Page d'accueil Bourse

Education financière : la Bourse de Casablanca s'allie au Chartered Institute pour des formations certifiantes

medias24

La Bourse de Casablanca vient de signer, ce mercredi 20 février, un partenariat avec le Chartered Institute for Securities and Investment (CISI) pour la mise en place de nouvelles certifications en finance. Les formations sont ouvertes au grand public et coûtent 1.800 DH. Une réduction de 50% est accordée aux étudiants.

 

Karim Hajji avec le DG du CISI, Simon Culhane.
La Bourse de Casablanca vient de signer, ce mercredi 20 février, un partenariat avec le Chartered Institute for Securities and Investment (CISI) pour la mise en place de nouvelles certifications en finance. Les formations sont ouvertes au grand public et coûtent 1.800 DH. Une réduction de 50% est accordée aux étudiants.

L’accord entre la Bourse de Casablanca et le Chartered Institute for Securities & Investment (CISI) permettra aux étudiants d’approfondir leurs connaissances en finance et contribuera au renforcement des capacités des différents professionnels des marchés des capitaux, annonce le directeur général de la Bourse de Casablanca, Karim Hajji.

Les formations sont des cursus courts. Elles sont couronnées par la délivrance d’une certification.

Le programme sera dédié aux étudiants avant d’être élargi aux professionnels du secteur financier au Maroc qui souhaitent obtenir des certifications internationales.

La première certification lancée porte sur les principes et fondamentaux des services financiers et sera dispensée en anglais et en français à travers un accès à la plateforme en ligne du CISI.

Le coût de la formation s’élève à 1.800 dirhams, et les frais d’inscription sont de 300 dirhams.  Une réduction de 50% est accordée aux étudiants.

Lors de cet évènement, la Bourse de Casablanca a également procédé à la signature de partenariats avec 6 établissements publics et privés de l’enseignement supérieur afin de mettre à la disposition des bénéficiaires des certifications, des salles accréditées par le CISI pour le déroulement des examens.

Ces établissements sont : l’Université Internationale de Rabat, l’Université Al Akhawayn d’Ifrane, l’Université Internationale de Casablanca, l’ENCG Agadir, l’ENCG Tanger et l’INSEA de Rabat.

« Nous souhaitons, à travers ces nouvelles certifications, développer les connaissances et la technicité de la place financière de Casablanca. Aussi, nous sommes heureux de nous associer à un organisme international reconnu, le CISI, qui nous permettra d’offrir un service qui répond au mieux à cet objectif. Nous sommes également heureux que les établissements d’enseignement supérieur continuent à nous faire confiance en soutenant cette initiative », décalre le patron de la Bourse de Casablanca, Karim Hajji.

Pour sa part, Simon Culhane, DG du CISI, a déclaré : « nous sommes ravis de nous associer à la Bourse de Casablanca. L’influence croissante de Casablanca en tant que place financière a été relevée dans le dernier Global Financial Centers Index, où elle est considérée comme l’une des 15 places financières susceptibles de devenir plus importantes aux cours des deux à trois prochaines années. Nous sommes honorés d’avoir été choisis pour collaborer avec la Bourse de Casablanca sur cet important projet d’appui au développement et au professionnalisme du capital humain».

Basé à Londres, le CISI est une organisation qui dispose de bureaux dans de nombreux centres financiers tels que Barcelone, Colombo, Dubaï, Dublin, Édimbourg, Londres, Manille, Mumbai, Nairobi et Singapour. 

Plus de 40 000 examens ont été passés dans 80 pays au cours des douze derniers mois.

Avec ses 45 000 membres répartis dans 104 pays, le CISI est l’organisme professionnel chargé de produire des examens et de proposer des certifications aux personnes qui travaillent ou qui souhaitent bâtir une carrière dans les domaines de la planification financière, de la gestion de patrimoine et des marchés financiers.


 

Le Trésor place 6,3 milliards de dirhams d'excédents de trésorerie
Business. Le patronat et les banquiers marocains organisent un forum économique à Amman en juin