Séance du 24/02/2021

Indices

MASI
MADEX

MASI Pts

Les plus fortes variations

medias24

La Bourse de Casablanca s'est redynamisée ces deux dernières semaines grâce à un newsflow positif. Voici les explications de Bachir Tazi, directeur de CFG Bank Capital Markets, qui insiste quand même sur le fait qu’on reste dans un contexte totalement imprévisible.

Bourse : le regain d’optimisme se confirme mais le contexte global reste imprévisible (Bachir Tazi)

M. Ett. | LE 25-01-2021 
La Bourse de Casablanca s'est redynamisée ces deux dernières semaines grâce à un newsflow positif. Voici les explications de Bachir Tazi, directeur de CFG Bank Capital Markets, qui insiste quand même sur le fait qu’on reste dans un contexte totalement imprévisible.

La hausse du MASI enregistrée depuis le début de cette année a atteint 3,10% à l’issue de la séance de cotation de ce lundi 25 janvier.

Cet indice a connu plusieurs séances successives de hausse au cours de ces deux dernières semaines. Ces hausses ont été accompagnées d’un volume d'échange important qui a dépassé 2,75 milliards de DH, plus précisément, entre le 4 et le 25 janvier.

Evolution du MASI 

Graph MASI

Pour rappel, le marché boursier avait démarré cette année avec très peu de dynamise. Cela a été expliqué par un retard dans l’élaboration des stratégies d’investissement des institutionnels, et aussi par la visibilité et la confiance qui faisaient défaut. Maintenant, un changement de tendance est observé.

Contacté par LeBoursier, Bachir Tazi, directeur de CFG Bank Capital Markets, confirme l’observation d’un regain d’optimisme sur le marché boursier. « Il y a un effet d’allocation favorable à la classe d’actifs Actions. On peut l’expliquer par plusieurs facteurs».

D’abord, il y a l’effet du maintien des taux bas. « La poursuite de la baisse des taux en ce début d’année pousse les investisseurs institutionnels à arbitrer en faveur du compartiment actions au détriment du marché obligataire, surtout que les projections à court et moyen terme montrent un niveau confortable des finances publiques qui éloigne le spectre de tensions sur les taux », explique-t-il.

« Ce regain d’optimisme s’inscrit également dans la continuité de ce qu’on a observé un peu à la fin de l’année 2020. Il est lié à un léger retour de la visibilité. Les marchés anticipent un retour à une vie quasi-normative en 2021. Cela reste conditionné par la réussite des scénarios de vaccination et d’immunisation collective partout dans le monde. Aujourd’hui, les marchés sont réconfortés dans leurs projections par le début des campagnes de vaccination dans plusieurs pays. Cela montre que la vaccination devient une réalité ».

Le Maroc a reçu, vendredi 22 janvier, 2 millions de doses du vaccin Covishield. Les premières livraisons du vaccin chinois de Sinopharm sont attendues pour le 27 janvier. Le pays entame cette semaine sa campagne de vaccination.

Un autre élément a milité en faveur de la hausse du marché au cours de ces dernières semaines. Il s’agit de « la campagne agricole qui s’annonce meilleure que prévu. Cela rassure un peu les investisseurs ».

Tenant compte de ces éléments, « le marché se projette et anticipe, ce qui explique la hausse des indices en bourse ».

Sur le même registre, un analyste de la place confirme que « le marché anticipe l’impact positif de la campagne de vaccination bien avant son démarrage. Il se base sur les informations actuelles pour investir. Et la campagne agricole qui semble très prometteuses cette année a renforcé cet optimise auquel on assiste actuellement ».

Notre analyste nous indique que ce sont les valeurs qui se sont dégradées en 2020 notamment les industrielles et les banques qui profitent de cette hausse du marché.

Une poursuite de la hausse n’est pas exclue

Avec le newsflow positif actuel, « une poursuite de la hausse du marché boursier sur le court terme est possible. Elle n’est pas exclue. Mais, il ne faut pas oublier qu’on reste dans un contexte totalement imprévisible, malheureusement », alerte Bachir Tazi.

« La poursuite de l’appréciation du marché est conditionnée par le scénario d’un démarrage effectif de la campagne de vaccination et aussi par l’exclusion d’un scénario de confinement du pays », conclut-il.

Aller à
Atlanta