Séance du 14/04/2021

Indices

MASI
MADEX

MASI Pts

Les plus fortes variations

medias24

D’après les dernières statistiques monétaires de Bank Al Maghrib à fin janvier, l’encours des crédits bancaires est en retrait par rapport au mois dernier. Les créances en souffrances progressent sur la période, surtout celles concernant les ménages.

Crédit bancaire en retrait et impayés en augmentation à fin janvier 2021 (Bank Al Maghrib)

 | LE 01-03-2021 
D’après les dernières statistiques monétaires de Bank Al Maghrib à fin janvier, l’encours des crédits bancaires est en retrait par rapport au mois dernier. Les créances en souffrances progressent sur la période, surtout celles concernant les ménages.

La dernière publication des statistiques monétaires de Bank Al Maghrib montre une baisse des crédits bancaires à fin janvier 2021 par rapport au mois précédent.

L’encours des crédits bancaires se situe à 933,4 milliards de dirhams, en baisse de 2,6% ou 24,7 milliards de dirhams par rapport à fin décembre 2020. Si l’on compare avec fin janvier 2020, le crédit bancaire affiche une progression de 4,1%.

Dans le détail le crédit immobilier à fin janvier 2021 a légèrement reculé de 0,3% par rapport à fin décembre 2020 à 282,8 milliards de dirhams. Par rapport à la même période l’an dernier, l’encours des crédits immobiliers a progressé de 2,3%.

Les comptes débiteurs et crédits de trésorerie ont légèrement progressé de 0,6% d’un mois à l’autre. L’encours à fin janvier atteint 207,6 milliards de dirhams. Par rapport à fin janvier 2020, l’encours a progressé de 13%. Une hausse qui a largement été poussée par la mise en place des crédits Damane Relance et Oxygène depuis le début de la crise sanitaire.

Le crédit à l’équipement s’affiche à 177,7 milliards de dirhams à fin janvier, en recul de 0,5% par rapport au mois dernier. Comparé à la même période l’an dernier, il progresse de 2,6%.

Le crédit à la consommation, quant à lui, est en quasi-stagnation par rapport au mois précédent avec un encours de 54,3 milliards de dirhams. Sur une année l’encours affiche un recul de 3,6%.

Moins de prêts au public, aux sociétés financières et aux entreprises privées, mais plus aux ménages

Concernant les différentes catégories d'emprunteurs, l’encours des crédits aux ménages s’élève à 353,2 milliards de dirhams, en hausse de 0,5% par rapport au mois dernier. Par rapport à fin janvier 2020, l’encours a augmenté de 3,3%.

L’encours aux entreprises privées s’élève à fin janvier à 388,8 milliards de dirhams en retrait de 0,2% par rapport au mois dernier. Sur un an, l'encours aux entreprises privées affiche une hausse de 7,5%.

Concernant le secteur financier, l’encours des crédits bancaires a connu une chute de 16,6% par rapport au mois dernier à 118,4 milliards de dirhams. La baisse par rapport à fin janvier 2020 se limite à 1,3%.

L’encours au secteur public diminue de 3% à 72,9 milliards de dirhams par rapport à fin décembre 2020.

Les impayés en hausse, surtout chez les ménages

Les créances en souffrance s’élèvent à 81,4 milliards de dirhams à fin janvier, en hausse de 1,7% par rapport au mois précédent. Sur un an, elles ont augmenté de 15,3% ou 10,8 milliards de dirhams.

Celles concernant les ménages sont en augmentation plus significative. A fin janvier elles atteignent près de 35,6 milliards de dirhams en hausse de 3,5% par rapport au mois dernier. Sur une année, elles affichent une progression de 19,6%.

Les impayés des sociétés non-financières privées s’élèvent à 45,2 milliards de dirhams, en légère augmentation de 0,7% par rapport au mois d’avant. Par rapport à la même période l’an dernier, elles affichent une croissance de 12,5%.

Aller à
Atlanta