Séance du 20/10/2020

Indices

MASI
MADEX

MASI Pts

Les plus fortes variations

medias24

Neuf valeurs sur 24 sont recommandées à l’achat par CFG Bank dans son dernier « Stock Guide ». Par ailleurs, 5 valeurs n’ont pas bénéficié d’une notation dans cette édition. 

Bourse : CFG Bank dévoile ses recommandations après la publication des résultats semestriels

Mouna Ettazy | LE 07-10-2020 15:40
Neuf valeurs sur 24 sont recommandées à l’achat par CFG Bank dans son dernier « Stock Guide ». Par ailleurs, 5 valeurs n’ont pas bénéficié d’une notation dans cette édition.

Le stock guide de CFG Bank est constitué de 24 valeurs, dont 9 sont recommandées à l’achat, 10 à conserver et 5 ne sont pas notées dans cette édition.

Les valeurs recommandées à l’achat par CFG sont les suivantes : Attijariwafa bank, CIH Bank, Label’Vie, LafargeHolcim Maroc, Maroc Telecom, Marsa Maroc, Mutandis, Risma et SBM.

Les valeurs à conserver sont : Afriquia Gaz, Auto Hall, BCP, Ciments du Maroc, Cosumar, Disway, HPS, Lesieur, Salafin et Sonasid.

Pour leur part, les valeurs qui ne sont pas notées dans cette édition sont : Bank of Africa, Addoha, Immorente Invest, Résidences Dar Saada et Taqa Morocco.

Voici un tableau récapitulatif des principales recommandations de CFG : 

Valeurs Recommandation Cours cible Cours actuel Potentiel -/+
Attijariwafa bank  Achat 395 DH 369 DH +7%
CIH Achat 297 DH 231,10 DH +28%
Label'Vie Achat 3.744 DH 2.950 DH +26,9%
LafargeHolcim Maroc Achat 1.654 DH 1.379 DH +19,9%
Maroc Telecom Achat  155 DH 137,95 DH +12%
Marsa Maroc Achat 210 DH 185 DH +14%
Mutandis Achat 281 DH 230 DH +22,2%
Risma  Achat 144 DH 90 DH +60%
SBM Achat 2.527 DH 2.160 DH +17%
Afriquia Gaz Conserver 3.468 DH 3.540 DH -2%
Auto Hall Conserver 64 DH 66 DH -3%
BCP Conserver 240 DH 231,10 DH +3%
Ciments du Maroc  Conserver 1.628 DH 1.460 DH +11,5%
Cosumar Conserver 210 DH 200 DH +5%
Disway Conserver 440 DH 392,80 DH +12%
HPS Conserver 5.224 DH 4.800 DH 9%
Lesieur Conserver 158 DH 153,50 DH 3%
Salafin  Conserver 525 DH 480 DH +9,3%
Sonasid Conserver 182 DH 192,95 DH -5%


Attijariwafa bank : un potentiel de hausse de plus de 7%

CFG a fixé un cours objectif de 395 DH pour le titre Attijariwafa bank. Celui-ci garde un potentiel de hausse de plus de 7% en comparaison avec un cours de 369 DH, observé à la clôture de la séance du mardi 6 septembre.

Le groupe Attijariwafa bank reste la banque préférée du secteur. L’opinion et la recommandation de CFG s’expliquent par les éléments suivants :

- Attijariwafa bank possède l'une des structures de revenus les plus diversifiées du secteur;

- Une politique prudente de provisionnement qui doit aider le groupe à porter le coût du risque à un niveau normal plus rapidement que les pairs du secteur;

- Attijariwafa bank affiche les meilleurs ratios de rentabilité et multiples de valorisation du secteur.

CIH Bank affiche l’un des rendements de dividende les plus élevés du secteur

Le cours objectif fixé par CFG pour CIH Bank est de 297 DH, laissant ainsi un potentiel de hausse du titre de 28% en comparaison avec un cours de 231,10 DH, observé à la clôture de la séance du mardi.

