Page d'accueil Bourse

Bourse : allègement de l'endettement net en 2017

medias24

En 2017, le Gearing global, vrai thermomètre de la dette, a été ramené à un niveau « acceptable » en se situant à 48,9% contre 54,1% en 2016 pour les sociétés cotées à la Bourse de Casablanca.

En 2017, le Gearing global, vrai thermomètre de la dette, a été ramené à un niveau « acceptable » en se situant à 48,9% contre 54,1% en 2016 pour les sociétés cotées à la Bourse de Casablanca.

Au titre de l’exercice 2017, la dette nette des sociétés non financières cotées s’établit à 51,8 MMDH contre 55,4 MMDH un an auparavant, soit un retrait de 6,4% avec une baisse considérable (-42%) des dettes court terme, selon le rapport élaboré par Upline.

Source: Upline

Mines : Rééquilibrage de la dette sectorielle grâce à Managem

Plus en détail, le secteur des mines qui a connu un rééquilibrage de la dette grâce à Managem, a affiché un niveau d’endettement net de 2 MMDH, en baisse de 42%.

En effet, Managem a réduit son endettement net de 40,7% et a augmenté ses fonds propres de 40,2%, ce qui lui a permis de ramener son Gearing à 39,2% au lieu de 92,6% un an auparavant.

Le Gearing du secteur a ainsi reculé de 31,5 pts pour se situer à 26% en 2017.

Pétrole & gaz : plus aucune dette financière pour Total Maroc

Pour le secteur pétrole & gaz, l’endettement net a été réduit de 96,2% pour se situer à 39,9 MDH au lieu de 1 MMDH en 2016.

En effet, Afriquia gaz a remboursé près de la moitié de ses dettes ; Total Maroc, quant à elle, affiche au contraire un solde de disponibilité et/ou de placements de 290 MDH.

Notons que les fonds propres du distributeur des produits pétroliers ont également enregistré une hausse de 42,2%.

Ainsi, le Gearing sectoriel a affiché un retrait de 28,3 pts pour s'établir à 0,9% seulement à fin 2017.

Immobilier : Un mouvement général de désendettement, mais Alliances se distingue

Pareillement, le secteur immobilier a enregistré une baisse d’endettement net mais beaucoup moins importante que celle des autres industries.

Le recul noté est de 13,7%, ce qui ramène l’endettement net sectoriel à un niveau de 12,7 MMDH en 2017. Selon Upline, il s’agit d’un mouvement général de désendettement au niveau du secteur.

Notons que Alliances a contribué en grande partie à ce recul (-31,5%) grâce aux avancements de son plan de restructuration de la dette privée.

De plus, le secteur, considéré comme étant le plus « critique » au niveau du marché Casablancais, a alimenté quoi que légèrement ses fonds propres (+2,6%) pour les porter à 19,9 MMDH.

Ainsi, le Gearing du secteur s’est amélioré de 12,1 pts mais demeure toujours à un niveau élevé se situant à 63,7%.

D’autres secteurs se portent mal…

De l’autre côté, le recul de l’endettement net global des sociétés cotées couvre la progression des dettes pour certains secteurs, notamment celui-ci du BTP et Matériaux de construction qui affiche +44,5%, à 5,3 MMDH.

Il faut noter que LafargeHolcim est le principal contributeur à l’alourdissement de l'endettement sectoriel avec un montant de 7 MMDH, en hausse de 51,5% par rapport à 2016.

Les fonds propres relatif à ce secteur, quant à eux, s’élèvent à 18,4 MMDH, en retrait de 7,8%.

Ainsi, le Gearing est de 28,8%, toujours à un niveau confortable mais en progression de 10,4 pts par rapport à l’année précédente.

Le secteur des télécoms représenté par Maroc Telecom, seule valeur cotée à la Bourse de Casablanca, a connu également un alourdissement de l’endettement (+6,4%), se matérialisant par une aggravation de l’endettement court terme surtout (+16,6%).

D’autre part, l’opérateur a porté ses fonds propres à 19,5 MMDH, en hausse de 2,3%.

Ainsi, le Gearing de Maroc Telecom continue de s’éloigner de la barre de 50% en se situant à 65,6%.

Par ailleurs, l’endettement net du secteur de la distribution s’élève à 4,4 MMDH contre 4 MMDH un an auparavant, soit une hausse de 7,1%. Cette aggravation trouve son origine dans la distribution automobile.

Néanmoins, cet alourdissement a été compensé par le renforcement des fonds propres sectoriels (+11%), ce qui a permis de réduire le Gearing de 3,4 pts par rapport à 2016. Mais il s’agit toujours d’un Gearing très élevé se situant à 94% en 2017.
 

Séance du 20-06-2018

Marché de change
Journée du 20-06-2018