Séance du 28/09/2020

Indices

MASI
MADEX

MASI Pts

Les plus fortes variations

medias24

Œuvrant dans le secteur de la construction, fortement impactée par les répercussions de la Covid-19, Jet Contractors a vu son activité chuter depuis le début de l’année. Mais la société, optimiste, mise sur sa récente émission obligataire de 200 millions de dirhams et son carnet de commandes plein pour faire face à la conjoncture.

Jet Contractors : La commande publique et la récente émission obligataire pour faire face à la crise

 | LE 09-09-2020 15:21
Œuvrant dans le secteur de la construction, fortement impactée par les répercussions de la Covid-19, Jet Contractors a vu son activité chuter depuis le début de l’année. Mais la société, optimiste, mise sur sa récente émission obligataire de 200 millions de dirhams et son carnet de commandes plein pour faire face à la conjoncture.

Dans le secteur de la construction, Jet Contractors n’a pas échappé aux perturbations entrainées par la crise et par l’arrêt des chantiers. Lors de la présentation de ses indicateurs du 2e trimestre, la société a clairement annoncé que « ses performances financières en 2020 seront en très net retrait par rapport à celles de l’exercice précèdent ». Son chiffre d’affaires consolidé a baissé de 19,24% au premier semestre 2020 en se situant à 663,70 millions de DH. L’endettement de la société, déjà fortement élevé, s’est accentué de 25,5% pour désormais atteindre près de 918 millions de dirhams.

La conjoncture, si elle a affecté les indicateurs de performance de l’entreprise, a également agit sur son cours boursier qui a perdu près de 36,6% entre le premier janvier et le 8 septembre.

Mais malgré ces contre-performances, la société reste confiante dans la suite des événements.

Structuration de la dette et investissement

A la mi-août, la société a été accompagnée par Red Med Finance dans le bouclage d’une émission obligataire par appel public à l’épargne d’une valeur de 200 millions de dirhams. Cette dernière a été entièrement souscrite auprès d’investisseurs qualifiés. Une marque de confiance du marché qui devrait aider Jet Contractors dans la poursuite de ses projets. « L'émission obligataire a pour objectif premier de permettre une optimisation de la structure de la dette, en substituant notre dette court terme par une dette long terme », nous confie le management de Jet Contractors, contacté par Le Boursier. Il poursuit, « cette restructuration permettra une meilleure visibilité dans la gestion de la trésorerie et un renforcement des financements quasi permanents ». Cependant, la somme servira également à une transformation du groupe via « l’installation d’un ERP », nous informe le management de la firme.

Jet Contractors capitalise également, même en période de crise, sur des investissements en forte augmentation au premier semestre, passant de 7 millions de dirhams sur S1 2019 à 21 millions de dirhams. « Nos investissements concernent globalement de l'équipement pour nos projets. Il s'agit principalement de machines à destination de nos usines ou de matériel roulant pour les chantiers », explique le management de la société.

Financement et solidité de la commande publique

Des investissements présents pour faire notamment face à un carnet de projets plein à son niveau historique (2,6 milliards de dirhams), et dont la firme ne craint pas les désistements. « Le positionnement  stratégique du groupe est largement multi-produits et multi-clients. Nous sommes par conséquent peu dépendants des aléas dans nos commandes », nous explique le management de la société.

Mais si le futur, même dans un secteur sinistré, est perçu de façon optimiste, c’est bien grâce à la commande publique et au positionnement de Jet Contractors. « Aussi, la majorité des projets relevant de la commande publique sont des projets stratégiques, dans les secteurs des infrastructures de transport (gares TGV, gares maritimes, etc..), de la santé et des infrastructures de la formation professionnelle, qui ne peuvent s'affaiblir au vu de la stratégie de relance de l'Etat » poursuit le management.

Même face à un marché encore incertain et où la demande est en pleine contraction, Jet Contractors reste confiant mais conscient de la mutation du secteur. « Il y a des opportunités et des risques afférents à notre écosystème et nous définissons de grands axes stratégiques clairs qui reposent sur le renforcement de notre modèle industriel et la consolidation de la position de l'entreprise dans le TCE (tout corps d’état : ensemble des métiers du batiment) » explique le management. Mais l’enjeu numéro un de l’entreprise est bel et bien la levée des financements. « C’est un enjeu pour nos projets qui sera de plus en plus déterminant dans l'accès à des grandes commandes, notamment en mode PPP (partenariat publi-privé). Dans ce sens, Jet Contractors s'est positionné il y a quelques années sur ce segment de marché et a développé une expertise avérée », conclut le management de la société.

Aller à