Séance du 28/09/2020

Indices

MASI
MADEX

MASI Pts

Les plus fortes variations

medias24

Le 4 septembre , le cabinet AlphaMena a publié un update de ses prévisions concernant la société Addoha suite à la publication de ses résultats du deuxième trimestre 2020. Malgré des prévisions favorables sur le moyen-long terme, AphaMena anticipe une chute de plus de 12% du cours boursier d’Addoha dans les 6 prochains mois.

Addoha : AlphaMena anticipe une chute supplémentaire du cours de 12,5% dans les 6 mois

 | LE 08-09-2020 15:15
Le 4 septembre , le cabinet AlphaMena a publié un update de ses prévisions concernant la société Addoha suite à la publication de ses résultats du deuxième trimestre 2020. Malgré des prévisions favorables sur le moyen-long terme, AphaMena anticipe une chute de plus de 12% du cours boursier d’Addoha dans les 6 prochains mois.

Le groupe Addoha a connu une chute drastique de ses activités depuis le début de l’année et particulièrement sur le deuxième trimestre à cause de l’arrêt des chantiers et la baisse des ventes de produits finis. Ses indicateurs trimestriels affichent une chute de près de 80% de son chiffre d’affaires à fin juin. Ce dernier est passé de 2 milliards de dirhams au S1 2019 à 420 millions de dirhams au S1 2020. Sur la même période la firme a vu ses préventes fondre de 16,6%. Le cours boursier d’Addoha, quant à lui, a essuyé une chute de près de 40% depuis le début de l'année, passant de 10,38 dirhams début janvier à 6,26 dirhams l’action au 7 septembre.

De ce fait, la société de recherche Alpha Mena a mis à jour ses prévisions concernant Addoha. La société anticipe une chute supplémentaire du cours d'Addoha de 12,5% dans les 6 prochains mois car elle valorise le promoteur à 5,48 dirhams l’action contre un cours actuel de 6,26 dirhams l’action.

Des perspectives sombres à court terme

A court-terme, les prévisions sont peu réjouissantes pour l’immobilière. Premièrement à cause de la sombre conjoncture sectorielle qui s’éternise. Belhassen Achour, analyste à AlphaMena nous explique que « le secteur de l'immobilier souffre depuis plus de 6 ans maintenant au Maroc. Les investisseurs sont réticents par rapport au secteur surtout avec des réalisations médiocres chez presque tous les promoteurs, ce qui a d'ailleurs tiré vers le bas l'action d'Addoha ».

L'année 2020 est difficile et va certainement impacter les résultats du groupe . Selon Alpha Mena, la société devrait afficher à fin 2020 un chiffre d’affaires consolidé de 2 262 millions de dirhams, contre 3 480 millions à fin décembre 2019. Elle accuserait donc une chute de près de 54% de son CA consolidé. Concernant le résultat net part du groupe ajusté, la société anticipe un résultat de 202 millions de dirhams à fin 2020 contre 336 millions de dirhams une année auparavant. Soit une chute de 40%. « Dans notre cas, cet objectif exprime parfaitement le climat opérationnel du groupe et sa difficulté de générer du cash. C'est pour cela que sur le court terme, notre avis est défavorable sur Addoha » poursuit l’analyste.

Addoha pourrait donc ne pas atteindre certains objectifs du nouveau plan stratégique PAC 2020 (plan  Priorité au Cash). Le plan prévoit notamment une réduction de l’endettement de la compagnie ainsi que la poursuite de la distribution de dividendes. Alpha Mena note également sur le court terme, « un durcissement des conditions d'octroi des crédits bancaires attendu suite à l'adoption de la norme IFRS9 ».

Mais malgré ces projections peu reluisantes, Alpha Mena reste optimiste sur l’avenir à moyen long terme concernant la situation financière du groupe Addoha.

Rebond économique, désendettement et croissance africaine constituent un espoir

Alpha Mena reste persuadé que l’avenir à moyen-long terme sera plus radieux pour Addoha. Belhassen Achour nous explique que « le rebond qui se réalisera en 2021 est très logique. En effet, on estime qu'une fois la Covid-19 contrôlée, le climat sera plus clément pour les développeurs surtout avec le retour de la liquidité bancaire qui stimulera d'avantage l'activité des immobilières. Dans ce cas, Addoha consolidera son CA et donc son résultat net ».

Alpha Mena estime que les indicateurs repasseront au vert pour l’après 2020. En terme de CA consolidé, la société de recherche table sur 3 506  millions de DH de CA en 2021 soit 55% de plus qu’en 2020. Elle prévoit également même 5 084 millions de dirhams sur 2022. Et ce pour différentes raisons dont la reprise économique, mais aussi, la croissance africaine. « L'Afrique de l'ouest est un segment très important pour les immobilières sur le moyen et long terme surtout la Côte d'Ivoire. Le secteur là-bas et en pleine croissance et c'est un marché fort en liquidité » explique Belhassen Achour.

Le groupe réduit également sa dette colossale ce qui, à terme, « fera baisser ses charges financières dans le cadre de sa stratégie de désendettement » rappelle l’analyste. Lors de son communiqué sur les indicateurs du T2 2020, la firme affichait un endettement en baisse de 5%, passant de 5,2 milliards de dirhams à 4,95 milliards de dirhams en 6 mois. 

Aller à