Page d'accueil Bourse

Bourse : plus de 16 milliards de dirhams de capitalisation partis en fumée en trois mois

medias24
En un trimestre, le Masi a lâché plus de 3% de sa valeur. Une baisse qui s'explique par la mauvaise conjoncture économique, conjuguée au net ralentissement de la capacité bénéficiaire des sociétés cotées. Round up. 
 
En un trimestre, le Masi a lâché plus de 3% de sa valeur. Une baisse qui s'explique par la mauvaise conjoncture économique, conjuguée au net ralentissement de la capacité bénéficiaire des sociétés cotées. Round up.

A l’heure où ces lignes sont écrites, les pertes annuelles du MASI dépassaient les 3%. L'indice général de la place traite à 11.001,80 points, après seulement trois mois du début de l'année. (Voir graphique ci-dessous)

Evolution du MASI (3 mois)

Source: LeBoursier

Pour sa part, le FTSE CSE Morocco 15, l’indice qui regroupe les 15 plus grandes capitalisations du marché, baissait de 3,49% à 9.912,36 points.

La capitalisation boursière globale, elle, est passée de 582,15 milliards de DH au 31 décembre 2018 à 566,04 milliards le 1er avril 2019, soit une baisse de 2,77%. Ce sont ainsi plus de 16 milliards de dirhams de capitalisation qui sont partis en fumée en l’espace de trois mois. (Voir graphique ci-dessous)

Evolution de la capitalisation boursière (3 mois)

Source : La Bourse de Casablanca

La tendance observée actuellement suit parfaitement le trend baissier de l’année 2018, année où le marché avait lâché plus de 8%.

Voici les facteurs qui expliquent la tendance baissière de ce premier trimestre :

> Un contexte macroéconomique peu favorable :

La contre-performance du marché boursier s’inscrit dans un contexte macroéconomique peu favorable, d’après un analyste de la place, faisant référence au ralentissement de la croissance prévue pour 2019.

Selon les calculs de Médias24, la croissance a fortement ralenti, passant de 4,1% en 2017 à 2,8% en 2018. Cette tendance devrait se poursuivre en 2019.

A rappeler que Bank Al-Maghrib avait prévu un taux de croissance de 3,1% pour 2019 avant de revoir à la baisse ses prévisions à 2,7% après a tenue, le 19 mars, du premier conseil de politique monétaire de l'année.

Le HCP, lui, dans ses prévisions pour l'année 2019, avait fixé une prévision de 2,9%. L'institution prévoit également un ralentissement de la croissance au premier trimestre 2019.

> Un newsflow négatif :

A la grisaille du contexte économique s’ajoute le mauvais news flow qui a règné sur la place depuis le début de cette année.

Le marché semble avoir anticipé les résultats avant leur publication, d’après notre analyste. Cette tâche n’était pas difficile puisque plusieurs éléments avaient annoncé les couleurs de la dégradation des résultats, notamment la multiplication des profit warning.

A rappeler que plus d’une dizaine de sociétés cotées a alerté sur ses résultats 2018, depuis le début de 2019.

En cause : l’effritement de la rentabilité, la hausse de la sinistralité automobile chez les assureurs et la multiplication des contrôles fiscaux. 

Et avec la vague des profit warnings émis par plusieurs sociétés cotées, la riposte des investisseurs n’a pas tardé. Les cours de plusieurs sociétés cotées ont chuté et les volumes se sont rétrécit. 

D’ailleurs, les résultats des sociétés cotées donnent raison au marché : la masse bénéficiaire pour l’exercice 2018 ressort en baisse de plus de 7%, une chute plus prononcée que prévu et qui cadre avec la baisse de 8% du marché en 2018.

De plus, ce sont des secteurs entiers qui ont tiré la croissance des bénéfices vers le bas, témoignant d’une mauvaise conjoncture durant l’exercice précédent.

Comment se comportera le marché sur le reste de l'année ? Les indices vont-ils reprendre le chemin de la hausse ou poursuivront ils leur trend baissier ? Nos interrogations sur les perspectives d’évolution du marché restent sans réponses. Les analystes de la place n’ont toujours pas finalisé leurs prévisions pour le restant de l’année. 

Le Trésor place 2,4 milliards de dirhams d’excédents de trésorerie
Rédouane Najmeddine nommé Président du Groupe Régional Afrique de la WSBI
SIA s'associe à HPS pour le renforcement ses activités de paiement par carte en Grèce