Page d'accueil Bourse

Bourse: A quoi servent les valeurs les moins liquides?

medias24

Les valeurs peu liquides représentent en nombre une grande proportion du marché boursier marocain. Les valeurs liquides, quant à elles, ne dépassent pas une quinzaine. A quoi servent donc les valeurs qui souffrent d’illiquidité? Quel est l'intérêt de rester coté en bourse? Eléments de réponse.

Les valeurs peu liquides représentent en nombre une grande proportion du marché boursier marocain. Les valeurs liquides, quant à elles, ne dépassent pas une quinzaine. A quoi servent donc les valeurs qui souffrent d’illiquidité? Quel est l'intérêt de rester coté en bourse? Eléments de réponse.

Les valeurs qui n’affichent pas une grande liquidité ont leurs acquéreurs.

‘’La notion de liquidité est tributaire du profil de l’investisseur’’, nous déclare Ayoub Tbeur, directeur d’investissement au sein d’une grande assurance de la place, en précisant que ‘’ce qui influe sur la liquidité d’une action, c’est la réaction des investisseurs face aux performances, aux fondamentaux et aux perspectives d’évolution de l’entreprise’’

‘’Cette composante est déterminée par la typologie des investisseurs qui constituent le marché’’, nous explique notre interlocuteur en ajoutant qu’’’un investisseur court-termiste s’oriente vers des actions qui s’échangent assez fréquemment, et qui gagnent de la valeur rapidement’’. Par contre, ‘’un investisseur long-termiste peut investir dans une valeur qui n’évolue pas beaucoup mais qui a un fort potentiel de développement’’. 

‘’Le potentiel d’une société fraîchement introduite en bourse ne va pas être exprimé rapidement. Du coup, les investisseurs qui achètent ses titres, ce sont souvent des long-termistes, ils les gardent pour une longue période, ce qui les rend quasiment illiquides sur le marché’’ nous explique notre source en continuant: ‘’dans ce cas de figure, l’illiquidité de ces titres ne veut pas dire que la société n’est pas performante’’.

‘’Il y a des investisseurs long-termistes qui acquièrent une valeur qui est illiquide mais qui présente un dividende yield important [taux de rendement, ndlr]’’, par exemple ‘’les assurances sont orientées plus vers le rendement que vers la création de valeur’’.

Un responsable des opérations au sein d’une société de bourse rejoint Ayoub Tbeur dans son analyse en déclarant qu’’’il y a des investisseurs qui sont spéculateurs, et qui ne sont donc pas intéressés par des valeurs peu liquides. Toutefois, il y a aussi des investisseurs long-termistes qui peuvent investir dans ce type de valeurs, qui ne sont pas très échangées, mais qui sont de bonnes valeurs qui représentent un grand potentiel de croissance ou qui distribuent beaucoup de dividendes. Ils préfèrent donc les garder malgré leur illiquidité’’. 

‘’Il y a également une catégorie d’investisseurs qui fuit les valeurs volatiles; celles qui s’échangent et évoluent rapidement. Ils priorisent alors, par prudence, ces valeurs qui ne sont pas trop liquides’’.

L’entreprise a-t-elle intérêt à rester dans la cotation?

Vu que l’entreprise est déjà cotée, ‘’les actionnaires préfèrent la garder dans la cotation malgré son illiquidité, afin de profiter de la notoriété que cela procure vis-à-vis de ses partenaires commerciaux’’ souligne notre source. 

‘’Si les actionnaires décident de la radier de la cotation, ils devront lancer une offre publique de rachat (OPR), ce qui nécessite beaucoup de fonds. A défaut de moyens financiers suffisants, ils peuvent donc préférer la garder dans la cotation’’. 

Capitalisation boursière, flottant et liquidité : Quelle relation?

Notre interlocuteur estime que ‘’les sociétés qui ont un flottant assez important sont généralement plus liquides que les sociétés dont le flottant est très réduit. ‘’
Selon Ayoub Tbeur, il y a un facteur structurel et mécanique qui influe sur la liquidité d’une action. Celui-ci concerne ‘’le nombre de titres de la société, sa capitalisation boursière et son flottant’’. 

La notion du flottant est une composante qui assez importante, mais qui reste relative.‘’Admettons qu’une société dont le flottant est de 5% et qui détient 100.000 titres ; elle ne sera pas dans le même cas de figure d’une société qui a plus d’un millions de titres. Cette dernière va se retrouver avec plus de titres échangés en bourse contrairement à la première’’.

En somme, ‘’une société qui a un petit flottant, le volume de ses transaction va être réduit par rapport aux autres sociétés, c’est ce qu’on appelle un effet d’illiquidité mécanique’’ indique notre interlocuteur. 

Notre source pense qu’il y a d’autres éléments qu’il faut prendre en considération en traitant la notion de liquidité, à savoir le niveau de communication de la société et les rumeurs qui la concernent. 

‘’Il y a des sociétés qui sont incolores et inodores: elles ne communiquent presque jamais, celles-ci sont illiquides et ne présentent pas d’intérêt pour les investisseurs’’.

‘’Quand des rumeurs circulent à propos d’une société et qui ne sont pas en sa faveur, ses titres peuvent succomber à une illiquidité momentanée, en attendant le démenti ou la confirmation’’.

Assurances. Les primes émises par le secteur dépassent les 40 MMDH en 2017

Crédit du Maroc. Présentation des résultats annuels

>