Page d'accueil Bourse

Baisse du marché à cause du détachement des dividendes des sociétés cotées

medias24

Le Masi, qui a réussi à effacer ses pertes cumulées depuis le début de l’année il y a quelques semaines, lâche à présent plus de 3%. Un analyste de la place nous confirme qu’il s’agit d’une simple correction technique survenue en période de détachement des dividendes.

Le Masi, qui a réussi à effacer ses pertes cumulées depuis le début de l’année il y a quelques semaines, lâche à présent plus de 3%. Un analyste de la place nous confirme qu’il s’agit d’une simple correction technique survenue en période de détachement des dividendes.

Il y a quelques semaines, le MASI avait effacé ses pertes annuelles pour se situer à 11.420,17, dégageant ainsi un gain depuis le début de l'année de 0,50%.

Cette hausse, qui s’explique, entre autres, par la confirmation de la tendance baissière des taux obligataires, ne s’est pas maintenue. 

Le MASI a rechuté pour s’établir à 11.005,55 points au moment où ces lignes sont écrites, soit une baisse de 3,16% depuis le début de l’année en cours. (Voir graphique ci-dessous)

Evolution du MASI (1 mois)


D’après un analyste de la place, « cette baisse est purement technique ». 

Et d’expliquer : « La relance du marché n’a pas duré vu qu’elle a été suivie par la période de détachement des dividendes de certaines valeurs, notamment celui de Maroc Télécom qui représente à peu près 20% du MASI ».

« Quand il y a un détachement du dividende, le cours varie automatiquement à la baisse d’un montant équivalent au dividende à distribuer qui est de 6,83 DH pour le cas de Maroc Télécom », continue-t-il.

Techniquement, le paiement du dividende étant une sortie d'argent pour l'entreprise, son versement est immédiatement répercuté sur le cours de l'action du fait de la modification de la valorisation de la société.

A la clôture de la séance du vendredi 24 mai, le jour du détachement du dividende de Maroc Telecom, le MASI avait lâché 1,51% à 11.087,32 points

Le cours de Maroc Télécom, quant à lui, est passé de 145,90 DH observé le 22 mai à 137 DH le 24 mai, soit une baisse de 8,9 DH comprenant les 6,83 DH du dividende.

D’autres valeurs ont détaché leur dividende à la fin du mois de mai, notamment BMCI (20 mai), LafargeHolcim Maroc (27 mai), Atlanta (27 mai), Wafa Assurance (23 mai) et Société des Boissons du Maroc (24 mai).

« A présent, il n’y a pas un élément qui pourrait laisser présager une baisse ou une hausse du MASI à court terme. Par ailleurs, l’annonce de la privatisation de Maroc Télécom pourrait changer la donne », commente notre source qui tient à distinguer entre deux scénarios

« Si la privatisation se fait au même niveau du prix du marché actuel, le marché casablancais pourrait en profiter positivement. 

« Par contre, si l’Etat offre une décote, forcément le prix de l’action va s’ajuster à la baisse et cela va drainer le marché vers le bas », estime-t-il.

A rappeler que l’Etat se prépare à céder jusqu’à 8% des parts qu’il détient dans Maroc Telecom. L’opération interviendra dans les semaines à venir.

L’opération se fera à travers des cessions de blocs d’actions couplées à une offre publique de vente. L'OPV pourra théoriquement avoir lieu sur les places de Casablanca et de Paris, où le titre est doublement coté. Mais c'est la piste de Casablanca qui sera retenue, le titre étant peu liquide à Paris.

                   >> Lire aussi : Cession de 8% de Maroc Telecom : l’opération pourra rapporter jusqu’à 9,5 milliards de dirhams à l’Etat

 

Inwi annonce le lancement imminent de son service Mobile Money
Glen Invest reprend les parts de MNF dans la société Ma-Navette.com
Africa Capital Management primée aux Lipper Mena Markets Fund Awards