Page d'accueil Bourse

Banques : CDG Capital recommande AWB et CDM à l'achat

medias24

La banque d'affaires anticipe une croissance modérée des résultats des banques cotées en 2019. Si elle recommande Attijari et le Crédit du Maroc à l'achat, elle reste toutefois neutre sur la BCP, BMCE Bank et la BMCI.

La banque d'affaires anticipe une croissance modérée des résultats des banques cotées en 2019. Si elle recommande Attijari et le Crédit du Maroc à l'achat, elle reste toutefois neutre sur la BCP, BMCE Bank et la BMCI.

"En 2019, nous nous tournons de manière légèrement positive sur les banques marocaines par rapport à leur aptitude à dégager une croissance positive des bénéfices", indiquent les analystes de CDG Capital dans un nouveau rapport sur l'orientation du marché Actions pour l'année 2019.

Sur l’année en cours, les analystes de CDG Capital estiment que les banques marocaines cotées (hors CIH Bank, filiale du Groupe CDG), enregistreront une croissance sous-jacente du RNPG d’environ 1,2%, et ce en tenant compte de la nouvelle contribution sociale de solidarité.

"Nous continuons de penser que la performance du secteur bancaire dépend principalement d’un contexte macroéconomique difficile, des charges d’exploitation supportant la croissance du PNB, et enfin un coût du risque en hausse limitée découlant d’une légère augmentation des créances en souffrance et l’implémentation de la norme IFRS 9", ajoute la même source.

En dépit d’une décélération de la croissance attendue pour l’année 2019, CDG Capital estime qu’après la baisse des cours qu’a connue le secteur depuis début 2018, la valorisation actuelle laisse encore de la place à une légère appréciation de la majorité des titres.

"La capitalisation actuelle des banques qu’on couvre les valorise à 15,8x leur capacité bénéficiaire en 2019 et 1,6x leurs fonds propres, soient des niveaux inférieurs à leur niveau moyen historique de 18,0x et 2,0x respectivement".

Les titres AWB et CDM recommandés à l’achat

CDG Capital valorise le titre d'Attijariwafa Bank à un cours théorique de 478 DH, alors que le titre se traite aujourd'hui à 439 DH. La banque d'affaires recommande donc le titre à l'achat.

Elle s'attend, en 2019, à un PNB en progression de 5,3% à 23,6 milliards de dirhams, et à un résultat net part du groupe en hausse de 2,5% à 5,85 milliards de dirhams, tenant compte de la contribution sociale de solidarité.  

"Par ailleurs, nous anticipons une quasi-stabilité du coefficient d’exploitation qui devrait se situer à 47,7%. En effet, le groupe devrait poursuivre son programme d’investissement notamment dans les systèmes informatiques à l’international. Le résultat brut d’exploitation devrait s’établir à 12,3 milliards de dirhams, en progression de 5,6%", souligne CDG Capital.

Au niveau des indicateurs de risque, CDG Capital prévoit une légère amélioration de la qualité des engagements d'Attijari, avec un taux des créances en souffrance de 6,7% contre 6,8% à fin 2018.

"Au regard de ces éléments, le groupe nous semble en mesure de garantir une croissance soutenue de son BPA de l’ordre de 3,5% entre 2019 et 2023", ajoute le rapport.

Chez Crédit du Maroc, CDG Capital relève un dynamisme commercial qui porte ses fruits. La banque d'affaires valorise donc le titre de la banque à 680 DH, contre 603 DH à la clôture de la séance du mardi 7 mai.

CDG Capital recommande donc CDM à l’achat, et ce bien qu'elle anticipe un repli de 13% de son RNPG à 512,6 millions de dirhams, suite à la non récurrence d’éléments exceptionnels liés à la cession d’une partie du terrain des arènes.

"La poursuite du développement de l’activité Retail du CDM devrait se traduire par un léger gain de part de marché et de l’évolution de la bancassurance", souligne CDG Capital, qui anticipe une progression de 3,4% du PNB de la banque à fin 2019, le situant à 2,4 milliards de dirhams.

"Par ailleurs, nous anticipons une baisse du coefficient d’exploitation à 52,8% en 2019 contre 54,3% en 2018, suite à la non récurrence des éléments exceptionnels enregistrés en 2018 liés au projet de construction de son nouveau siège social", ajoute la même source.

Au niveau des indicateurs de risque, CDG Capital table sur un scénario assez prudent avec une légère augmentation du coût du risque aux alentours de 0,6% de l’encours brut, soit 338 millions de dirhams.

Par conséquent, le Résultat d’exploitation devrait afficher une hausse de 4,6% à 787 millions de dirhams. CDG Capital avance que le groupe CDM lui semble en mesure de garantir une croissance soutenue de son RNPG de l’ordre de 2,5% (hors éléments exceptionnels) entre 2019 et 2023.

Des recommandations "neutres" pour BCP, BMCE et BMCI

Pour le reste du secteur bancaire coté (Hors CIH Bank), CDG Capital livre des recommandations "neutres". Pour la BCP par exemple, la valorisation du titre conduit à un cours théorique de 269 DH, contre 265 DH à la clôture de la séance du 7 mai: "Ainsi, nous sommes neutres sur la valeur", soulignent les analystes de CDG Capital.

Le groupe nous semble en mesure de garantir une croissance soutenue de son RNPG de l’ordre de 3,8% entre 2019 et 2023", soulignent les analystes de la banque d'affaires, en notant que ces chiffres ne prennent pas en compte la prochaine acquisition des participations du groupe BPCE dans 4 banques africaines.

Avis neutre également pour BMCE Bank, valorisée à 195 DH par la banque d'affaires CDG Capital, comparativement à un cours de clôture de 189 DH  au 7 mai. CDG Capital note que suite à l’augmentation de capital prévue, le nombre des actions du groupe devrait s’établir à environ 202 millions de titres, selon ses prévisions.

Pour la BMCI, les analystes de CDG Capital avancent que la banque  évolue "dans un environnement très contraignant, et fait face à plusieurs défis". Bien qu'ils la valorisent à un cours théorique de 714 DH, contre 676 à la clôture de la séance du marci 7 mai; leur recommandation est neutre.

"Après la forte baisse du titre depuis début 2018 (-21%), nous pensons que la valorisation actuelle laisse encore de la place à une appréciation du titre", concluent les analystes de la banque d'affaires.