190 MMDH en 2019 en hausse de 4,39% par rapport à 2018.

Par type d’investisseurs, la part des investissements des personnes morales étrangères non résidentes s’est maintenue au dessus de la barre de 99%. Elle a représenté, au terme de l’année 2019, 99,11% du total de l’investissement étranger en actions cotées, soit un montant de 198,41 MMDH.

Enfin, s’agissant de la contribution des investisseurs étrangers au volume transactionnel, celle-ci a augmenté, puisque les étrangers ont été, en 2019, à l’origine de 19% du volume transactionnel global (marché central et marché de blocs), contre 9,12% en 2018 :  77% des transactions ont été opérées sur le marché central.

Dans ce sens, les personnes morales demeurent prépondérantes, puisqu’elles ont réalisé 96% du volume global. En termes d’origine géographique, les investisseurs européens sont les plus actifs, avec 69% du volume réalisé par les investisseurs étrangers, suivis des investisseurs nord-américains à hauteur de 12%. 

Titres de créance :  le montant investi par les investisseurs étrangers progresse de 18,5% par rapport à 2018

Pour sa part, l’encours de titres de créance détenu par les étrangers s’est élevé à près de 2,42 MMDH soit une croissance de 18,5% en glissement annuel : 84% de l’encours global revient aux personnes morales étrangères non résidentes,  suivies par les personnes physiques étrangères résidentes (9,06%).

Le montant investi par les investisseurs étrangers dans les obligations a connu une baisse de 15,6%, passant de 1.470 MDH en 2018 à 1.241 MDH en 2019, portant sur des maturités comprises entre 5 et 20 ans.

De son côté, les investissements en bons du trésor ont augmenté de 560 MDH pour atteindre un encours de 860 MDH à fin 2019.

Par ailleurs, l’investissement étranger en certificats de dépôt a connu une légère hausse pour atteindre 320 MDH en 2019 (contre 270 MDH en 2018), captés principalement par deux établissements bancaires. 

OPCVM : Le montant d’investissement étranger progresse de 59,39% durant la même période

A fin 2019, le montant de l’investissement étranger en titres d’OPCVM a atteint 2,9 MMDH contre 1,82 MMDH une année auparavant, enregistrant une hausse de 59,39%.

Les personnes morales étrangères non résidentes sont les premiers contributeurs dans l’investissement étranger en OPCVM avec un montant de 1,14 MMDH, soit 39,31% du total des montants investis, suivies par les personnes physiques résidentes et les MRE avec des parts de 25,96% et 22,33%, en ordre respectif.

D'un autre côté, la part détenue par les étrangers dans l’actif net global des OPCVM demeure insignifiante et passe de 0,43% en 2018 à 0,46% en 2019.

Par ailleurs, l’analyse de la répartition de l’investissement étranger en titres d’OPCVM en 2019 met en évidence une préférence pour les OPCVM monétaires avec une part de 52%, suivis par les OPCVM “Obligations court terme” et les OPCVM “Obligations moyen long terme” avec des parts de 22% et 10%, en ordre respectif.

>> Lire Aussi :

Bourse : A quand le retour des investisseurs étrangers ?

Marché financier : ce que détiennent les investisseurs étrangers au Maroc à fin 2017

 

 

Aller à