Page d'accueil Bourse

Introduction en Bourse: pourquoi pas votre entreprise?

medias24

La plupart des acteurs du marché boursier estiment qu’il y a un besoin impératif de nouveau papier. Et si votre entreprise faisait partie des prochaines IPO? Deux questions se posent: Quel est l'intérêt de s'introduire en bourse? Quand et comment le faire? 

La plupart des acteurs du marché boursier estiment qu’il y a un besoin impératif de nouveau papier. Et si votre entreprise faisait partie des prochaines IPO? Deux questions se posent: Quel est l'intérêt de s'introduire en bourse? Quand et comment le faire?

Pourquoi s’introduire en bourse?

Une analyste de la place nous rappelle que l’intérêt d’une IPO (Initial Public Offering) pour une société dépend tout particulièrement de son besoin. Ceci dit, «il importe de distinguer entre un besoin quantitatif et un besoin qualitatif», continue-t-elle.

Le besoin quantitatif porte d’abord sur l’avantage financier. Outre les banques et les actionnaires, l’entreprise peut passer par la bourse pour se financer en cas de besoin. Cela lui permet de diversifier ses sources de financement. 

Contacté par nos soins, Farid Bensaid, président directeur général de AFMA –cotée à la Bourse de Casablanca (BVC) depuis décembre 2015-, déclare qu’on ‘’ franchit le pas d’abord pour des raisons financières ; pour financer ses investissements ou pour avoir de la liquidité’’.

L’introduction en bourse procure également des avantages fiscaux: ‘’Une réduction de l’Impôt sur les sociétés (IS) est accordée pendant trois années consécutives, à compter de l’exercice qui suit celui de l’inscription de la société à la cote’’, indique la BVC dans un document consultable ici.

En détails, la société qui prend part à la cotation casablancaise bénéficie d’une réduction de 50% si elle s’introduit en bourse par augmentation de capital d’au moins 20% avec abandon du droit préférentiel de souscription, ainsi qu’une réduction de 25% si elle procède par cession de titres, selon la BVC.

Le besoin qualitatif, pour sa part, concerne la recherche de la notoriété, de l’expertise, et de la visibilité. 

‘’En s’introduisant en bourse, l’entreprise peut avoir, à travers son cours, une valorisation quotidienne de son entreprise. A ce titre, sa valeur sera connue publiquement’’ estime notre analyste en ajoutant que‘’ cela est très valorisant pour l’image de l’entreprise’’. 

De même, la cotation à la bourse donne une crédibilité à l’entreprise vis-à-vis de ses collaborateurs (commerciaux, salariés, banquiers,…). 

‘’L’entreprise ouvre son capital à des personnes qui peuvent apporter leur expertise et qui sont apporteurs de flux d’affaires’’, indique notre analyste.

Pour le PDG de AFMA, ‘’indépendamment du besoin financier, une entreprise intègre la bourse pour bénéficier d’une certaine notoriété’’.

Notre interlocuteur nous a déclaré que ‘’l’IPO a permis à AFMA d’être transparente vis-à-vis de ses clients et de ses bailleurs de fonds’’. ‘’C’est une chose qui est même commercialement très importante’’, indique-t-il.

‘’Ceci étant, il y a évidemment des contraintes, qui sont liées à cette opération, en termes d’organisation, de rapports à donner, et de règles à respecter. Cela a aussi un coût: on ne rentre pas en bourse sans investir de l’argent. Il faut investir au début au moins pour pouvoir mettre en place des processus qui répondent à ces contraintes’’ précise-t-il‘’. ‘’Mais cela fait partie des règles du jeu’’, ajoute-t-il.

‘’Indépendamment du coût et de la lourdeur de la gestion que cela nécessite, l’introduction en bourse reste une décision qui a des retombées positives. Cela nous permet par exemple de faire entrer dans le tour de table de grands institutionnels. Nous avons avec nous la CDG et la CIMR, cela donne de la crédibilité à notre entreprise, et, surtout, garantit la pérennisation de l’activité’’, explique Farid Bensaid.

Quelles sont les entreprises qui sont éligibles pour une IPO? 

‘’Ce qui est important, c’est la maturité de l’entreprise. Elle doit cumuler un certain nombre d’exercices qui témoignent de la bonne santé de son activité’’, précise notre analyste.

La bourse de Casablanca définit, quant à elle, les conditions d’admission à la cotation, à travers les tableaux qui suivent: 

Sur les marchés actions

 

Sur le marché obligataire

Comment bien se préparer au niveau de la société ?

S’introduire en bourse implique au minimum une transparence des comptes de la société. Pour cela, l’entreprise doit avoir une liasse financière très claire. 

‘’L’introduction en bourse nécessite préalablement de la transparence. Pour cela, il faut suivre des règles et se soumettre à des contraintes. A AFMA, nous étions déjà dans cet esprit global’’, nous déclare M. Bensaid. 

De plus, notre analyste insiste sur le fait que les décideurs doivent avoir une idée nette et précise de ce qu’ils veulent faire avec le financement

Enfin, ‘’ils doivent collaborer avec des partenaires financiers qui pourront accompagner l’entreprise dans son projet’’.

Quelle est la démarche à suivre pour s’introduire en bourse ? 

Le site officiel de la Bourse des valeurs de Casablanca (BVC) énumère 4 principales étapes à suivre pour s’introduire en bourse.

Il s’agit principalement de : 

Constituer son dossier en faisant appel à un conseiller financier (Banque d’affaire) qui s’occupe de l’évaluation, la détermination du prix d’introduction ainsi que de la rédaction de la note d’information. 

Ensuite, les comptes de la société qui concernent les exercices précédant l’introduction doivent être certifiés par des commissaires aux comptes.

Recevoir le visa de l’AMMC après avoir étudié le dossier de l’opération, en vérifiant sa conformité avec les règles en vigueur. 

Bien évidemment, il faut passer aussi par la BVC qui intervient dans le cadre de l’assistance dans le choix de procédure de la première cotation ; l’émission de l’avis d’approbation de l’opération ; et la fixation du calendrier définitif de l’opération.

> Organiser les souscriptions par un syndicat de placement (groupe d’institutions financières qui s’occupe du placement des titres), qui se charge de la collecte des bulletins de souscription. Par la suite, la BVC procède à la centralisation des souscriptions et prépare les résultats techniques qui seront rendus publics. 

>Finalement, s’introduire en bourse et marquer son premier jour de cotation.

En gros, les conditions d’admission et la démarche à suivre sont bien détaillées au niveau du site officiel de la BVC. 

Il est toutefois sûr que le marché a besoin de quelques IPO pour le relancer. Nous rappelons qu’en l’espace de plus d’une année, la bourse de Casablanca n’a connu aucune introduction. La dernière IPO remonte à juillet 2016. Date à laquelle Marsa Maroc a pris place au sein de la cotation casablancaise.

Assurances. Les primes émises par le secteur dépassent les 40 MMDH en 2017

Crédit du Maroc. Présentation des résultats annuels

>