Les analystes expliquent cette recommandation par le fait que CIH devrait continuer de bénéficier de sa stratégie de diversification instaurée en 2009, ce qui va lui permettre d’augmenter sa part de marché sur le segment Entreprise.

La banque affiche également l’un des plus faibles coûts du risque dans le secteur, grâce à sa forte exposition sur les hypothèques. S’ajoute à cela le fait que le D/Y de la banque reste l’un des plus élevés du secteur bancaire. « Malgré le forte reprise de la croissance des crédits et de la mise en œuvre de la norme IFRS 9, CIH Bank restera pleinement conforme aux exigences d'adéquation des fonds propres de BAM, grâce à l'utilisation des obligations subordonnées perpétuelles (Tier 1 Capital) et obligations subordonnées, qui permettent au groupe de maintenir un taux de distribution d'environ 90% », indiquent-ils.

Label’Vie recèle un potentiel de croissance important

Le cours de Label’Vie devrait atteindre 3.744 DH contre un cours actuel de 2.950 DH, soit un potentiel de hausse de 26,9%. CFG continue de recommander aux investisseurs d’acheter le titre.

Cette recommandation est soutenue par les éléments suivants:

- L'énorme potentiel du commerce organisé au Maroc, avec un taux de pénétration aussi bas que 17% ;

- La stratégie agressive de déploiement de magasins du groupe devrait se poursuivre futur ;

- Le succès des activités de supermarchés et d'hypermarchés grâce à une mix produits, une stratégie tarifaire ciblée et un intérêt croissant des consommateurs pour les marques privées de Carrefour qui constituent un avantage concurrentiel majeur pour Label'Vie ;

- Le potentiel du format Atacadao comme alternative pour capter indirectement les 85% de la population qui n'achète pas dans le commerce de détail organisé ;

- Le fort potentiel de croissance des bénéfices de l'entreprise en suivant un TCAM sur la période 2019-2024E de 11%.

LafargeHolcim Maroc : le titre est sous-évalué par le marché

Le titre LafargeHolcim devrait s’apprécier de 19,9% en passant de 1.379 DH à 1.654 DH, d’après les prévisions de la banque qui le recommande à l’achat. 

Les analystes trouvent que le marché a sur-pénalisé le titre, dans ce contexte de difficultés économiques générales. « Les niveaux de valorisation actuels sont inférieurs à la valeur intrinsèque du groupe », précisent-ils.

Leur recommandation s'appuie sur les éléments suivants:

- L'action LafargeHolcim Maroc se négocie actuellement aux multiples EV/EBITDA 2020E et 2021E de 10,8x et 9,9x respectivement, tandis que les multiples EV/EBITDA 2020E et 2021E induits par notre valorisation se situent respectivement à 12,8x et 11,7x.

- Le groupe a toujours la capacité de distribuer un dividende, car il bénéficie d'une prime de fusion de 2,6 milliards de DH. 

Maroc Telecom : les bénéficies devraient suivre un TCAM de 3,4% sur la période 2019-2021

Le cours cible du titre Maroc Telecom est de 155 DH. Le titre garde ainsi un potentiel de hausse de 12% d’après les prévisions de CFG.

La recommandation à l’achat du titre par CFG est motivée par les éléments suivants :

- La confirmation que Maroc Telecom a entamé un nouveau cycle de croissance des bénéfices après une période difficile (2011-2015) où les gains avaient chuté de 41%. Les analystes s’attendent à une croissance des bénéfices en suivant un TCAM de 3,4% sur la période 2019-2021E, grâce à une forte croissance des données mobiles, une croissance continue du chiffre d'affaires à l'international, et un impact positif du programme de réduction des coûts et les efforts de restructuration des nouvelles filiales Moov, ainsi qu'au Maroc ;

- L'amélioration continue des marges opérationnelles, la marge d'EBITDA ayant augmenté de 49,0% en 2015 à 51,8% en 2019, et devrait atteindre 52,3% en 2022E ;

- Le profil défensif de Maroc telecom avec un D/Y 2020E de 4,2% et un DY 2020E de 5,2%.

