Séance du 22/01/2021

Indices

MASI
MADEX

MASI Pts

Les plus fortes variations

medias24

En 2020, Immorente a lâché près de 8% en bourse. Hormis l'impact de la baisse générale du marché, une légère tendance baissière est causée récemment par le détachement du dividende au titre de l’année dernière. Malgré cela, la foncière reste solide en comparaison au reste du marché.

Immorente : Malgré un léger recul en bourse, la valeur reste défensive

B.B | LE 12-01-2021 18:11
En 2020, Immorente a lâché près de 8% en bourse. Hormis l'impact de la baisse générale du marché, une légère tendance baissière est causée récemment par le détachement du dividende au titre de l’année dernière. Malgré cela, la foncière reste solide en comparaison au reste du marché.

En 2020, le cours d’Immorente a baissé de 8%. L'action est passée de 102,2 dirhams au 2 janvier 2020 à 94 dirhams au 31 décembre 2020. A la séance du 12 janvier, la valeur clôturait à 93 dirhams, en baisse de 1,06% depuis le début de l’année. Une baisse notable pour une valeur pierre-papier censée être stable.

Graph Immr Invest P

Une bonne résilience boursière

Mais la baisse observée fin 2020 et ce début 2021 est à relativiser. Elle s’explique en réalité par un effet mécanique du détachement du dividende de 4,50 dirhams opéré le 29 décembre dernier. Pour un analyste de la place, « La valeur a détaché 4,50 dirhams il y a à peine deux semaines et il est normal qu’il y ait une baisse du cours sur le court terme » nous explique notre source.

Cependant, la veille du détachement (28 décembre) Immorente traitait à 96,07 dirhams, près de 4% en deçà de son cours d’introduction à 100 dirhams en mai 2018. Cela signifie que le titre a perdu de la valeur, indépendamment du détachement du dividende.

Néanmoins, cette baisse reste limitée en 2020 par rapport à un MASI qui a lâché 7,27%. Globalement, la foncière a surperformé le marché sur cette période. Notre source nous explique : « Aujourd’hui l’action traite à 93 dirhams, soit 7% en deçà de son cours d’introduction en mai 2018. Mais il faut rappeler que le MASI a lâché 15% sur la même période. Donc la résilience d’Immorente est bien là ». Notre source met également l’accent sur le rendement proposé par Immorente. « Cette valeur a servi à trois reprises des dividendes généreux depuis son introduction. Le dernier détachement date du 29 décembre 2020 avec un dividende de 4,50 dirhams, et ce, malgré le contexte de 2020 qui a été très difficile ».

Une activité en progression 

En dépit de la hausse du risque de loyers impayés à cause des répercussions de la crise, la foncière a affiché des indicateurs dans le vert en 2020. « Par rapport à la crise et aux risques qui planait sur le non-paiement des loyers, les craintes étaient parfaitement légitimes, c’est normal. Mais le marché a été rassuré par la communication de l’émetteur. L’impact reste tout de même marginal par rapport à d’autres secteurs d’activités. Cela montre le caractère résilient de la société » explique notre source.

A fin septembre 2020, Immorente affichait une progression de 15% de son chiffre d’affaires à 44,3 millions de dirhams par rapport à l’année d’avant. Les loyers nets étaient en croissance de 14% à 37,9 millions de dirhams sur la même période. En excluant l’actif Rodia, cédé en janvier 2020, la hausse du chiffre d’affaires était de 56% et celle des loyers de 57%.

Impact limité de la crise sur les projets d'investissement 

Il est également à rappeler que la société a procédé à une augmentation de capital de 408 millions de dirhams en février 2020. A cette occasion, elle a présenté les ambitions quant à son portefeuille d’actifs lors d’une conférence de presse. La foncière envisageait alors de procéder en 2021 et 2023 à l’acquisition de deux nouveaux actifs à identifier pour un montant respectif de 96 MDH et 128 MDH. Elle entrevoyait aussi de procéder à une levée de dette d’un montant de 200 MDH à réaliser en 2022 afin de financer une partie de ses investissements envisagés.

Contacté ce jour, le management d'Immorente nous explique que le contexte sanitaire est venu légèrement perturber le plan : « Nous avons réalisé en février 2020 une augmentation de capital destinée à investir sur 3 ans dans de nouveaux actifs immobiliers professionnels. Le contexte sanitaire durant l'année 2020 a retardé le déploiement de ce plan avec un impact limité au seul 4ème trimestre, comparativement aux prévisions de l'augmentation de capital. Nos actionnaires, qui ont déjà reçu un rendement de 5% début janvier 2021, décideront aussi dans la même année de voter une proposition de distribution trimestrielle qui pourrait intervenir dès les 3ème et 4ème trimestres 2021 ».

Le management a en effet décidé d'opter pour un rythme de distribution trimestriel, soit quatre versements annuel. « Ainsi, Immorente Invest proposera de verser à ses actionnaires les loyers nets encaissés trimestriellement 6 mois après la clôture dudit trimestre. A titre d’exemple, les loyers nets du premier trimestre 2021 clôt le 31 mars 2021 seront distribués en septembre 2021 » conclut le management d'Immorente.

 

 

 

 

 

Aller à
Atlanta