Séance du 24/02/2021

Indices

MASI
MADEX

MASI Pts

Les plus fortes variations

medias24

Les deux valeurs minières recèlent encore du potentiel en 2021 grâce à leur aptitude à générer du cash. grâce à un effet volume et cours en 2021, elles resteront attractives pour les investisseurs même dans un contexte de reprise économique devant bénéficier plus aux secteurs ayant souffert en 2020. Selon Attijari Global Research, la SMI et la CMT proposeront des rendements de 5,7% et 6,3% en 2021.

Minières : Voici pourquoi la CMT et la SMI détiennent encore du potentiel en bourse

B.B | LE 26-01-2021 
Les deux valeurs minières recèlent encore du potentiel en 2021 grâce à leur aptitude à générer du cash. grâce à un effet volume et cours en 2021, elles resteront attractives pour les investisseurs même dans un contexte de reprise économique devant bénéficier plus aux secteurs ayant souffert en 2020. Selon Attijari Global Research, la SMI et la CMT proposeront des rendements de 5,7% et 6,3% en 2021.

Dans son portefeuille de conviction dévoilé le 25 janvier dernier, Attijari Global Research (AGR) a présenté 8 valeurs. Ces dernières sont susceptibles de représenter un bon placement boursier grâce à leur aptitude à générer du cash et le convertir en rémunération pour l’actionnaire. Parmi ces valeurs figurent la Société Métallurgique d’Imiter (SMI) et la Compagnie Minière Touissit (CMT). Ces deux valeurs minières représentent pour AGR un bon potentiel d’investissement en 2021, alors que l’année est censée bénéficier aux valeurs des secteurs les plus touchés par la crise en 2020.

Or, le secteur minier avait largement surperformé le marché l’an dernier, grâce notamment à la hausse du cours des métaux précieux.  Au 31 décembre 2020, le secteur des Mines avait clôturé en hausse de 14,03% quand le MASI avait lâché 7,27%. Ces valeurs recèlent-elles encore du potentiel de croissance cette année ?

Des valeurs toujours fortes malgré les scénarios de reprise

L’annonce de l’arrivée des vaccins et les espoirs de reprise économique en 2021 avaient pénalisé les valeurs minières en fin d’année 2020. Les analystes expliquaient alors que les investisseurs se détourneraient des minières pour miser sur des secteurs porteurs de la relance comme l’immobilier, les banques ou encore le transport. D’ailleurs, lors de l’annonce le 9 novembre de l’efficacité du vaccin Pfizer, les minières, et plus particulièrement Managem et la SMI, accusaient des baisses de près de 4% par séance sur les jours qui suivaient. Dans le même temps, le MASI prenait 2% en deux séances.

Mais depuis, le cours de Managem a rebondi de 25% depuis la fin du mois de novembre 2020, passant de 1 014 dirhams au 30 novembre à 1 271 dirhams à la séance du 25 janvier.

Graph Managem P

En 2020, la CMT a accusé une baisse contenue de 8% de son cours passant de 1 650 dirhams au 2 janvier à 1 518 dirhams au 31 décembre. Mais depuis le début de l’année 2021, la société voit son cours progresser de 8,70%. Dans son document Stratégie Actions 2021-2022, AGR anticipe un potentiel de hausse du cours de 15,6% (par rapport au cours du 21 janvier à 1 600 dirhams, ndlr) à 1 850 dirhams le titre dans les 18 mois.

Graph CMT

Concernant la SMI, elle affichait une progression de cours de 23,41% en 2020, passant de 1 568 dirhams le titre début janvier à 1 935 dirhams fin décembre. AGR, dans son document, anticipe une hausse du cours de SMI de 26,4% (par rapport au cours du 21 janvier à 1 915 dirhams, ndlr) à 2 420 dirhams l’action dans les 18 mois.

Graph SMI P

En 2021, SMI et CMT seront attractives car génératrices de cash et de rendement

Malgré le contexte de reprise censé bénéficier aux entreprises lourdement impactées par la crise en 2020, les deux minières détiennent un fort potentiel de génération de cash en 2021. Et ce notamment grâce à des effets de rattrapage tant sur les cours des métaux que sur les volumes de production.

La SMI devrait fortement augmenter sa capacité à générer du cash en bénéficiant d’un double effet cours et volume. Comme le rappelle AGR, la société devrait bénéficier « d’un cours moyen de vente de l’Argent de 22 $/l’once à partir de 2021 contre 19,4 $/l’once en 2020 en hausse de 13,2%, et d’un retour à une production normative en 2022 de 180 T telle qu'annoncée par le Management (contre 144 T estimées en 2020) ». En 2020, la société avait en effet été impactée par les effets de la crise sanitaire et du confinement avec une production en baisse de 19% au troisième trimestre 2020.

Cette reprise au niveau du résultat économique sera également accompagnée d'une baisse du coût du capital. « La CMT affiche le meilleur profil risque du secteur minier à travers un coût du capital de 8,65%. Un niveau de WACC du titre considéré parmi les plus faibles et ce, depuis son IPO en 2008 » précise la société de recherche. La valeur présente donc une véritable opportunité de production de cash, d’autant plus que la SMI est totalement désendettée avec un cycle d’exploitation complètement maitrisé. Selon AGR, la SMI devrait proposer un rendement de 5,7% en 2021 et de 6,8% en 2022 selon les projections d’AGR.

Concernant la CMT, AGR explique que : « Durant la période 2020-2022, la CMT afficherait une solide reprise de son excédent brut d’exploitation (EBE) de plus de 70%. Cette orientation positive se justifierait par deux principaux leviers. D’une part, les niveaux très lucratifs des cours de l’Argent dont la contribution aux revenus devrait dépasser les 33% sur la période prévisionnelle contre 28% en 2019. D’autre part, le relèvement attendu de la production d’environ 10% à compter de 2022 suite à l’entrée en production du nouveau puits ».

Cette valeur, à l’instar de la SMI, bénéficie également d’un coût du capital très bas. « Depuis 2018, le titre SMI profite tout de même de la baisse des taux au Maroc et de la bonne tenue des cours de l’Argent à l’international. En 2020, le WACC du titre ressort à des plus bas historiques, soit en dessous du seuil des 10% » explique la société de recherche. D’autre part, la société devrait bénéficier en 2021-2022 de génération de cash intéressante avec un taux d’endettement toujours négatif (gearing -3,9% en 2020E). « Grâce à un ratio cash-conversion supérieur à 80,0%, la SMI devrait en toute logique revenir à sa politique historique de distribution de dividende » précise AGR dans son document Stratégie 2021-2022.

Qui plus est, dans le portefeuille de conviction d’AGR, la CMT est celle qui garantira le meilleur rendement en bourse pour ses actionnaire avec un yield de 6,3% en 2021 et 7,5% en 2022 contre une moyenne du portefeuille de 4,8% et 5,6% sur ces deux années.

Aller à
Atlanta