Marsa Maroc : le titre garde un potentiel de hausse de 14%

Le cours du titre devrait augmenter de 14% pour atteindre 210 DH contre un cours de 185 DH (observé à la clôture de la séance du mardi 6 septembre).

CFG continue de recommander aux investisseurs d’acheter le titre Marsa Maroc en s’appuyant sur les faits suivants : 

- Une forte génération de cash-flow, traduite par un rendement de dividende supérieur à la moyenne du marché (DY 2020E et 2021E de 4,3% et 4,5% respectivement) ;

- Le scénario de base de cette analyse ne prend en compte que les concessions actuelles et ne tient pas compte de l’ouverture potentielle de la Samir qui pourrait avoir un impact positif sur la rentabilité de Marsa Maroc.

- Un éventuel transfert des concessions existantes, notamment ceux de Safi et Nador dans de nouvelles infrastructures (Safi Grand Vrac et Nador West Med), et de nouvelles concessions potentielles au Maroc ou à l'étranger (notamment en Afrique) ; sont exclues de cette analyse.

Mutandis est à la fois une valeur de rendement et de croissance pour les investisseurs

Le titre Mutandis devrait atteindre un cours de 281 DH contre un cours actuel de 230 DH, soit une progression anticipée de 22,2 % par CFG qui continue de recommander le titre à l’achat. 

Les analystes estiment que Mutandis figure parmi les noms les plus attractifs du secteur des biens de la consommation courante. Leur opinion se base, entre autres, sur les arguments suivants :

- L’important potentiel du portefeuille de marques du groupe bénéficiant d’une forte reconnaissance au Maroc et dans d'autres pays africains. Ce portefeuille a été et continuera d'être un atout majeur dans les efforts du groupe pour développer et valoriser ses gammes de produits. Ces marques contribuent à sécuriser les flux de trésorerie futurs en les rendant plus résilients ;

- Le parc de distribution détenu et exploité par le groupe, au milieu d'une distribution fragmentée du marché dominé principalement par des magasins autonomes, et où la vente au détail organisée ne représente pas plus de 17% des achats d'épicerie à l'échelle nationale ;

- Le fait que Mutandis est à la fois une valeur de croissance et de rendement pour les investisseurs. Malgré la crise actuelle, Mutandis a payé un dividende plus élevé que l'année dernière avec un D/Y de 4%. Cette combinaison exceptionnelle qui caractérise Mutandis devrait se maintenir dans le futur.

Risma pourrait facilement surperformer le secteur quand il commencera à se rétablir

CFG a baissé le cours cible de Risma qui passe de 230 DH à 144 DH. En comparaison avec un cours de 90 DH (observé à la clôture de la séance du mardi), le titre garde un potentiel de hausse d’à peu près 60%.

Malgré la révision à la baisse du cours objectif, CFG recommande aux investisseurs d’acheter le titre. La banque estime que le secteur devrait se rétablir pour renouer avec la croissance en 2025. 

« Risma bénéficie actuellement d'un portefeuille hôtelier renouvelé et rationalisé qui lui permettra de profiter pleinement du tourisme futur avec le rétablissement de l'industrie après la phase du Covid-19. De plus, nous sommes convaincus que le groupe pourra facilement surpasser la performance du secteur du tourisme dans un avenir prévisible », expliquent les analystes.

Ils soulignent que la juste valeur calculée de Risma ne tient pas compte d'un éventuel nouveau blocage ou des restrictions de voyage supplémentaires pouvant résulter d'une aggravation de la crise sanitaire actuelle. « Si cela devrait se concrétiser, les hypothèses de montée en puissance et de reprise devront être revues à la baisse et par conséquent, notre prix cible et notre recommandation le seront aussi », précisent-ils.

