Page d'accueil Bourse

Indices : le marché marocain moins performant que le Frontier Markets au premier semestre

medias24

Regroupant les 11 plus importantes capitalisations de la place, l’indice marocain a lâché 2,3% sur les six premiers mois de l’année, contre une hausse de 12,14% de son indice de référence, le MSCI Frontier Markets. 

Regroupant les 11 plus importantes capitalisations de la place, l’indice marocain a lâché 2,3% sur les six premiers mois de l’année, contre une hausse de 12,14% de son indice de référence, le MSCI Frontier Markets.

Au titre des six premiers mois de l’année, le MSCI Morocco affiche une variation Year-to-date de 2,3% après avoir lâché 6,98% en 2018.

Regroupant les 11 plus importantes capitalisations de la place casablancaise, l’indice marocain affiche une baisse de 1,12%, en glissement annuel, à fin juin 2019.

Son indice de référence, le MSCI Frontier Markets est 6 fois plus performant avec des gains de 12,14% depuis le début de l’année. En 2018, il a accusé pour rappel une perte de 16,2%. En glissement annuel, il enregistre une hausse de 5,23%.

Voici l'évolution du MSCI Morocco et du MSCI Fontier Markets entre juin 2004 et juin 2019 :

Source: MSCI

En termes de rendement de dividendes, la Bourse de Casablanca s’est déclassée par rapport au Frontier Markets : le MSCI Morocco affiche un dividend-yield de 3,91% à fin juin 2019, inférieur à celui de son corollaire dont le rendement s’élève à 4,31%.

D’autre part, le marché marocain reste beaucoup plus cher que le Frontier Markets puisqu’il affiche un PER de 19,07 fois les bénéfices contre 12,54 fois pour son indice de référence.

La place Casablancaise reste également plus volatile que le Frontier Markets. En effet, pour l’indice couvrant approximativement 85% du flottant du marché marocain, l’écart-type ressort à 13,5% sur les 3 dernières années, soit un niveau supérieur à celui des marchés frontières (11%).

Après 10 ans de présence dans l’indice MSCI Emerging Markets, le Maroc avait été déclassé dans la catégorie Frontier Markets, en novembre 2013, et ce, en raison de l’illiquidité des actions qui circulent au niveau de la BVC.

L’indice marocain compte 11 valeurs dont Maroc Telecom avec une pondération de 30,9%, Attijiariwafa Bank représentant de 19,8%, LafargeHolcim avec 11,74%, BCP, Ciment du Maroc et BMCE Bank avec des poids respectifs de 9,96% ; 6,84% et 6,54%.

Le MSCI Frontier Markets, quant à lui, contient 28 pays dont le Kuwait (31,36%), le Vietnam (17,56%) et le Maroc (10,08%).

Sur ce registre, il convient de souligner que la pondération du Maroc s’est appréciée suite au reclassement de l’Argentine dans le compartiment Emerging Markets

Par ailleurs, rappelons que MSCI (Morgan Stanley Capital International) vient d’annoncer, le 25 juin dernier, le reclassement de l'indice MSCI Koweit Index en tant que marché émergent. Ainsi, le Koweit quitte le Frontier Market, ce qui profitera au Maroc qui verra sa pondération augmenter dans son indice de référence actuel.

>>> Lire aussi: MSCI: Le Maroc pourrait profiter d’un reclassement du Koweit dans l’indice émergent

 


 

Séance du 19-07-2019

Marché de change
Journée du 19-07-2019