Page d'accueil Bourse

Managem gagne 14,20% en six séances : simple rattrapage ou tendance de fond ?

medias24

Après avoir lâché plus de 46% de sa valeur en 2018, la minière démarre l'année 2019 en beauté. En seulement six séances de cotation, elle est montée de 14,2% trônant désormais à la tête des meilleures performances de la place. Une hausse qui s'est faite dans de très faibles volumes, mais qui était attendue par les analystes du marché. 

 

Après avoir lâché plus de 46% de sa valeur en 2018, la minière démarre l'année 2019 en beauté. En seulement six séances de cotation, elle est montée de 14,2% trônant désormais à la tête des meilleures performances de la place. Une hausse qui s'est faite dans de très faibles volumes, mais qui était attendue par les analystes du marché.

Managem semble insensible face à la baisse générale du marché.

Le groupe minier se place, en effet, en tête des plus fortes hausses actuelles de la cote casablancaise.

L’action a gagné 14,20% depuis le début de l’année, pour atteindre un cours de 1.030 DH.

Evolution du cours de Managem (1mois)

La volumétrie reste assez faible. 1.537 titres de Managem ont été échangés pendant cette période, totalisant un volume de 1,6 million de dirhams à l’issue de 6 séances de cotations. Un volume trop faible, qui rend la hausse du cours peu crédible. 

Mais cette amélioration du cours, quoique non consistante eu égard aux faibles volumes d'échanges sur la valeur, n'a pas été une suprise pour le marché. Elle était même attendue. 

La contre-performance de SMI est totalement absorbée

La valeur a perdu 46,15% en 2018.  Une dépréciation qui a été causée en grande partie par la forte baisse de la production de sa filiale, la société Métallurgique d'Imiter (SMI), annoncé en juillet dernier.

Le cours de Managem a vite été impacté eu égard à la liquidité de la valeur en comparaison avec sa filiale. Mais cela, c'est du passé selon Attijari Global Research et CFG Capital Markets.. 

D'après les récentes notes d’analyse des deux entités de recherche, le cours de Managem a déjà absorbé l’impact négatif du repli des résultats de la SMI. Epaulé par les bons fondamentaux du groupe, ainsi que par les activités Cuivre et Cobalt, le titre devrait même s’apprécier à moyen terme.

Attijari Global Research avait évalué le titre à 1.600 DH, anticipant ainsi une hausse de 33% sur 12 mois, en comparaison avec le cours observé le 17 septembre 2018 (1.200 DH). Le potentiel reste encore énorme puisque le titre se négocie aujourd'hui à 1030 DH seulement, soit 570 DH de moins que son cours théorique. 

CFG Capital Markets, pour sa part, avait fixé la hausse de la valeur à 6% et a recommandé aux investisseurs de conserver le titre dans leurs portefeuilles.

‘’Nous pensons que tous les éléments favorables (production de l’or au Soudan) et défavorables (baisse de production de la SMI) sont désormais intégrés dans le cours de l’entreprise’’, avaient commenté les analystes de CFG.

Les fondamentaux du groupe restent bien orientés

Une unanimité se dégage quant à la bonne tenue des fondamentaux du groupe.

Attijari Global Research avait déclaré qu’ ‘’il est évident que la capacité bénéficiaire du groupe dispose d’un potentiel de hausse important à horizon 2022 avec comme objectif le franchissement du cap de 1 MMDH’’.

La filiale d'Attijariwafa Bank trouve que ce niveau de bénéfices cible est justifié à la fois par la multiplication de la production d’or par 4, l’augmentation de la production du cuivre de 50% et par le retour aux bénéfices attendu de la SMI à partir de 2019.

"Au-delà de la qualité des résultats semestriels, nous recommandons d’acheter le titre grâce à la capacité du management de porter un tel projet de croissance sur la période 2018-2022’’, avait souligné la banque d’affaires.

L’équipe de CFG Capital Markets, quant à elle, avait indiqué que les ventes de Managem devraient connaître une croissance de 3% en moyenne par an sur la période 2017-2019, avec +0,5% anticipée pour 2018 et +6,5% pour 2019.

Des prévisions optimistes que seuls les résultats annuels du groupe minier qui seront publiés avant fin mars pourront confirmer.

 

Le Trésor place 2,4 milliards de dirhams d’excédents de trésorerie
Rédouane Najmeddine nommé Président du Groupe Régional Afrique de la WSBI
SIA s'associe à HPS pour le renforcement ses activités de paiement par carte en Grèce