SBM devrait distribuer un dividende exceptionnel vu la robustesse de sa trésorerie 

Le cours de la Société des boissons du Maroc (SBM) devrait progresser de 17% pour s’établir à 2.527 DH contre un cours actuel de 2.160 DH.

CFG recommande d’acheter le titre. L’opinion de la banque se justifie par le fait que le marché sous-estime la capacité de SBM à préserver sa part de marché et à accroître ses ventes au milieu des changements qui touchent à son paysage concurrentiel. Les analystes trouvent aussi que malgré une concurrence croissante, SBM se montrera résiliente et capitalisera sur ses flottes de distribution, son savoir-faire, ses prix et sur le positionnement de ses produits pour préserver ses parts de marché et profiter de la reprise du marché de la bière ;

De plus, SBM a l'un des rendements les plus élevés du marché avec un DY 2020E de 5%. Les analystes anticipent que le groupe va continuer à verser la quasi-totalité de ses bénéfices aux actionnaires. Avec un solde de trésorerie net de 794 millions de dirhams au 31 décembre 2019, la SBM devrait distribuer un dividende exceptionnel important (similaire à celui de 2009) ou investir en interne ou par acquisition en développant un nouveau métier, renforçant ainsi son profil de croissance.

 

> Ci-après les valeurs à conserver dans les portefeuilles :

Afriquia Gaz : un cours objectif de 3.468 DH (-2%)

CFG bank recommande de conserver le titre Afriquia Gaz dans les portefeuilles en fixant un cours objectif de 3.468 DH contre 3.540 DH (observé à la clôture de la séance du mardi 6 septembre), soit un potentiel de baisse de 2%.

La recommandation de CFG repose sur l'hypothèse qui dit que les subventions de butane sont maintenues à moyen terme. « En effet, le butane étant principalement utilisé pour la cuisine et donc le gouvernement doit être particulièrement prudent sur la façon dont il va retirer cette subvention. La baisse des subventions est un réel risque politique ou social capté dans notre modèle par un Beta élevé à 1,3 malgré la forte corrélation entre Afriquia Gaz et le marché boursier », expliquent les analystes. 

Dans la situation actuelle, « nous excluons toute réduction de subvention de butane malgré la pression sur les finances publiques induite par la crise du Covid-19 », prévoient-ils.

Auto Hall : à conserver avec un cours objectif de 64 DH (-3%)

Selon CFG, le cours du titre Auto Hall devrait baisser de 3% pour descendre à 64 DH contre un cours actuel de 66 DH. Le titre est à conserver dans les portefeuilles. 

Cette recommandation s’explique par la forte baisse de la part de marché du groupe suite aux changements de stratégie de la marque Ford, combinée à une concurrence accrue d'autres concessionnaires automobiles dans un contexte marqué l'impact de la crise du Covid-19. 

Elle s’explique également par La stratégie agressive de déploiement du showroom du groupe (100 showrooms d'ici fin 2022 vs 63 en 2019), et, aussi, le potentiel de croissance important du marché marocain à long terme vu que le taux d’équipement reste très bas. 

Les analystes notent que l'impact de la nouvelle usine d'assemblage de voitures dédié à DFSK n’est pas pris en compte dans cette analyse.

Ciments du Maroc est correctement valorisée par le marché

Ciments du Maroc est correctement valorisée par le marché actuellement, d’après CFG qui recommande aux investisseurs de conserver le titre avec un cours objectif de 1.628 DH, soit une hausse anticipée de 11,5% en comparaison avec le cours de la clôture de la séance du mardi (1.460 DH).

Cette recommandation est motivée par le fait que « l'action Ciments du Maroc se négocie actuellement à des multiples EV/EBITDA à terme 2020E et 2021E de 11,3x et 10,5x respectivement, tandis que les multiples EV/EBITDA à terme 2020E et 2021E induits par notre valorisation se situent respectivement à 12,3x et 11,4x. Par conséquent, nous croyons que le marché évalue actuellement correctement le titre », expliquent les analystes.

