Séance du 28/09/2020

Indices

MASI
MADEX

MASI Pts

Les plus fortes variations

medias24

Les analystes de M.S.IN recommandent aux investisseurs de conserver le titre Ciment du Maroc et d’alléger LafargeHolcim Maroc. Analyse.

Ciment : M.S.IN recommande de conserver Ciment du Maroc et d'alléger LafargeHolcim Maroc

 | LE 01-09-2020 17:10
Les analystes de M.S.IN recommandent aux investisseurs de conserver le titre Ciment du Maroc et d’alléger LafargeHolcim Maroc. Analyse.

La déclaration de l’état d’urgence sanitaire au Maroc pour limiter la propagation de la pandémie du Covid-19 a engendré un arrêt de plusieurs entreprises et chantiers du BTP, limitant ainsi le développement du secteur du ciment.

Les deux cimenteries cotées à la bourse de Casablanca, à savoir Ciment du Maroc et LafargeHolcim Maroc ont vu leurs indicateurs d’activités se dégrader au premier semestre 2020.

A rappeler que le chiffre d’affaires consolidé de Ciment du Maroc à fin juin 2020 a reculé de 15,2% en glissement annuel pour se situer à 1,74 milliard de DH. Celui de LafargeHolcim Maroc s’est établi à 3,18 milliards de DH, en baisse de 18,3% par rapport à un an auparavant.

Tenant compte de ces réalisations, la société de bourse M.S.IN vient d’émettre ses recommandations pour ces deux entreprises. Elle recommande aux investisseurs de conserver le titre Ciment du Maroc dans leurs portefeuilles et d’alléger le titre LafargeHolcim Maroc.

Le cours de Ciment du Maroc devrait s’apprécier de 1,88%

Les analystes de M.S.IN anticipent une timide hausse du cours de Ciment du Maroc de 1,88% pour atteindre 1.516 DH contre 1.488 DH observé à la clôture de la séance de ce mardi 1er septembre. 

Pour la valorisation de la valeur Ciments du Maroc, les analystes ont utilisé la méthode d’actualisation des cash-flows futurs (DCF), en se basant sur les hypothèses suivantes :

- Un TCAM du chiffre d’affaires consolidé de 11,7% sur la période 2020-2024 ;

- Un CMPC de 16,31%, calculé sur la base d’un Bêta de 1,04 et un taux sans risque de 2,4% ;

- Une prime de risque du marché de 6,05%.

- Et, un endettement net négatif.

La réalisation d’un TCAM de 11,7% du chiffre d’affaires repose, entre autres, sur l’augmentation de la capacité de production suite à l’acquisition auprès du groupe Anouar Invest des sociétés Atlantic Ciment d’une capacité de production de 2,2 millions de tonnes et l’unité de broyage Cimsud d’une capacité de 0,5 million de tonnes. Cette acquisition devrait permettre au groupe d’augmenter sa capacité de production de près de 44%.

L’évolution du chiffre d’affaires devrait être soutenue également par le positionnement du groupe dans la région du sud et, aussi, par la reprise progressive de l’activité cimentière à partir de 2021, après la baisse de la demande en 2020 sous l’effet de l’impact de la crise du Covid-19.

Les analystes de M.S.IN estiment qu’en parallèle à la croissance du chiffre d’affaires, Ciments du Maroc présente une structure bilancielle solide et réalise des gains économiques suite au recours à l‘éolien, ce qui permettrait au groupe de résister durant ce contexte difficile.

Ils tablent également sur un dividende ordinaire moyen par action de 87 DH sur la période 2020 – 2024, soit un TCAM de 1,5%.

Tenant compte de tout ce qui précède, M.S.IN recommande aux investisseurs de conserver CIMAR dans les portefeuilles. 

Le titre LafargeHolcim Maroc devrait baisser de 8,55%

Les analystes de M.S.IN anticipent une baisse du cours de LafargeHolcim Maroc de 8,55% pour descendre à 1.254 DH contre un cours de 1.371 DH (observé à la clôture de ce mardi).

Pour la valorisation de la valeur LafargeHolcim Maroc, M.S.IN a utilisé la méthode d’actualisation DCF en nous basant sur les hypothèses suivantes :

- Un TCAM du chiffre d’affaires consolidé de 3,6% sur la période 2020-2024 ;

- Un CMPC de 7,4%, calculé sur la base d’un Bêta de 1,4 et un taux sans risque de 2,4% ;

- Et, une prime de risque du marché de 6,0%. 

Ces évolutions tiennent compte de la mise en service de la nouvelle cimenterie à Agadir-Souss d’une capacité de production de 1,6 MT, du développement de l’exportation de clinker et de ciment en Afrique de l’Ouest et en Amérique du Sud à travers la filiale LHM Afrique, conjugués à la baisse de la demande en 2020 sous l’effet de l’impact de la crise sanitaire actuelle.

Les analystes tablent sur un dividende ordinaire moyen par action de 67,2 DH sur la période 2020 – 2024.

Au vu de tout ce qui précèdent, M.S.IN recommande aux investisseurs d’alléger le titre LafargeHolcim Maroc.

Aller à