Séance du 24/11/2020

Indices

MASI
MADEX

MASI Pts

Les plus fortes variations

medias24

Dans un climat de reprise compliqué et avec une détérioration de la qualité des actifs, Alpha Mena anticipe une légère baisse du cours et une détérioration des indicateurs boursiers de CDM.

Crédit du Maroc : Alpha Mena recommande l'allègement du titre dans les portefeuilles

 | LE 16-11-2020 16:02
Dans un climat de reprise compliqué et avec une détérioration de la qualité des actifs, Alpha Mena anticipe une légère baisse du cours et une détérioration des indicateurs boursiers de CDM.

Depuis le début de l’année, Crédit du Maroc (CDM) subit de plein fouet la crise de la Covid-19. Au premier semestre, le groupe affichait un RNPG en chute de 92% en glissement annuel, notamment à cause de l’explosion du coût du risque en hausse de 206% à 438 millions de dirhams. Au troisième trimestre, CDM affichait un RNPG en retrait de 76% et une hausse des provisions de l’ordre de 169,7% par rapport à l’an dernier.

Depuis le début de l’année, le titre a flanché de 25%. Sa valeur était de 420 dirhams au 13 novembre dernier. Toujours fortement impacté par la mauvaise conjoncture et une reprise difficile, la société de recherche Alpha Mena a ajusté ses prévisions sur le titre. Elle anticipe une très légère baisse du cours de 1,7%, à 413 dirhams. Elle modifie également sa recommandation et propose d’alléger le titre dans les portefeuilles plutôt que de l’accumuler.

Une conjoncture morose

Dans un premier temps, la baisse du taux directeur et les répercussions sur les marges d’intérêt du groupe nuiront à la croissance des revenus. Il en est de même pour le ralentissement de la distribution des crédits.

La société de recherche rappelle d'ailleurs que « CDM annonce avoir accordé 14 000 de demandes de report de crédits sur le T1 2020, qui devrait réduire davantage les revenus de la banque. L’accroissement du coût du risque couvrant une qualité d’actifs qui devrait se détériorer dans ce contexte économique défavorable, a fortement lésé le résultat net du groupe ». Le niveau de provisionnement sur les 9 premiers mois de l’année se chiffre à 567 millions de dirhams en hausse de près de 170% par rapport à l’an dernier. Concernant les créances douteuses de CDM, Alpha Mena indique qu'elles sont en hausse de 9,9% par rapport à fin 2019 et s'affichent à 4 159 millions de dirhams sur le S1 2020.

La société de recherche comptabilise également le don au fonds Covid-19 de 85 millions de dirhams venu. Ce dernier a fortement impacté le résultat brut d’exploitation de CDM en chute de 13,3% à 760 millions de dirhams. Hors don, cette chute se cantonne à 3,6%.

Pour l’année 2020, Alpha Mena table sur un produit net bancaire de CDM en quasi-stagnation à 2 492 millions de dirhams par rapport à 2019 et anticipe une forte hausse du coût du risque. Il passe à 688 millions de dirhams à fin 2020 contre 321 un an auparavant soit 114% de hausse. Le résultat net ajusté du groupe, quant à lui, est attendu à 278 millions de dirhams à fin 2020 contre 546 millions à fin décembre 2019, soit une baisse de 49%.

Des indicateurs boursiers altérés

Les répercussions de cette conjoncture se font également ressentir sur les indicateurs boursiers du groupe. Sur 2020, la société de recherche a rectifié ses projections et anticipe une chute de près de moitié des bénéfices par action. Dans un premier temps estimés à 50,8 dirhams par action en 2020, ils sont désormais estimés à 25,5 dirhams par action, soit une chute de près de 50%.

Malgré une potentielle année de reprise en 2021, soutenue par l’arrivée d’un éventuel vaccin sur le marché, la tendance reste fortement baissière pour les BPA. Dans un premier temps estimés à 55,6 dirhams, Alpha Mena les anticipe à 40 dirhams, soit une chute de 28%.

La détérioration de la qualité des bénéfices engendre également une forte chute de Return on equity (ROE). Alors qu’il s’affichait à 9,54% en 2019, il est désormais estimé à 3,49% d’ici fin 2020, avant de se redresser à 7,63% sur l’année 2021.

 

Aller à