Page d'accueil Bourse

Bourse de Casablanca : Des introductions à l’horizon

medias24

L’année 2017 a été creuse en termes d'IPO. La question qui se pose est celle de savoir si la tendance va s’inverser pendant l’année en cours. Réponse.

L’année 2017 a été creuse en termes d'IPO. La question qui se pose est celle de savoir si la tendance va s’inverser pendant l’année en cours. Réponse.

La Bourse de Casablanca n’a connu aucune introduction en 2017. Rappelons que la dernière fois que cela s’est produit c’était en 2009, juste après la crise financière internationale.

Selon nos sources, à l’inverse de l’année écoulée, 2018 sera plutôt dynamique en termes d’IPO (Initial Public Offering). Au moins deux introductions en bourse sont en préparation.

D’après un gestionnaire de fonds d’investissement, préférant s'exprimer sous couvert d'anonymat, "à court terme, il y a au moins un dossier en préparation pour l’introduction à la bourse de Casablanca. Il s’agit d’une entreprise opérant dans la gestion locative industrielle’’. 

"Il y a un autre dossier qui va aboutir d’ici la fin de l’année en cours. Il s’agit d’une société industrielle qui va lever des fonds à la bourse de Casablanca", déclare notre interlocuteur. 

Dans la même ligne de réflexion, un analyste de la place nous a indiqué : "Il y a deux ou trois sociétés qui se préparent pour s’introduire en bourse, a priori à partir du deuxième trimestre de l’année en cours".

Plus précisément, "il y aura des IPO de taille moyenne, il ne s’agit pas de privatisations. On parle d’IPO entre 300 et 500 millions de DH à tout casser", précise notre interlocuteur.

Le dynamise que connaîtra la bourse en 2018 s’explique, selon notre analyste, par "les conditions actuelles du marché qui sont très favorables, notamment grâce aux niveaux de valorisation atteints qui s’avèrent élevés".

Ainsi, "l’année 2018 sera une année de continuité et de consolidation de la relance du marché boursier marocain qui a commencé en 2013. De plus, les IPO pourront donner un nouveau souffle à cette tendance", conclut notre analyste. 

Sortie des fonds d’investissement : l’IPO comme voie royale

Ce qui pourra favoriser l'arrivée de nouvelles entreprises sur le marché, c’est la sortie prochaine de quelques fonds d’investissement. 

Nous apprenons au près du gestionnaire de fonds d’investissement qu’il y a des véhicules qui se préparent pour se désengager des sociétés où ils ont investis, et que la bourse se présente comme une solution pour vendre leurs participations. 

Comment avoir plus d’IPO ?

Contacté par nos soins, Adil Rzal, vice-président de l'Association marocaine des investisseurs en capital (AMIC), trouve que "l’éducation du marché qui est faite via des opérateurs comme la BVC avec son programme Elite permet aux entreprises d’être mieux outillées pour affronter une expérience de bourse".

"Avoir une stratégie bien étudiée et une gouvernance moderne : toute cette mise à niveau peut être faite grâce à des programmes tel que Elite, un programme établi sur une période assez significative pour pouvoir transformer une entreprise et accompagner le chef d’entreprise".

Les fonds d’investissement participent également à cette dynamique, selon M. Rzal, spécialement quand ils décident de se désengager en passant par la bourse.