Page d'accueil Bourse

Bourse: Les volumes de transaction repartent à la baisse!

medias24

Mouvements d'allers-retours, consolidation de la tendance haussière des cours…Voici ce qui a influencé l’évolution de la volumétrie drainée sur le marché central durant ces six dernières années.

Mouvements d'allers-retours, consolidation de la tendance haussière des cours…Voici ce qui a influencé l’évolution de la volumétrie drainée sur le marché central durant ces six dernières années.

La légère hausse du MASI depuis le début de l’année s’est réalisée sur des volumes peu significatifs, spécialement durant ces deux derniers mois. La volumétrie du marché central a d’ailleurs baissé de 20% au cours des quatre premiers mois de l’année, en comparaison avec la même période de l’année précédente, pour s’établir à 11,17 milliards de DH à fin avril.

Soulignons que le volume du marché central durant les quatre premiers mois de l’année 2017 s’est établi à 14,04 MMDH, soit le plus haut niveau observé sur ces six dernières années. (voir graphique ci-dessous)

Evolution de la volumétrie du marché central de janvier à avril (6 dernières années)

Source: Données Bourse de Casablanca ; Elaboré par LeBoursier

Selon une analyste de la place, interrogée par LeBoursier, "le volume élevé échangé au cours des quatre premiers mois de 2017 peut être justifié par l’appétit des investisseurs et leur positionnement sur différentes valeurs, dans l’optique de réaliser des gains du même niveau exceptionnel de l’année 2016".

Notons que "le gain réalisé en bourse  commençait à dépasser le rendement des bons de Trésor", et que "la croissance du nombre d’investisseurs particuliers a été entamée en 2016".

Selon elle, la baisse des volumes échangés en 2018 par rapport à 2017, "est justifiée par les résultats qui ont été anticipés par les investisseurs".

Les mouvements d'allers-retours, amplificateurs des volumes en fin 2016 et début 2017

En 2016, la volumétrie sur le marché central a oscillé autour de 8,42 MMDH, pendant la période analysée, enregistrant ainsi un recul de 8% par rapport à la même période de l’année 2015.

Toutefois, le MASI a enregistré une performance annuelle de plus de 30% à fin 2016. Notons que la montée en puissance du marché, accompagnée de volumes significatifs, était remarquable spécialement à la fin de l’année 2016, plus précisément pendant le mois de décembre.

Cette performance est à mettre au crédit des opérations d'allers-retours qui ont marqué la fin de l’année 2016, et qui, d’ailleurs, ont généré un mouvement qui a impacté positivement le démarrage de l’année boursière en 2017, d’où l’explication d’une partie de la hausse de la volumétrie pendant les quatre premiers mois de l’année écoulée. 

2015 : Fin du cycle baissier 

Pour la période janvier-avril de l’année 2015, elle a connu une hausse significative de la volumétrie drainée sur le marché central (+36%), pour atteindre 9,17 MMDH contre 6,77 MMDH une année auparavant. Interpellé sur ce point, un analyste d’une grande société de bourse de la place a expliqué cette évolution en 2015 par la consolidation de la tendance haussière et la fin du cycle baissier.

Pour ce qui est de la période 2013-2014, la volumétrie était faible : elle oscillait autour de 6 milliards de DH pendant les premiers mois de 2014 et 7 milliards durant la même période en 2013. Comme nous l’avait souligné Ayoub Msikine, directeur chez un investisseur institutionnel de la place, dans un précédent entretien, la période 2013-2014 a connu un creux qui s’est traduit par une baisse importante du MASI. Celle-ci est expliquée, selon M. Msikine, par "la baisse de la capitalisation boursière suite aux sorties massives non totalement compensées par les IPO (Initial Public Offering)".