Séance du 14/04/2021

Indices

MASI
MADEX

MASI Pts

Les plus fortes variations

medias24

Les crédits ainsi que le produit net bancaire sont en quasi-stagnation par rapport à l’année 2019. Le don au fonds Covid-19 et la hausse de 124% du coût du risque font chuter le résultat net part du groupe de 62%. Le dividende par action au titre de 2020 est annoncé à 4,55 dirhams, en chute de 75% par rapport à l'exercice précédent.

Crédit du Maroc : Le résultat net part du groupe chute de 62% en 2020, dividende par action en forte baisse

 | LE 02-03-2021 
Les crédits ainsi que le produit net bancaire sont en quasi-stagnation par rapport à l’année 2019. Le don au fonds Covid-19 et la hausse de 124% du coût du risque font chuter le résultat net part du groupe de 62%. Le dividende par action au titre de 2020 est annoncé à 4,55 dirhams, en chute de 75% par rapport à l'exercice précédent.

Durant l’exercice 2020, l’encours crédit est en quasi-stagnation à 43 897 millions de dirhams.

Le groupe indique « qu’en dépit de la crise actuelle, les crédits aux particuliers se montrent résistants en clôturant l’année 2020 avec des encours quasi-stables (-0,4%) ». Ils sont principalement portés par les crédits à l’habitat dont l’encours a augmenté de 2,1% à 14 686 millions de dirhams. Les crédits à la consommation sont quant à eux, en recul de 9,3% à 3 689 millions de dirhams.

Les crédits aux entreprises parviennent à limiter l’impact de la crise sanitaire en contenant leur baisse à 0,3% pour s’établir à 23 010 millions de dirhams. Le groupe précise également que « les crédits court terme s’accroissent de 10,1%, mais les crédits à l’équipement et les encours de crédit-bail affichent un repli respectivement de 9,2% et de 9,4%, en lien avec le report des projets d’investissement induit par la crise économique ».

Les ressources à vue sont en progression de 5,7% à 31 001 millions de dirhams. Les ressources d’épargne, elles, sont en légère hausse de 0,9% 9 906 millions de dirhams.

Le produit net bancaire sur la période affiche une baisse contenue de 0,9% à 2 381 millions de dirhams. « Cette baisse est imputable, principalement, à la marge sur commissions qui recule de 8,1% pour atteindre 385,5 millions de dirhams » explique le groupe.

La marge nette d’intérêt s’élève à 1 859,6 millions de dirhams, soit une augmentation de 0,3%. « Cette croissance est portée par la bonne orientation des capitaux gérés et l’optimisation du coût de la ressource » explique CDM.

Le résultat brut d’exploitation s’élève à 1 061 millions de dirhams, en retrait de 4,5%. « Ce recul s’explique par la hausse des charges générales d’exploitation qui reste limitée à 2,2% tenant compte du don du Crédit du Maroc au fonds spécial pour la gestion du Covid-19 (85 millions de dirhams) » précise le groupe. Les charges d’exploitation sont en hausse de 2,2% à 1 320 millions de dirhams sur la période.

Les créances en souffrances sont en hausse de 16,8% sur l’année à 4 111 millions de dirhams.

Le coût du risque a explosé sur la période, en hausse de 124,7% à 722 millions de dirhams. Le groupe précise que « cette hausse provient, essentiellement, de l’intégration des impacts de la crise Covid-19 dont une part significative de provisionnement des encours sains ».        

In fine, le résultat net part du groupe sur l’année chute de 62,6% à 190 millions de dirhams.

Au titre de l’année 2020, le conseil de surveillance décide de proposer aux actionnaires un dividende brut par action de 4,55 dirhams contre 18,7 dirhams par action en 2019 (soit une baisse de 75%). Le tout sur un résultat net part du groupe par action de 17,5 dirhams, soit un taux de distribution de 26%.

Aller à
Atlanta