Séance du 28/09/2020

Indices

MASI
MADEX

MASI Pts

Les plus fortes variations

medias24

Les investisseurs à la bourse de Casablanca commencent à se projeter post-crise sanitaire en se focalisant sur les secteurs qui ont fait preuve de résilience en cette période de crise et qui devraient renouer avec la croissance en 2021, d’après une note d’analyse d’Attijari Global research.

Bourse : les investisseurs se projettent désormais post-crise sanitaire, d’après Attijari Gloabl research

 | LE 04-09-2020 18:24
Les investisseurs à la bourse de Casablanca commencent à se projeter post-crise sanitaire en se focalisant sur les secteurs qui ont fait preuve de résilience en cette période de crise et qui devraient renouer avec la croissance en 2021, d’après une note d’analyse d’Attijari Global research.

Afin de déterminer leurs décisions d’investissement, les investisseurs à la bourse de Casablanca se focalisent sur les perspectives d‘évolution des sociétés cotées l’année prochaine. C’est ce qu’observent les analystes d’Attijari global Research (AGR) qui soulignent, au niveau d’une note intitulée « un effet confinement amplement consommé » diffusée jeudi 4 septembre, que les investisseurs se projettent désormais post-crise sanitaire après que l’effet confinement ait été en grande partie consommé.

« Les investisseurs semblent avoir commencé à opérer des paris concernant la reprise en 2021 pour un certain nombre de secteurs cotés », remarque AGR.

Ainsi, les investisseurs optent pour les secteurs affichant une meilleure résilience de leurs activités, à savoir les Métaux Précieux, la Digitalisation, l’Agroalimentaire et la Distribution moderne.

Attijari souligne que ces secteurs répondent à ses thématiques d’investissement présentées au niveau de son rapport stratégique publié en avril 2020.

>>> Lire aussi : Le scénario 2020 d'Attijari pour les principaux secteurs de la cote

En face, les investisseurs se désintéressent des secteurs qui ont été le plus impactés par la crise du Covid-19, notamment les secteurs de l’Immobilier, du Tourisme et du Ciment. Leurs titres en bourse ont accusé des corrections importantes à cause de la dégradation de leurs résultats.

Les observations d’Attijari concernant le comportement des investisseurs sont tirées de l’analyse du marché actions depuis le début de l’année 2020. Ci-après les grandes phases de son évolution, d’après Attijari : 

> Janvier-Février : durant les deux premiers mois de 2020, l’indice MASI s’est maintenu au-dessus du support des 12.000 pts, profitant essentiellement d’un contexte durable de taux bas au Maroc ;

> Mars-Avril : durant cette période, le marché a connu la plus forte correction de son histoire, soit -26,7% en l’espace de 12 séances de cotation seulement. À l’origine de cette décadence : le manque de visibilité quant à la portée des répercussions de la crise sanitaire sur l’économie marocaine, la constitution de plus-values importantes auprès des investisseurs favorisant un mouvement de prises de bénéfice et enfin, la renonciation aux dividendes de la part des secteurs touchés par cette crise ;

> Mai-Août : courant cette phase, l’indice MASI a récupéré près de 60% de sa correction enregistrée lors de la phase précédente. 

Celui-ci est revenu au-dessus des 10.400 pts par rapport à un plus bas de 8.988 pts. Les anticipations des investisseurs quant à la reprise progressive de plusieurs secteurs cotés à compter de 2021 semblent soutenir cet effet de rattrapage.

Evolution du MASI depuis le début de l’année en cours :

Graph MASI

Aller à