Les analystes estiment qu’il est important de souligner que cette cimenterie distribue 100% de son résultat net consolidé et que son D/Y surperforme celui du marché (4,1% prévu pour 2020 et 4,8% en 2021). De plus, tenant compte de la position positive de la trésorerie de la cimenterie, une distribution de dividende exceptionnel ainsi qu’une croissance en externe ne sont pas écartés, d’après la banque.

La croissance de Cosumar dépend de l’export ou d’un IDE

CFG a fixé un cours objectif de 210 DH pour Cosumar. Le titre garde un potentiel de hausse de 5% en comparaison avec le cours de la clôture de la séance du mardi 6 septembre (200 DH). Les analystes trouvent que le titre est correctement valorisé par le marché d'où leur recommandation de le conserver dans les portefeuilles.

Ils pensent que la croissance de l’activité de Cosumar ne peut provenir que de l'export ou d’un investissement direct étranger. « Cosumar continuera de capitaliser sur son expertise et son savoir-faire commerciaux pour rechercher de nouvelles opportunités de croissance en dehors du Maroc », estiment-ils. 

Et de préciser : « la valeur et la rentabilité futures de l'entreprise seront reconsidérées une fois que nous aurons les informations quantitatives sur la raffinerie de Durrah qui devrait démarrer ses activités en 2021. Pour le moment, cet investissement est pris en compte dans notre juste valeur en additionnant la participation dans la société associée Durrah à la valeur des capitaux propres de Cosumar ». 

BCP : à conserver avec un cours objectif de 240 DH (+3%)

Le titre devrait croître de 3% pour se situer à 240 DH contre un cours actuel ade 231,10 DH.

Les analystes maintiennent leur recommandation de conserver le titre en se basant sur les arguments suivants :

- BCP a le ratio prêts/dépôts le plus bas du secteur. Cela montre que la banque peut bénéficier d'une croissance potentielle des prêts après la crise du Covid-19, avec un coût de financement plus faible ;
- L'utilisation de la dette subordonnée est encore limitée (seulement 28% du capital de base). Les analystes estiment qu’un niveau de dette subordonnée plus élevé devrait permettre à BCP d’augmenter le ROE du groupe et d’améliorer le D/Y en libérant un excédent de capital supplémentaire pour ses actionnaires.

Disway : le titre est relativement sous-évalué par le marché

D’après les prévisions de CFG, le cours de Disway devrait attendre 440 DH, gardant un potentiel de hausse de 12% (contre un cours actuel de 392,80 DH). Les analystes trouvent que le titre est relativement sous-évalué par le marché actuellement. Ils recommandent de le conserver.

Ils estiment aussi qu’il offre l'un des D/Y les plus élevés du marché (2020E D/Y de 8,1%).

De plus, « Disway dispose d'un très fort avantage concurrentiel au niveau de la supply chain grâce à une plateforme logistique très moderne proche de Casablanca. Elle a commencé à tirer parti de cet avantage pour fournir des services logistiques, ainsi que pour développer une plateforme de commerce électronique. Cette démarche est importante vu que c’est grâce à des capacités logistiques exceptionnelles que Disway se différencie par un service client au-dessus du marché qui se traduit par un gain de part de marché.

CFG souligne que l'annonce faite par l'entreprise sur l’unité photovoltaïque n’est pas intégrée dans cette analyse. « A ce stade, il est encore trop tôt pour estimer la valeur actuelle nette de cette unité et donc son impact sur la valorisation de Disway », expliquent les analystes.

HPS renouera avec une forte croissance en 2021

Le cours devrait se situer à 5.224 DH, soit un potentiel de hausse d’à peu près 9% par rapport à un cours actuel de 4.800 DH.

