Séance du 23/10/2020

Indices

MASI
MADEX

MASI Pts

Les plus fortes variations

medias24

Malgré une dynamique commerciale relativement bonne, BOA affiche des résultats impactés par la crise. Avec la hausse du provisionnement et le poids du don au fonds Covid-19, le RNPG chute de 68% au S1 2020.

Bank of Africa : Chute de 68% du bénéfice au premier semestre

 | LE 28-09-2020 
Malgré une dynamique commerciale relativement bonne, BOA affiche des résultats impactés par la crise. Avec la hausse du provisionnement et le poids du don au fonds Covid-19, le RNPG chute de 68% au S1 2020.

La banque affiche des performances commerciales en amélioration. Les dépôts clientèle ont légèrement augmenté de 1% au S1 2020 pour atteindre 204,5 milliards de dirhams. Alors que l'encours des crédits a connu une bonne dynamique de croissance avec une augmentation de 5%, à 195,5 milliards de dirhams.

Selon le groupe, la progression des crédits est essentiellement due « à la performance des crédits aux entreprises, en hausse de 4,4% ». BOA annonce également une amélioration de ses parts de marchés concernant les crédits, passant de 12,28% à fin décembre 2019 à 12,53% à fin juin 2020.

Une résilience qui a engendré une très légère augmentation du PNB consolidé du groupe de l’ordre de 1%. Au S1 2020 il se chiffre à 7 milliards de dirhams. Pour le groupe, cette hausse « résulte de la progression de la marge d’intérêt de 4,3% et du résultat des opérations de marché malgré la baisse des autres sources de revenus ».

BOA pointe également la maîtrise de son efficacité opérationnelle et la meilleure gestion de ses charges générales d’exploitation. Sur S1 2020, elles ont diminué de 2% pour l’activité de la Banque SA, soit un coefficient d’exploitation de 47,6% contre 50,2% un an auparavant.

Don Covid-19, coût du risque et report des échéances pèsent sur le RNPG

Mais à l’instar des autres acteurs du secteur, les résultats de BOA ont été fortement impactés par la crise de la Covid-19. Cela a notamment été engendré par l’accompagnement de la clientèle en difficulté face à la crise. La société indique avoir effectué « des reports d’échéances des crédits aux entreprises, sans frais ni pénalité de retard, ainsi que le report des échéances des crédits immobiliers et de consommation au profit des clients particuliers ayant subi les conséquences économique de la pandémie ».

Des mesures qui ont pesé sur les résultats de la banque qui affiche un RNPG en retrait de 68% sur le S1 2020. Il s’élève à 373 millions de dirhams contre près de 1,2 milliards de dirhams à fin juin 2019.

Cette contre-performance est également causée par la forte hausse de 68% du coût du risque consolidé. Il s’élève à 1,5 milliard de dirhams à fin juin 2020 contre 872 millions de dirhams au S1 2019, « intégrant les impacts prévisionnels de la crise sanitaire sur la base d’un modèle de provisionnement dynamique et prospectif » précise le groupe. BOA précise également que le RNPG a été rogné par le don au fonds spécial Covid-19, d’un montant de 1 milliard de dirhams.

Une situation qui pèse sur les performances de la société malgré une belle réalisation de son marché africain, représentant désormais 46% de son RNPG dont 37% pour BOA Group. Hors don, « la contribution des activités africaines dans le RNPG est en hausse de 15%. Elle passe de 404 millions de dirhams en juin 2019 à 465 millions de dirhams au S1 2020 » précise le groupe. 

 

 

Aller à