Séance du 14/04/2021

Indices

MASI
MADEX

MASI Pts

Les plus fortes variations

medias24

Les dépôts et crédits sont en nettes hausses en 2020. Le PNB ressort en croissance de 10,3% grâce à de meilleures marges. Mais le coût du risque, multiplié par 4, et le don au fonds Covid viennent rogner sur le résultat net. Malgré la crise, le groupe a maintenu la rémunération des actionnaires au titre de 2020.

 

CIH : Le coût du risque s'envole, les bénéfices chutent de 81%

 | LE 24-02-2021 
Les dépôts et crédits sont en nettes hausses en 2020. Le PNB ressort en croissance de 10,3% grâce à de meilleures marges. Mais le coût du risque, multiplié par 4, et le don au fonds Covid viennent rogner sur le résultat net. Malgré la crise, le groupe a maintenu la rémunération des actionnaires au titre de 2020.

Ce mercredi 24 février, CIH Bank a publié ses résultats financiers au 31 décembre 2020.

Dans un contexte marqué par la crise sanitaire, CIH Bank rappelle sa participation à la lutte contre la Covid-19. Notamment à travers un don de 150 millions de dirhams au fonds Covid-19.

La banque souligne également avoir accordé le report des échéances de crédits immobiliers et à la consommation de mars à juin 2020 pour les clients particuliers impactés par la crise. Le groupe précise que 64 000 reports ont été accordés à titre gracieux.

Dépôts et encours crédits en augmentation en 2020

Malgré ce contexte, le groupe a vu les dépôts clientèle progresser de 20,5% par rapport à 2019. Ils atteignent 53,7 milliards de dirhams. Le groupe précise que ces dépôts sont composés des dépôts de CIH Bank à hauteur de 49,8 milliards de dirhams et de ceux d’Umnia Bank à hauteur de 1,8 milliard. « Les ressources à vue constituent 76% de la collecte réalisée, affichant ainsi une évolution de 23,2% par rapport à décembre 2019 » note CIH Bank.

Les encours crédits consolidés à la clientèle ont augmenté de 18,6% par rapport à 2019. Ils s’affichent à 63 milliards de dirhams. Le groupe précise que  « ces crédits sont composés essentiellement  des crédits de CIH Bank à hauteur de 52,4 milliards de dirhams, des crédits de SOFAC à hauteur de 7,2 milliards de dirhams et de ceux d’Umnia Bank à concurrence 3,2 milliards de dirhams ».

L’encours des crédits hors immobiliers s’élève à 32,8 milliards de dirhams en 2020, en augmentation de 32,1% par rapport à 2019. Ces crédits représentent 52% du total de l’encours des crédits consolidés du groupe.

De meilleures marges et un coût du risque multiplié par 4 en 2020

Le Produit Net Bancaire s’élève à 2 760 millions de dirhams, en hausse de 10,3% par rapport à 2019. Cette hausse est conduite par la progression de la marge nette d’intérêt de 14,1%, la croissance de l’activité commerciale et la contribution de l’activité de marché avec une hausse de 29,7%.

Mais dans un contexte de crise, la banque annonce avoir adopté une approche prudente en matière de gestion des risques. Sur l’année 2020, le coût du risque consolidé s’élève à 996,6 millions de dirhams, soit une explosion de 298,8% par rapport à décembre 2019.

In fine, le résultat net part du groupe (RNPG) en est fortement impacté et chute de 81,1% à 80,7 millions de dirhams sous l’effet conjugué du provisionnement et du don au fonds spécial Covid-19.

Dividende maintenu mais en baisse en 2020

Le conseil d’administration a proposé la distribution d’un dividende par action de 8 dirhams au titre de l’exercice 2020, en baisse de 43% par rapport à l’année précédente. En 2019, la société avait distribué un dividende de 14 dirhams par action.

Aller à
Atlanta