Page d'accueil Bourse

Upline : voici pourquoi il faut conserver le titre Cosumar

medias24

Le titre est valorisé à 194 dirhams, un niveau proche de son cours actuel et qui ne prend pas en compte les investissements réalisés par le groupe, notamment en Arabie Saoudite. La valeur présente également un niveau de rendement de dividende intéressant, estimé à 5,2% par les analyste de la banque d'affaires.

 

Le titre est valorisé à 194 dirhams, un niveau proche de son cours actuel et qui ne prend pas en compte les investissements réalisés par le groupe, notamment en Arabie Saoudite. La valeur présente également un niveau de rendement de dividende intéressant, estimé à 5,2% par les analyste de la banque d'affaires.

Dans une récente note de recherche, Upline Securities recommande de renforcer la valeur Cosumar, et la valorise à 194 Dirhams,. Un niveau proche du cours actuel du titre (192 dirhams).

Pour l’année 2019, les analystes d’Upline estiment que le Groupe Cosumar devrait profiter d’une perspective favorable pour la campagne sucrière, en raison de la bonne répartition de la pluviométrie en début de campagne et de l’amélioration du taux de remplissage des barrages à usage agricole.

Le Groupe devrait également bénéficier des retombées positives des investissements réalisés depuis 2005 (un montant global de 8 milliards de dirhams), ayant porté sur le développement et l’accompagnement de l’amont agricole et ayant permis d’augmenter le taux de couverture national à 47% en 2018 contre 29% en 2013.

"Ce niveau de maturité a permis à Cosumar d’entamer une nouvelle phase de croissance à travers une expansion à l’échelle nationale et internationale", remarquent les analystes d’Upline.

Sur ce dernier point, il y a lieu de rappeler que le Groupe prévoit la mise en production de sa raffinerie en Arabie Saoudite, construite en partenariat avec Wilmar et des investisseurs saoudiens, et dont la mise en production est prévue pour fin 2019. La capacité de production prévisionnelle de cette raffinerie étant de 850.000 tonnes de sucre blanc, elle devra combler entre autres le déficit de production de la région du Moyen-Orient, estimé à 4 millions de tonnes de sucre blanc annuellement.

"En dépit de la non prise en considération de ces investissements dans notre valorisation, nous aboutissons à un cours cible de 194 Dirhams, d’où notre recommandation de conserver la valeur dans le portefeuille", peut-on lire sur la note d’Upline.

"Cette recommandation est confortée par une logique de rendement, du fait de la capacité du Groupe à offrir un dividende attrayant à ses actionnaires (un DY 2018 de 5,2%). A cela s’ajoute une solide rentabilité avec un ROE estimé à 18,6% sur les deux prochaines années", ajoute la même source.

Sur le plan international, Upline estime que le marché du sucre en 2018-2019 connaîtra son plus large excédent avec 12,59 millions de tonnes, contre 11,46 millions de tonnes estimées en 2017/2018. Cela devrait entraîner une pression déflationniste sur les cours du sucre brut raffiné, continuant à peser sur la prime de blanc en 2019, selon la société de bourse.

"Tenant compte de tous ces facteurs, nous prévoyons une stagnation des revenus consolidés du Groupe en 2019, pour un RNPG en hausse de 6,7% du fait de la non récurrence de la charge due au contrôle fiscal", soulignent les analystes d’Upline. 

Ratios boursiers : Benchmark sectoriel de Cosumar

 Source: Upline Securities

A la clôture de la séance de ce vendredi 10 mai, Cosumar affiche un cours de 192 Dirhams. La valeur a pris 10,03% en variation year-to-date.

>>>Lire aussi : Cosumar. Résultats, export, expansion à l'international... Mohamed Fikrat se livre