Séance du 14/04/2021

Indices

MASI
MADEX

MASI Pts

Les plus fortes variations

medias24

CFG Bank recommande aux investisseurs de conserver le titre Auto Hall dans leurs portefeuilles en attendant de reconsidérer leurs prévisions pour l’année 2021, vu que les réalisations du groupe s’avèrent supérieures aux attentes. 

Auto Hall : CFG recommande de conserver le titre et anticipe une baisse de 16% de son cours

 | LE 26-03-2021 16:02
CFG Bank recommande aux investisseurs de conserver le titre Auto Hall dans leurs portefeuilles en attendant de reconsidérer leurs prévisions pour l’année 2021, vu que les réalisations du groupe s’avèrent supérieures aux attentes.

Dans une note de recherche analysant les résultats annuels du groupe Auto Hall, CFG Bank souligne que « la contre-performance d'Auto Hall en 2020 a été limitée par rapport à nos prévisions (…) les réalisations du groupe se sont révélées bien supérieures aux attentes ».

A rappeler que le chiffre d’affaires du groupe est en baisse de 11% à 3,94 milliards de DH. Pour sa part, son résultat net consolidé ressort en retrait de 9% à 144 millions de DH en 2020.

Les analystes soulignent que le groupe a réussi à augmenter ses ventes au cours du second semestre et à rattraper les pertes de ventes subies au cours du confinement de la population au premier semestre, concluant ainsi l’année 2020 sur une quasi-stagnation en termes de volumes de vente.

Ils prévoient donc de reconsidérer leurs prévisions pour le groupe Auto Hall pour l’exercice 2021 et au-delà.

Pour le moment et sur la base des anciennes projections, ils recommandent aux investisseurs de détenir l'action avec un cours cible (calculé à travers la méthode DCF) de 68 DH/action, anticipant ainsi une baisse potentielle du cours de 16%. A noter que le titre avance de 14,89% en bourse depuis le début de cette année.

Evolution du cours d'Auto Hall

Graph Auto Hall P

Leur avis est conforté par les éléments suivants :

> La stratégie agressive de déploiement des showrooms du groupe (100 showrooms automobiles d'ici fin 2022 contre 63 en 2019) ;

> Le faible taux d'équipement du marché marocain (près de 60 voitures particulières / VUL par 1.000 habitants, 8 fois moins que l'Europe), ce qui représente un important facteur de croissance à long terme ;

> La future contribution de la nouvelle usine d'assemblage automobile dédiée à DFSK qui n'a pas encore été intégrée aux prévisions et à lz valeur des fonds propres par CFG.

Par ailleurs, ils soulignent que le groupe prévoit de distribuer un dividende par action de 3,5 DH qui correspond à un D/Y de 4,3% « un niveau bien au-dessus de la moyenne du marché », commentent-ils.

Ils mettent en avant également le fait que le groupe a surperformé le marché en augmentant sa part de marché de 3 points de porcentage. « Le groupe a surperformé l'industrie automobile marocaine en 2020. Sa part de marché est passée de 12% en 2019 à 15% en 2020. Et au moment où les volumes de ventes d’Auto Hall étaient en baisse de seulement 1% en 2020, le marché a vu ses volumes de ventes (tous types de véhicules) reculer de 20% par rapport à 2019 ».

Aller à
Atlanta