Page d'accueil Bourse

Taqa Morocco: légère hausse du cours (+1,2%) après la publication des résultats semestriels 2018

medias24

En bourse, le premier producteur d’électricité privé au Maroc n'a gagné que 1,2% après la publication de ses résultats financiers le 19 septembre. Les analystes estiment que la valeur Taqa Morocco reste très convoitée par les investisseurs, eu égard à son profil risque assimilable aux obligations.

En bourse, le premier producteur d’électricité privé au Maroc n'a gagné que 1,2% après la publication de ses résultats financiers le 19 septembre. Les analystes estiment que la valeur Taqa Morocco reste très convoitée par les investisseurs, eu égard à son profil risque assimilable aux obligations.

A la clôture de la séance du 12 octobre, Taqa Morocco affiche une variation YTD (Year-to-date) de -8,15%, légèrement mieux que celle du marché (-10%). Cette évolution a été accompagnée par un volume de près de 402,6 MDH.

Cette baisse qu’a connue le premier producteur privé d’électricité au Maroc recouvre une légère hausse de 1,2% enregistrée après la publication des résultats financiers du groupe le 19 septembre dernier (voir graphique ci-dessous). Le volume des échanges drainé par la valeur durant cette période ressort à 67,4 MDH.

    >> Lire également: Taqa Morocco: résultats en petite hausse au premier semestre 2018

Evolution du cours de Taqa Morocco sur une année

Source: LeBoursier

Le titre Taqa Morocco peut être assimilé à une obligation à faible risque

Dans ce contexte, les analystes d’Attijari Global Research (AGR) estiment que les réalisations semestrielles 2018 confirment la forte résilience du business model de Taqa, ainsi que sa capacité à préserver des performances opérationnelles élevées. Avec une progression du chiffre d’affaires de 2,5% au S1-2018, l’opérateur arrive à stabiliser sa marge nette à 13%.

"A compter de 2019, l’opérateur disposerait selon nous d’une marge intéressante pour améliorer son taux global de disponibilité et ce, en raison de l’achèvement en 2018 d’un cycle de maintenance majeure", commentent-ils.

L’équipe AGR souligne aussi que la demande d’extension du contrat avec l’ONEE, concernant les unités 1 à 4, pour passer de 2027 à 2044, devrait améliorer la visibilité concernant les cash-flows futurs de l’opérateur sur le long terme.

"Tenant compte de l’évolution des résultats et du dividende de Taqa Morocco depuis 2014, nous pouvons assimiler le titre à une sorte "d’obligation" à faible risque (voir graphique ci-dessous). La baisse du titre de 5,5% depuis T2-18 offre des points d’entrée intéressants, à savoir un D/Y peu volatil de 4,8% et un potentiel d’appréciation du cours de 24%», conclut la filiale de recherche d’Attijari.

Notons que le potentiel de croissance du titre en bourse a été calculé sur la base du cours de clôture du 28 septembre dernier.

Source: AGR

Le tableau ci-dessous présente les ratios et les estimations d'AGR pour la valeur Taqa, sur les exercices 2018 et 2019:

Rappelons qu’une précédente note de recherche d’AGR indiquait que le titre Taqa reste sous-évalué à la Bourse de Casablanca eu égard à ses bons fondamentaux (business model, stratégie d’investissement active, etc.) et à sa politique de distribution de dividendes stable (voir graphique ci-dessous).

.

      >> Lire également: Taqa Morocco: Un titre sous-évalué, selon Attijari

Dans le même sillage, les professionnels du marché interrogés par LeBoursier nous avaient confié que Taqa Morocco est une valeur très convoitée et appréciée surtout par les institutionnels. Ils rejoignent l’opinion d’AGR sur le risque extrêmement faible que présente le titre.

    >> Lire également: Taqa Morocco séduit toujours les investisseurs

A titre de rappel, l’opérateur côté à la Bourse de Casablanca a pu dégager des résultats en légère amélioration pour ce premier semestre. Le RNPG et le chiffre d’affaires s’élèvent respectivement à 543 MDH et à 4,2 MMDH, en hausse de 1,3% et de 2,45%.

Le top management a expliqué ces évolutions par l’amélioration des performances opérationnelles et par la hausse des frais d’énergie, entre autres.