Tableau de bord

le 18/08/2019
MASI
MADEX

MASI Pts

medias24

Insuffisamment servis lors de l’OPV, les investisseurs institutionnels s’arrachent Maroc Telecom directement sur le marché. L’opérateur téléphonique est ainsi le déclencheur de la hausse actuelle du marché, et tout le monde en profite.

Insuffisamment servis lors de l’OPV, les investisseurs institutionnels s’arrachent Maroc Telecom directement sur le marché. L’opérateur téléphonique est ainsi le déclencheur de la hausse actuelle du marché, et tout le monde en profite.

Le marché a pris 1,23% à la clôture de la séance du mercredi 17 juillet pour effacer les pertes accumulées depuis le début de l’année en cours et porter son évolution annuelle à +1,29% à 11.510,62 points.

A la clôture de cette séance, il y avait du volume sur la majorité des grosses capitalisations.

Le volume global des échanges s’est situé à 432,33 millions de DH drainés en grande partie par Attijariwafa Bank (134,13 MDH) et Maroc Telecom (118,29 MDH).

L'effet Maroc Telecom

A noter que Maroc Telecom s’est appréciée de 2,66% pour atteindre un cours de 142,70 DH contre 139 DH, en l’espace de 5 jours. L’action a ainsi dépassé le cours d’avant l’annonce de l’OPV qui oscillait autour de 135 DH.

Depuis le 31 mai, date de l’annonce de l’opération, l’action a pris à peu près 6%

>>>Lire également : Comment se comportera le titre après l’OPV ?

Une chose est sûre : Maroc Telecom dynamise le marché et elle continuera à le faire encore pour quelques mois, d’après les anticipations des analystes de la place.

Une analyste de la place explique que « le dynamise de la bourse est en lien avec le retour des institutionnels sur le marché. Avec les résultats des sociétés cotées au titre de l’exercice 2018 qui étaient décevants, les investisseurs institutionnels étaient jusqu’à présent en position d’attente face à la baisse qui a régné sur le marché ». 

« Avec l’OPV du Maroc Telecom, et la circulation du cash sur le marché, et vu l’intérêt que portent les investisseurs pour cette valeur, tout le monde se l’arrache », souligne-t-elle.

« Les investisseurs institutionnels veulent se renforcer davantage sur Maroc Telecom qui est une valeur de rendement. C’est une valeur de fond de portefeuille. C’est pour cette raison que les gestionnaires de portefeuille de la place sont en concurrence entre eux pour détenir le maximum d'actions de l’opérateur téléphonique», nous indique notre analyste.

Une plus value d'au moins 13% pour les souscripteurs de l'OPV

En parallèle, les personnes physiques sont en train de vendre afin de réaliser des plus-values. 

Dans le cadre de l’OPV, Maroc Telecom a été vendue au public à un prix de 125,3 DH par action. Les personnes physiques qui ont profité de cette opportunité et celles qui cèdent à présent sur le marché devraient réaliser une plus-value de plus de 13%.

« Et vu que le taux d’allocation de l’OPV était très faible pour les institutionnels, ces derniers n’ont pas été suffisamment servis. Ils sont à présent en train de se servir directement sur le marché », estime notre source.

« Les personnes physiques ont une optique d’investissement court-termiste, totalement différente de celle des investisseurs institutionnels qui s’intéressent aux valeurs qui dégagent un rendement stable et qui ne cherchent pas à les vendre sur le court terme », poursuit-t-elle. 

La plupart des grandes capitalisations ont pu profiter du dynamisme suscité par l’opérateur téléphonique. « Les investisseurs reviennent petit à petit sur le marché boursier et se placent sur les grandes capitalisations, surtout celles dont les résultats devraient être forcément biens au titre du premier semestre 2019 », indique notre analyste qui trouve que Maroc Telecom est le déclencheur de la hausse sur le marché. "Mais cette hausse ne va pas se faire jour après jours. La preuve, le marché affiche un petit repli ce jeudi. En général, après quelques jours de hausse, il y aura des corrections après", indique notre source.

A l’heure où ces lignes sont rédigées, le MASI lâchait 0,88% tout en restant, timidement, dans le vert (+0,40%). 

« Actuellement, la tendance de fond est haussière et elle pourrait rester ainsi pour toute l’année 2019 grâce au retour de l’intérêt des investisseurs qu’on a pu remarquer sur le marché", anticipe-t-elle. 

Attijariwafa Bank se place, elle aussi, en tête des plus grands volumes échangés depusi quelques semaines.

« Pour Attijariwafa Bank, elle reste une très bonne valeur avec ses perspectives d’évolution en Afrique », rappelle-t-elle.

« Il y a d’autres grandes capitalisations qui présentent une forte attractivité, à l’image de Marsa Maroc, Cosumar, Lesieur Cristal, etc. Ces valeurs sont très demandées actuellement », conclut notre analyste.

                        >> Lire aussi : Bourse de Casablanca : Voici les valeurs dans lesquelles il faut investir (analyste)

Page d'accueil Bourse