Séance du 14/04/2021

Indices

MASI
MADEX

MASI Pts

Les plus fortes variations

medias24

Pour CFG Bank, les niveaux de valorisation du marché intègrent d’ores et déjà les perspectives de croissance de la masse bénéficiaire. Les hausses de cours seront limitées cette année. La banque d'affaires recommande de privilégier les valeurs aptes à générer du rendement soutenable à moyen terme.

En 2021, mieux vaut miser sur les valeurs de rendement plutôt que de croissance (CFG Bank)

 | LE 02-04-2021 16:51
Pour CFG Bank, les niveaux de valorisation du marché intègrent d’ores et déjà les perspectives de croissance de la masse bénéficiaire. Les hausses de cours seront limitées cette année. La banque d'affaires recommande de privilégier les valeurs aptes à générer du rendement soutenable à moyen terme.

Après un premier trimestre morose, la reprise boursière s’annonce timide en 2021. A la clôture de la séance du 2 avril, le MASI affichait une hausse de 2,53% depuis le début de l’année.

Si le marché était en forte hausse jusqu’à début février, il a ensuite corrigé pour se stabiliser.

Graph MASI

Pour CFG Bank, les performances boursières des sociétés cotés reflètent les réalisations de l’année 2020. « Comme on le voit, le marché a été globalement stable en performance boursière entre le 31 décembre et fin mars. Car pour la quasi-totalité des sociétés cotées qui pèsent dans l’indice, les réalisations étaient conformes aux attentes. Il n’y a pas eu de mauvaises surprises ni d’ajustement sur les cours. La volatilité sur le premier trimestre est un réajustement des cours par rapport aux prévisions et comme les réalisations sont globalement conformes aux attentes, il n’y a pas eu de volatilité et c’est pour cela que l’on a une légère reprise du MASI avec +2% » nous explique CFG Bank.

Concernant les niveaux de valorisation, CFG Bank prévient que le marché traite à un niveau de PER historiquement haut. Alors que la moyenne traditionnelle du marché se situe à 19x les bénéfices, le marché traite aujourd’hui à 24x les bénéfices. Il est à rappeler qu’en Février dernier, CFG Bank avait calculé un PER cible autour de 18,4x les bénéfices.

« Ce qui veut dire qu’aujourd’hui, le marché a intégré la baisse de la masse bénéficiaire de 2020 et que les niveaux de valorisation reflètent le redressement prévu de la masse bénéficiaire en 2021. D’ailleurs, le PER prospectif sur la base des résultats 2021 que nous avons calculé serait autour de 21,4x les bénéfices. Donc, nous pensons aujourd’hui que les niveaux de valorisation intègrent déjà les prévisions de redressement de la masse bénéficiaire » explique CFG Bank.

Le marché devrait rester plat en 2021

Courant 2021, le PER devrait donc converger vers sa moyenne historique ou son PER cible. « Cela nous conduit à dire que le marché devrait rester stable et qu’il y aurait une augmentation des cours limitée en 2021. L’augmentation de la masse bénéficiaire en 2021 induirait cette dilution du PER pour qu’il converge vers ses niveaux normatifs » explique la société de recherche.

Ce postulat intègre les hypothèses suivantes :

  • Le maintien des taux obligataires à leur niveau actuel
  • Un maintien à niveau des réserves de change
  • Pas de nouveau confinement en 2021
  • La croissance bénéficiaire des sociétés cotées sera en ligne avec les attentes du marché

Pour CFG Bank, « Il faut favoriser des actions qui offrent du rendement de dividende stable et plus élevé que la moyenne marché qui se situe à 2,7% » poursuit CFG Bank.

Favoriser les rendements stables et durables en 2021

« Il y a des sociétés qui peuvent offrir des yields supérieurs et soutenables à long terme. Car ce sont des sociétés avec des assises financières qui leur permettent de dégager des rendement intéressants » explique la société de recherche.

Premièrement la banque recommande le titre Immorente (Soulignons qu'il existe des liens entre Immorente et CFG) et précise que les loyers de la foncière ont connu une bonne résilience en 2020. Pour cette année, le yield est aux alentours de 7%. « Depuis son introduction en bourse, elle offre un yield supérieur à 6% » rappelle CFG Bank.

Mais pour la banque, d’autres groupes sont à plébisciter sur la place avec des rendements attractifs. Au-delà du rendement, sa soutenabilité à moyen terme est un paramètre important à prendre en compte pour CFG. « Ciments du Maroc, SBM, Marsa, Mutandis (liens avec CFG), CMT ou encore Lafarge par exemple. Toutes ces sociétés ont une capitalisation relativement élevée et ont la capacité de continuer à offrir du rendement sur les années à venir car leur situation financière est stable et que leur position de cash reste pour la majorité positive » conclut CFG Bank.

>> Lire aussi: Sociétés cotées : les bénéfices ont chuté de 35,5% en 2020 (BMCE Capital Research)

Aller à
Atlanta