Séance du 14/04/2021

Indices

MASI
MADEX

MASI Pts

Les plus fortes variations

medias24

Les volumes vendus et le chiffre d’affaires sur l’eau potable progressent en 2020. Les volumes et chiffre d’affaires sur l’électricité sont en retrait en raison du recul de la consommation des clients industriels et grand public. 

 

Lydec : déficit de 43 millions de dirhams en 2020, l’endettement bondit de 40%

 | LE 26-02-2021 
Les volumes vendus et le chiffre d’affaires sur l’eau potable progressent en 2020. Les volumes et chiffre d’affaires sur l’électricité sont en retrait en raison du recul de la consommation des clients industriels et grand public.

Le chiffre d’affaires global du groupe en 2020 s’élève à 7 042 millions de dirhams, en baisse de 5,6% par rapport à l’année précédente. 71% du chiffre d’affaires est généré par l’électricité, 23% par l’eau et 6% par l’assainissement.

Concernant l’activité ‘électricité’, le chiffre d’affaires a reculé de 6,5% sur l’année à 4 341 millions de dirhams. Les volumes vendus sont en baisse de 6,7% sur la période à  3 592 gigawatt.

Sur le 4e trimestre seulement, les volumes reculent de 5,6%  à 921 gigawatt « en raison du recul des ventes aux clients industriels de 10,1% » explique la Lydec. Elle pointe également, « le repli de 2,4% des ventes aux clients grand public causé par la baisse d’activités des clients professionnels (café, restaurants, etc…) ».

Le chiffre d’affaires généré par l’eau a augmenté de 4% sur l’année à 1 370 millions de dirhams avec un volume vendu en croissance de 3,7% à 164 millions de mètres cubes.

Sur le 4e trimestre uniquement, il progresse de 2% à 326 millions de dirhams avec un volume de vente en hausse de 3% à 40 millions de mètres cubes. Une hausse que le groupe impute à « la hausse des ventes aux particuliers de 4,9% sous l’effet de la croissance du nombre de clients résidentiels et de la consommation unitaire ». Cela a permis de compenser la baisse de 5,1% des ventes aux industriels et aux administrations par rapport au 4e trimestre 2019.

Concernant l’activité assainissement, le chiffre d’affaires a augmenté de 4,2% sur l’année à 387 millions de dirhams.

L’excédent brut d’exploitation ressort en baisse de 12% à 893 millions de dirhams.

Le résultat net affiche un déficit de 43 millions de dirhams contre un bénéfice de 169 millions de dirhams fin 2019.

Le niveau d’endettement du groupe augmente de 40,7% à 1 345 millions de dirhams « résultant principalement de la dégradation du BFR par rapport à l’année 2019, impacté par les retards d’encaissement des clients durant la crise sanitaire » justifie le groupe.

En 2021, le groupe compte poursuivre l'accompagnement du plan de développement du Grand Casablanca, notamment les projets d'infrastructures visant la protection de la ville contre les inondations. Le groupe annonce également la poursuite de la mobilisation en collaboration avec les autorités, afin de trouver des solutions relatives aux révisions économiques 2018 et 2019 et pour la finalisation de la 2e révision contractuelle.

Aller à
Atlanta