Page d'accueil Bourse

Risma : le cours de l'action devrait croître de 35,8% en 2019 selon CFG

medias24
Le cours cible de la valeur est fixé par les analystes de la banque à 220 dirhams, contre un cours actuel de 162 dirhams. Le fonds d'investissement hôtelier devra profiter de la reprise des arrivées et des nuitées et de l'assainissement de son portefeuille d'actifs composé principalement des enseignes du groupe Accor. Le titre est recommandé à l'achat. 
 
Sofia Benhamida , Membre du Directoire et Amine Echcherki, Président du Directoire
Le cours cible de la valeur est fixé par les analystes de la banque à 220 dirhams, contre un cours actuel de 162 dirhams. Le fonds d'investissement hôtelier devra profiter de la reprise des arrivées et des nuitées et de l'assainissement de son portefeuille d'actifs composé principalement des enseignes du groupe Accor. Le titre est recommandé à l'achat.

Les analystes de CFG Research sont particulièrement positifs sur le secteur touristique notamment sur Risma, l’unique valeur du secteur cotée à la Bourse de Casablanca.

Ils recommandent d’acheter le titre eu égard à son potentiel de hausse important : le cours cible est fixé à 220 DH, soit un potentiel de 35,8% par rapport au cours observé à la clôture de la séance du mardi 5 mars (162 DH).

Cette opinion est confortée par la dynamique actuelle favorable pour le secteur touristique national particulièrement soutenue pour les hôtels 5* et 3* (nuitées en hausse de 14% et de 25% à fin novembre 2018), qui représentent 92% du chiffre d'affaires et 89% de l'EBITDA de Risma.

«Grâce à cet environnement porteur et à un portefeuille d'actifs largement assaini ces dernières années, le RNPG devrait afficher un TCAM de 10,2% sur la période 2017-2020 (hors éléments exceptionnels ayant impacté les résultats 2017)», soulignent les analystes.

 La recommandation de CFG est motivée par l'absorption par le groupe de l'ensemble des pertes potentielles liées à Saemog fin 2017 grâce au provisionnement de la totalité de ses engagements dans cette société. Par ailleurs, l'impact de la consolidation de Saemog devrait être quasi-nul sur les prochaines années contre -40 MDH en moyenne entre 2014 et 2017.

L’argumentaire de la banque d’affaires fait ressortir également un point d'entrée intéressant illustré par un EV/EBITDA 2018 de 10,8x contre 13,5x pour les comparables internationaux de l’opérateur hôtelier. «Pour notre part, nous valorisons Risma à des EV/EBITDA 2018 et 2019 de 12,5x et 13x respectivement», lit-on sur la note de recherche de CFG Research.

Les bénéfices de Risma reculeraient à 69 MDH en 2019

Les revenus de fonds d'investissement touristique devraient progresser de 6,9% (+8,5% à périmètre constant) en 2018 avant d’afficher une baisse de de 5,8% en 2019 en raison de la sortie du Pullman Marrakech du périmètre de la société, selon CFG.

Les marges EBITDA et EBIT devraient afficher en 2018 une hausse à 28,4% et 15,7% respectivement.

En 2019, la banque d’affaires table sur des marges EBITDA et EBIT à 28,9% et 16,1%. 

Côté bénéfices, le groupe afficherait un RNPG de 85 MDH en 2018 et de 69 MDH en 2019.

CFG prévoit une hausse des arrivées et des nuitées de 4% et de 5% en 2019

S’agissant du secteur, CFG Research prévoit un retour de la croissance des arrivées et des nuitées en 2019 à des niveaux respectifs de +4% et +5%.

A moyen et long terme, «le secteur dispose d’un potentiel de développement considérable grâce à une stratégie gouvernementale ambitieuse (Vision 2020) et aux atouts de la destination Maroc lui permettant de tirer profit de l’évolution de la demande européenne (principal marché émetteur mondial)», indique-t-on.

Pour rappel, Risma, leader dans le secteur hôtelier, exploite 24 hôtels du groupe français Accor répartis sur l’ensemble des régions touristiques du Royaume et sur toutes les gammes avec des établissements Luxe et Haut de gamme (5 Sofitel, 2 M’ Gallery et 1 Pullman), des établissements Milieu de gamme (2 Novotel et 1 Mercure) et des établissements économiques avec 13 Ibis.

>>> Lire aussi: Risma: Le cours poursuit sa progression mais le titre demeure peu échangé

>>> Lire aussi: Risma: "Il n’y a plus de freins à la distribution de dividendes"

Le Trésor place 6,3 milliards de dirhams d'excédents de trésorerie
Business. Le patronat et les banquiers marocains organisent un forum économique à Amman en juin