Séance du 26/02/2021

Indices

MASI
MADEX

MASI Pts

Les plus fortes variations

medias24

Sonasid affiche l’une des plus fortes hausses de cours depuis le début de cette année. D’après un analyste de la place, le sidérurgiste a profité de la flambée des cours de l’acier et de la baisse de ses charges.

Bourse : Sonasid profite de la flambée des prix de l'acier

Par M. Ett. | LE 05-02-2021 17:20
Sonasid affiche l’une des plus fortes hausses de cours depuis le début de cette année. D’après un analyste de la place, le sidérurgiste a profité de la flambée des cours de l’acier et de la baisse de ses charges.

Après avoir soldé l’année 2020 avec une hausse de 20% en se situant à 300 DH, le cours de Sonasid continue sur sa trajectoire haussière en ce début d’année.

A la clôture de la séance boursière de ce vendredi 5 février, Sonasid a dégagé une hausse de 25,27% à 375,80 DH depuis le début de cette année. Cette hausse a été accompagnée d’un volume de 273.220 titres, totalisant un montant de 100,15 MDH.

Evolution du cours de Sonasid

Graph Sonasid P

D’après un analyste de la place, « Sonasid continue sur son chemin haussier qui a été entamé vers la fin de novembre 2020. Cette valeur connaissait des difficultés, qui sont partagées par l’ensemble du secteur de la sidérurgie. Elle avait été délaissée par les investisseurs et son cours a beaucoup baissé pendant les années 2017-2018. Mais, maintenant, elle intéresse les investisseurs en cette période ».

Rappelons que bien avant la crise du Covid, l’industrie sidérurgique marocaine souffrait de plusieurs difficultés, notamment une demande locale faible et des importations massives de produits finis venant concurrencer les producteurs locaux.

Et d’expliquer : « L'engouement des investisseurs est intervenu avec la reprise effective de l’activité économique surtout après le mois d’octobre 2020. Pour l’expliquer, il faut revenir sur l’évolution de son activité au début de la crise du Covid. Pendant la période du confinement, la production a connu un arrêt et la demande a été quasi-paralysée. La société a donc gardé du stock, à l’instar de toutes les entreprises qui composent le secteur ».

Ismaïl Akalay, directeur général de Sonasid, avait indiqué à LeBoursier, dans un article précédent, que « les employés des usines ont travaillé jusqu’au 31 mars pour constituer des stocks de façon à répondre à toute demande du marché. Nos trois usines sont ensuite passées à l’arrêt sur les mois d’avril et mai, ce qui a eu un impact financier important pour nous. Il y a cependant eu des ventes durant ces mois d’arrêt, mais ces dernières étaient très faibles, de l’ordre 10% à 15% du volume habituel ».

Malgré le quasi-arrêt de l’activité pendant quelques mois en 2020, Sonasid s’est vite rattrapée. « Avec la fin du confinement et le retour progressif à une activité économique normale, le secteur commençait à observer une légère hausse de la demande. Celle-ci a été boostée en grande partie après le mois d’octobre grâce au fait que les sociétés continuaient de puiser dans leurs stocks en gardant un rythme de production faible. Et avec le redressement de l’activité économique, au Maroc et ailleurs, la demande commençait à augmenter en dépassant l’offre, ce qui a fait flamber les prix de l’acier à l’international. Cette forte hausse s’explique par un décalage entre l’offre et la demande», ajoute notre interlocuteur.

Ainsi, « Sonasid a profité de la flambée de cours de l’acier à l’international mais aussi de la baisse de ses charges, induite par la baisse de la production au cours de l’année 2020 et la liquidation des stocks », explique-t-il.

La hausse des prix de l’acier constitue une « information positive » qui explique « le repositionnement des investisseurs sur cette valeur. Les investisseurs savent que cette valeur sera parmi celles qui profiteraient de la reprise de l’activité économique. De plus, Sonasid reste sous-évaluée pour le moment. Elle garde toujours du potentiel pour augmenter en bourse. Avant les années 2017-2018, son cours oscillait autour de 900 DH. Les investisseurs en profitent pour s’y positionner maintenant ».

Qu’en est-il de l’année 2021?

« On est en plein redressement de l’économie. Sonasid continuera d’assister à une hausse de la demande, puisque plusieurs sociétés commencent à peine à se rétablir. La reprise industrielle n’est toujours pas revenue à son niveau d’avant crise. Il y a toujours un décalage entre l’offre et la demande, qui jouera en faveur des sidérurgistes », conclut notre source.

Aller à
Atlanta