Page d'accueil Bourse

Minière de Touissit : une valeur à vendre selon CFG Research...

medias24

Contrairement aux analystes d'Attijari, l'équipe de recherche de CFG Research recommande de vendre la valeur minière, et anticipe une baisse de son cours d'au moins 13%. Les analystes de CFG considèrent que le titre a connu  ces derniers mois une hausse injustifiée d’un point de vue fondamental.

Contrairement aux analystes d'Attijari, l'équipe de recherche de CFG Research recommande de vendre la valeur minière, et anticipe une baisse de son cours d'au moins 13%. Les analystes de CFG considèrent que le titre a connu ces derniers mois une hausse injustifiée d’un point de vue fondamental.

Dans une récente note de recherche, CFG Research dresse une liste des recommandations aux investisseurs pour l’année 2019. Parmi 24 titres, la Compagnie Minière de Touissit (CMT) est la seule valeur recommandée à la vente.

Le cours cible fixé par les analystes se situe à 1.218 DH contre un cours actuel de 1.402 DH. La valeur théorique du titre est inférieur donc de 13% par rapport à sa valeur marché.

Selon la banque d’affaires, le cours de CMT a connu, depuis le 24 mars 2017, une trajectoire haussière prononcée et injustifiée d’un point de vue fondamental.

De plus, hormis 2017, où CMT a bénéficié d’importants effets prix positifs, ses perspectives de croissance à moyen et long termes restent particulièrement limitées, d’après CFG.

«A notre cours cible, CMT traiterait à des EV/EBITDA 2018 proches de 6,2x alors qu’elle traite actuellement des Forward EV/EBITDA légèrement inférieurs à 8x», ajoute-t-on.

Des projections qui cobntrastent avec celles émises par  Attijari Global Research qui avait recommandé, en septembre 2018, le titre CMT à l’achat avec un cours cibke de 2.100 DH.

Attijari appuyait sa recomandation par les fondamentaux solides du Plomb à l’international qui soutiennent un niveau de prix au-dessus des 2.000 $/T, le projet d’investissement visant à horizon 2020 l’augmentation de la production et la réduction des cash-cost ainsi que la capacité de la CMT à assurer un dividende unitaire supérieur à 120 DH compte tenu d’une capacité bénéficiaire cible de 250 millions de dirhams.

Les bénéfices devraient progresser de 33% en 2018

Concernant les prévisions financières, une augmentation de 17% du chiffre d’affaires est attendue en 2018, pour atteindre 519 millions de dirhams, essentiellement portée par la fin du mouvement de grève et l’amélioration notable des volumes de ventes, selon les analystes de CFG.

«Il convient de noter que nous n’avons aucune visibilité sur la politique de couverture de la société. De ce fait, nous tenons compte d’une corrélation totale entre les prix de vente de CMT et les cours à l’international», précisent-ils.

L’EBITDA et l’EBIT devraient également fortement progresser de 28% et 39% à 311et 270 millions de dirhams respectivement.

De son côté, le RNPG devrait ressortir à 220 millions de dirhams, soit une hausse de 33%.

En 2019, une croissance plus modérée du chiffre d’affaires de +1% à 525 millions de dirhams est prévue.

«Au cours des prochaines années, nous ne prévoyons pas d’augmentation de la production de CMT dans la mesure où celle-ci tourne déjà à pleine capacité. Avec un top-line en légère progression, l’EBITDA, l’EBIT et le RPNG devraient afficher une hausse contenue à moins de 1% ressortant respectivement à 313 MDH, 271 MDH et 221 MDH», argumente l’équipe de CFG.

La CMT est une entreprise qui exploite la mine polymétallique de Tighza pour la production du Plomb-argentifère (94% du CA 2016) et le Zinc-argentifère (6% du CA 2016). Pour rappel, la mine de Touissit a été fermée en 2002 après 28 ans d’exploitation.

Les analystes de CFG notent également qu’aucun projet d’extension ni de croissance externe n’a été annoncé par l’entreprise. La capacité de production annuelle de l’entreprise est de 320 KTTV, soit l’équivalent d’une durée de vie de 16 ans.

 

Stokvis renoue avec les bénéfices en 2018
BeAssur et Marsh lancent un produit d’assurance pour l’aquaculture