Séance du 23/10/2020

Indices

MASI
MADEX

MASI Pts

Les plus fortes variations

medias24

Avec la chute de la distribution des crédits et l’explosion du provisionnement, le résultat net de Salafin chute de près de 75% sur le premier semestre. La société reste prudente quant à ses projections d’avenir mais renforce ses acquis financiers en annonçant le bouclage de son augmentation de capital.

Salafin : Bénéfices en chute de 74,8% sur le premier semestre

 | LE 30-09-2020 
Avec la chute de la distribution des crédits et l’explosion du provisionnement, le résultat net de Salafin chute de près de 75% sur le premier semestre. La société reste prudente quant à ses projections d’avenir mais renforce ses acquis financiers en annonçant le bouclage de son augmentation de capital.

Sur le premier semestre, les encours financiers moyens ont baissé de 4,4% par rapport à décembre 2019. Ils se chiffrent à 3 537 millions de dirhams à fin juin 2020, « tirés par la baisse de 11,1% des encours LOA » précise Salafin.

Le produit net bancaire de l’établissement de crédit tombe à 168 millions de dirhams au premier semestre 2020, en retrait de 18% par rapport à la même période l’an dernier, en raison entre autres de l'opération de report des échéances de crédits en faveur des clients en difficulté.

Parallèlement, le niveau des dotations aux provisions a explosé de 107% sur la période. Leur niveau a atteint 85 millions de dirhams au premier semestre 2020. En effet, la société explique que « les répercussions de la Covid-19 ont significativement altéré les processus de gestion du recouvrement et du contentieux ainsi que la capacité de certains clients à couvrir leurs engagements contractuels ».

De facto, le résultat net de l’établissement de crédit est en chute de 74,8% sur le S1 2020 à 18,2 millions de dirhams, sous l’impact du coût du risque et la baisse du PNB.

Perspectives

Après la morosité du premier semestre 2020, Salafin confirme une reprise actée depuis la fin du confinement, qui s'est poursuivie sur les mois d'été. Mais la société se veut prudente quant à ses projections, considérant « l’incertitude encore pesante sur l’évolution de la pandémie dans les mois à venir ». Elle rappelle néanmoins son ratio de solvabilité de 18,6% à fin juin 2020, bien supérieur au 12% réglementaire. 

La société informe également avoir procédé à une augmentation de capital par conversion totale ou partielle des dividendes en actions au titre de l’exercice 2019. L’établissement de crédit informe « qu’à l’issu de la période de souscription, close le 21 septembre, l’augmentation de capital réalisée est de 97 millions de dirhams, soit une réinjection de près de 75% des dividendes dans les fonds propres de la société ».

Aller à