D’après CFG, qui recommande de conserver le titre, HPS a un potentiel de croissance important avec, entre autres, la poursuite de la hausse des cartes de paiement en circulation. 
Ainsi, « le cours actuel de l’action HPS reflète ce potentiel de croissance et est désormais évalué correctement », pensent les analystes.

Le recul des réalisations du groupe est passager. « Nous pensons que 2020E ne sera qu’un petit problème de courte durée dans l’histoire de croissance globale du groupe cela a commencé il y a de nombreuses années. En tant que tel, nous nous attendons à ce que le groupe enregistre un top-line plus normatif taux de croissance dès 2021E (+ 18,3%) », anticipent-ils.

Le potentiel de croissance de Lesieur est limité

Le cours de Lesieur garde un potentiel de hausse de 3% pour se situer à 158 DH contre un cours actuel de 153,50 DH.

Les analystes soulignent qu’« en l’absence de nouvelles opportunités de croissance et de développement, nous nous n’attendons pas à une croissance importante de Lesieur pour les années à venir. L'entreprise continuera de capitaliser sur son savoir-faire et sa force portefeuille de marques pour stabiliser sa rentabilité et sa part de marché dans un environnement très concurrentiel dans le secteur des huiles de graines. En attendant de nouvelles acquisitions potentielles ou développements commerciaux, nous recommandons de détenir l'action sur la base d'une juste valeur calculée de 158 DH/action ». 

La recommandation de conserver le titre s’explique par les faits suivants :

- Le potentiel considérable du portefeuille de marques de Lesieur, bénéficiant d'une forte notoriété et d'un positionnement de leader au Maroc ;

- La capacité du groupe à préserver les marges dans le moyen et long terme malgré une forte volatilité des prix sur les marchés internationaux des matières premières ;

- La grande flotte de distribution opérée par le groupe dans un marché fragmenté où le commerce de détail moderne ne représente que 17% de l'épicerie nationale;

- La situation financière confortable du groupe lui permettant de rechercher de nouvelles opportunités locales et en dehors du Maroc.

Salafin bénéficiera des synergies suite à l’absorption de Taslif

Le cours de Salafin devrait atteindre 525 DH contre un cours actuel de 480 DH, gardant ainsi un potentiel de hausse de 9,3%. Il est à conserver dans les portefeuilles. Cette recommandation se base sur les arguments suivants : 

- Le PNB et le résultat net de Salafin devraient bénéficier des synergies attendues suite à l’absorption de Taslif ;

- - Salafin bénéficie largement du meilleur ROE et ROA en comparaison avec les autres sociétés de crédit à la consommation et de crédit-bail cotées ;

- - Malgré l'absorption de la fusion de Taslif, Salafin bénéficiera toujours d'une structure de capital solide (ratio de solvabilité attendu de 18,7%), permettant à l'entreprise de saisir toute forte reprise du marché ou toute opportunité de croissance externe.

Sonasid fait face à un paysage concurrentiel difficile 

Le titre devrait descendre à un cours de 182 DH contre 192,95 DH actuellement, soit une baisse potentielle de 5%. Les analystes recommandent de le conserver dans les portefeuilles. 

Ils estiment que la marge d'EBITDA de la société devrait s'améliorer au cours des prochaines années, grâce à un plan d'optimisation des coûts, pour atteindre 5,5% en 2025E. « Nous nous n’attendons pas à ce que l'entreprise atteigne son niveau de marge d'EBITDA historique (avant 2008). En effet, nous pensons qu'il serait utopique de compter sur un retour à des niveaux proches de 20%, et que ce sera suffisamment difficile pour que l'entreprise atteigne même 5,5% ».

De plus, « l'entreprise fait actuellement face à un paysage concurrentiel plus difficile en raison d'une concurrence locale féroce en raison d'une production excédentaire, ainsi qu'un excédent de production sur le bassin méditerranéen qui se déverse au Maroc et augmente la pression de la compétitivité ».

Aller à