Séance du 26/02/2021

Indices

MASI
MADEX

MASI Pts

Les plus fortes variations

medias24

La baisse des résultats au 4ème trimestre 2020 et les profit warning publiés depuis quelques semaines ne vont pas avoir un grand impact sur le marché. Celui-ci a déjà intégré la dégradation des résultats 2020. Par contre, une information exceptionnelle ou une annonce concernant le dividende à distribuer par les sociétés cotées aura une influence.

Analystes : les profit warning sur les résultats 2020 ne vont pas changer la direction du marché boursier

 | LE 16-02-2021 19:20
La baisse des résultats au 4ème trimestre 2020 et les profit warning publiés depuis quelques semaines ne vont pas avoir un grand impact sur le marché. Celui-ci a déjà intégré la dégradation des résultats 2020. Par contre, une information exceptionnelle ou une annonce concernant le dividende à distribuer par les sociétés cotées aura une influence.

Au moins 5 alertes sur les résultats annuels 2020 ont été publiées par les sociétés cotées au cours de ces dernières semaines. Celles-ci concernent, entre autres, Afriquia Gaz, Total Maroc, Involys, CTM, et Maghreb Oxygene.

Contacté par LeBoursier, un analyste de la place commente : « la majorité des sociétés qui ont publié des profit warning au début de cette année, avaient déjà alerté sur leur résultats, notamment du premier semestre 2020, et les résultats annuels lors des publications faites en 2020. Ces profit warning ne constituent pas de surprise pour le marché. Il est au courant de la dégradation anticipée des réalisations de plusieurs sociétés cotées ».

Ces profit warning ont été publiés en grande partie au cours de la semaine du 8 février ; semaine pendant laquelle le MASI a corrigé à la baisse (-1,6% du 4 au 10 février), limitant ses gains enregistrés depuis le début de cette années. Cela a été expliqué par le fait que la tendance haussière du marché entamée depuis la fin de l’année 2020 n’est pas totalement justifiée, par les résultats trimestriels et les profit warning publiés, et, aussi, par un mouvement de prise de bénéfice.

Notre analyste estime que ce ne sont pas les profit warning qui ont tant engendré la correction à la baisse du marché.

Et d’expliquer : « Le marché ne va pas beaucoup réagir à ces profit warning. Il l’a déjà fait par anticipation au cours de l’année 2020 ».

D’autres alertes sur les résultats sont en route. « On peut s’attendre à d’autres profit warning dans les jours et les semaines qui suivent. Ils seront publiés par les sociétés qui ont été malmenées par la crise sanitaire. Et la majorité d’entre elles sont connues. Cela ne sera pas une nouvelle information pour le marché. Des secteurs comme l’hôtellerie, pétrolier, transport, immobilier et peut être les banques aussi diffuseraient des alertes sur leur résultats prochainement ».

Les dividendes à distribuer feront réagir le marché

A l’exception de Mutandis qui a publié ses résultats annuels consolidés au titre de l’année 2020, le reste des publications effectuées portent sur les performances trimestrielles. Mais, celles-ci arrivent à dévoiler les couleurs des résultats annuels, qui restent « anticipés », d’après notre analyste qui estime qu’« on est dans la phase du début d’un nouveau cycle économique. Automatiquement, les investisseurs se projettent sur les données qui concernent l’exercice 2021. Les éléments de 2020 sont consommés et dépassés ».

Le marché réagira surtout quand «il y aura une information exceptionnelle qui dévoile une trajectoire contraire à ce qui a été annoncé par une société. Il réagira également aux annonces de dividendes. Ce point est très déterminant maintenant », insiste-t-il.

Notre interlocuteur salue par ailleurs les réalisations d’Auto Hall au titre du 4ème trimestre. « Je trouve qu’Auto Hall a bien tenu, si on analyse ses indicateurs d’activité au 4ème trimestre 2020. J’étais surpris par ses réalisations. La société a pu augmenter son activité dans un contexte baissier des ventes automobile. Elle a rattrapé la baisse enregistrée au cours de l’année 2020 durant le 4ème trimestre de l’année », commente notre source.

En dehors de la dégradation de l’activité des sociétés à cause de la crise sanitaire, « la baisse attendue des résultats pourrait concerner même les sociétés qui n’ont pas été impactées par la crise mais qui ont dû débourser un don au profit du fonds de lutte contre le Covid », indique notre interlocuteur.

A rappeler que CFG bank anticipe une baisse de 18,3% de la masse bénéficiaire de l’univers de référence CFG25 en 2020 (constitué de 25 sociétés les plus liquides du marché). Attijari Global Research, elle, prévoit une chute de 15,8% des bénéfices récurrents.

Pour sa part, BMCE Capital Research table sur une dégradation de 18,7% de la masse bénéficiaire 2020 des sociétés cotées qu'elle couvre (un scope de 40 valeurs).

Aller à
Atlanta