Séance du 20/10/2020

Indices

MASI
MADEX

MASI Pts

Les plus fortes variations

medias24

Addoha compte convertir 600 MDH de billets de trésorerie en obligations. Cette opération semble s’expliquer, selon un analyste, par des tensions sur la trésorerie à cause des difficultés du secteur immobilier et de la crise économique d’une manière générale.

Addoha veut convertir ses billets de trésorerie en obligations

Par M. Ett. | LE 12-10-2020 16:28
Addoha compte convertir 600 MDH de billets de trésorerie en obligations. Cette opération semble s’expliquer, selon un analyste, par des tensions sur la trésorerie à cause des difficultés du secteur immobilier et de la crise économique d’une manière générale.

Addoha s’apprête à lancer une émission obligataire d’un montant maximum de 600 millions de DH, d’après un avis de convocation des actionnaires à l’Assemblée générale ordinaire, prévue le 9 novembre 2020.

Cette opération est réservée aux détenteurs de billets de trésorerie existants. Elle est garantie par des hypothèques portant sur des biens immobiliers.

Il s’agit donc d’une conversion des billets de trésorerie, dont la maturité ne dépasse pas 1 an, en obligations qui peuvent avoir une maturité de 5 ans voire plus.

Contacté par LeBoursier, un analyste estime qu’ « au lieu de devoir rembourser sa dette en billets de Trésorerie, étant donné que la conjoncture actuelle est difficile et qu'il pourrait ne pas être en mesure d'honorer cette échéance, le groupe va donc prolonger la période de remboursement de sa dette par exemple sur 5 ans avec cette opération de conversion des billets de trésorerie en obligations ».

« Je sais que le groupe a des difficultés à payer ses fournisseurs. Je pense qu’il est légèrement en difficulté côté trésorerie. Certes, il a des actifs et des propriétés, mais il n’a pas beaucoup de cash », commente notre analyste.

« En gros, cette opération permettrait au groupe de ne pas rembourser dans l’immédiat sa dette pour respirer un peu. Il procède ainsi pour gagner du temps », pense-t-il.

Contacté par LeBoursier, Le DG du groupe Addoha n'a pas répondu au moment de la mise en ligne de cet article.

A rappeler que le groupe immobilier a dégagé un déficit de 104 millions de DH au premier semestre 2020 contre un bénéfice de 422 millions de DH pendant la même période de l’année précédente. 

Il importe de souligner que l’encours actuel des billets de trésorerie du groupe Addoha est de 594 millions de DH, d’après les données publiées sur le site de Bank Al-Maghrib. C'est quasiment le même montant visé par Addoha pour sa prochaine émission obligataire. 

S’agissant de la garantie par des hypothèques portant sur des biens immobiliers, notre analyste trouve que « c’est tout à fait normal ». Et d’expliquer : « Tous les opérateurs immobiliers galèrent avec le cash. Ils sont tous dans des situations relativement compliquées. Même les banques n’ont plus envie de prêter aujourd’hui sans garantie ». Ainsi, avec ces hypothèques, l’immobilière pourrait rassurer et convaincre les investisseurs. 

Addoha est habituée au reprofilage de la dette et aux hypothèques des biens immobiliers

La dernière émission obligataire réalisée par l’immobilière date de 2014. Celle-ci, qui était plafonnée à 2 milliards de DH, était assortie d’une garantie partielle et d’une promesse de garantie, portant sur le bien immobilier dénommé « Bled Ouled Sbita », situé à Salé – Bouknadel. Cette opération était un reprofilage de l’encours de la dette privée à travers l’émission de nouvelles obligations réservées aux porteurs des Obligations existantes et aux porteurs des Billets de trésorerie existants ainsi qu’à de nouveaux investisseurs.

Avant cette opération, Addoha avait réalisé une émission obligataire d’un montant de 2 milliards de DH en 2010, ne comprenant pas de garanties. Cette opération avait comme objectif le remboursement de l’emprunt obligataire par placement privé contracté en 2009 pour un montant de 1,50 milliards de DH (qui arrivait à maturité en août 2010) et, aussi, pour refinancer une dette bancaire arrivée à échéance pour un montant de 500 millions de DH. 

Sur le marché des TCN, Addoha avait lancé un programme de billets de trésorerie, plafonné à un milliard de DH, en 2011. Ce programme a été mis à jour en 2012, 2013, 2014, et enfin en décembre 2019.
On observe que les obligations et les billets de trésorerie émis par Addoha durant ces dernières années ont servis en grande partie à rembourser la dette privée de l’immobilière et non pas à financer, directement, le développement de ses projets.

Le gearing devrait rester autour de 31%

Addoha a pu réduire son endettement de 4% depuis fin décembre 2019, à 5 milliards de DH, correspondant à un gearing de 31% au premier semestre 2020. Avec la prochaine émission obligataire, le gearing devrait rester au même niveau observé à fin juin 2020 puisqu’il s’agit d’une simple conversion de dette.

>>Lire aussi: La Covid ou la « crise sur le gateau » pour les grands promoteurs immobiliers

Aller à