Tableau de bord

le 23/08/2019
MASI
MADEX

MASI Pts

medias24

Malgré le resserrement des marges dans le secteur, l'équipe Attijari Global Research estime que Total Maroc présente de belles perspectives de croissance. Le cours cible de la valeur est évalué à 1300 dirhams, soit un potentiel de hausse de 15,8% par rapport au cours actuel. 

 

 

Malgré le resserrement des marges dans le secteur, l'équipe Attijari Global Research estime que Total Maroc présente de belles perspectives de croissance. Le cours cible de la valeur est évalué à 1300 dirhams, soit un potentiel de hausse de 15,8% par rapport au cours actuel.

Attijari Global Research (AGR) maintient sa recommandation à l'achat sur le titre Total Maroc. Cours cible : 1.300 DH, soit un potentiel d’appréciation en bourse de 15,8% en comparsion avec le cours de clôture de la séance du 1er avril.

Depuis le début de l’année en cours, le titre du pétrolier a gagné 21,96%, surperformant de très loin le marché qui a lâché sur la même période 3,3%.

Evolution du cours de Total Maroc (3 mois)

Source: LeBoursier

Les analystes d’AGR estiment que l’année 2019 marquerait la fin du processus de normalisation des marges des distributeurs énergétiques au Maroc.

Au-delà de cette date, Total Maroc bénéficie de trois principaux leviers lui permettant de soutenir la croissance de ses bénéfices sur le long terme :

> Une croissance régulière entre 3 et 5% de la consommation de carburant au Maroc, portée par le renouvellement du parc automobile ; 

> Une expansion du réseau de distribution à travers l’ouverture d’une dizaine de stations par an durant la période 2018-2022 ; 

> Une montée en charge des nouveaux carburants à valeur ajoutée élevée dans les ventes de l’opérateur, lui permettant d’améliorer ses marges d’EBE.

Au titre de l’exercice 2018, Total Maroc a affiché une hausse significative de ses volumes de vente de 13% à 1.632 KT contre une évolution estimée de 2% pour le secteur. 

«Cette performance commerciale permettrait à l’opérateur de renforcer sa position concurrentielle sur le marché», commentent les analystes d'Attijari.

L'équipe AGR rappelle également la baisse de 24,3% des bénéfices de l'opérateur, qui s'explique selon eux par la normalisation des marges des distributeurs à partir du deuxième semestre de l'année 2018.

«Nos anticipations quant au processus de normalisation des marges du secteur de la distribution au Maroc se sont concrétisées en 2018», souligne ainsi l’équipe d’AGR.

>>> Lire aussi: Total Maroc : la pression sur les marges fait baisser les bénéfices de 24% en 2018

>>> Lire aussi: Bourse: Total Maroc fortement impactée par le futur plafonnement des marges des distributeurs de carburants

Total Maroc affiche en effet un EBE de 1,16 milliards de dirhams contre une prévision de 1,24 milliard, et une capacité bénéficiaire de 782 millions de dirhams contre une estimation de 774 millions, soit des taux de réalisation proches des 100%.

Les analystes d'Attijari soulignent également que, malgré la baisse de sa capacité bénéficiaire, Total Maroc a maintenu son dividende par action inchangé au titre de l’exercice 2018 à 56 DH. 

A cet effet, l’opérateur a relevé son payout à 62% contre 50% en 2017. Dans ces conditions, le D/Y ressort à des niveaux "attractifs" de 5%, selon AGR (contre moins de 4% pour le marché actions).
 

Page d'accueil Bourse