Séance du 25/09/2020

Indices

MASI
MADEX

MASI Pts

Les plus fortes variations

medias24

Au terme du premier semestre 2020, le résultat net part de groupe de Crédit du Maroc a chuté de 92% en glissement annuel, suite à la dégradation du niveau du coût du risque. L'activité du groupe a, quant à elle, quasi-stagné durant la même période.

Crédit du Maroc : chute du bénéfice consolidé au terme du premier semestre

 | LE 03-08-2020 
Au terme du premier semestre 2020, le résultat net part de groupe de Crédit du Maroc a chuté de 92% en glissement annuel, suite à la dégradation du niveau du coût du risque. L'activité du groupe a, quant à elle, quasi-stagné durant la même période.

Au terme du premier semestre 2020, l'encours des crédits consolidé de Crédit du Maroc a progressé de 3,8% en glissement annuel. Toutefois, le contexte actuel marqué par la crise sanitaire du Covid-19 a impacté les crédits aux particuliers, dont la production a été sensiblement plus faible durant le deuxième trimestre 2020.

D'autre part, l'encours des crédit d'habitat a progressé de 1,6% durant la même période tandis que l'encours des crédits à la consommation a reculé de 3,5%.

L'encours des crédits aux entreprises a, quant à lui, progressé de 4,6% à fin juin 2020. Cette évolution est tirée par la progression des crédits de trésorerie de 14,5% et des crédits bails de 4,6%, en glissement annuel. Les crédits à l'équipement, de leur côté, affichent une quasi-stagnation en lien avec le faible niveau d'investissements des entreprises en période de crise.

Par ailleurs, durant le deuxième trimestre 2020, la banque a accordé 620MDH de lignes Damane Oxygène.

S'agissant des créances en souffrance, elles intègrent les premiers effets de la crise sanitaire et sont en hausse de 14,2% en glissement annuel. Cette évolution est particulièrement portée par les crédits aux particuliers.

D'autre part, les ressources à la clientèle s'apprécient de près de 5% durant la même période, portée principalement par les ressources à vue (+10,2%).

Les ressources hors bilan, de leur côté, évoluent de 19,5% durant la même période. Cette hausse est tirée grâce à la hausse des encours des OPCVM (+24,9%) et de l'assurance-vie (+10,7%).

D'autre part, les primes collectées en assurances ont reculé de 1,5% en glissement annuel, en lien avec le contexte de crise sanitaire. Cette baisse est principalement tirée par les branches Prévoyance (-5,9%) et Assistance (-2,8%).

Ainsi, le PNB consolidé a quai-stagné (+0,3%) durant cette période. La banque précise que le PNB du deuxième trimestre 2020, a baissé de 3,2% en glissement annuel.

Indicateurs semestriels consolidés

en MDH S1 2019 S1 2020
Encours crédits 42.271 43.856
Encours ressources  41.951 44.010
Crédit Habitat 14.089 14.315
Crédit à la consommation 3.991 3.849
Ressources à vue 27.151 29.914
Ressources d'épargne 9.706 9.771
PNB  1.196 1.199
Charges d'exploitation 601 698
Résultat brut d'exploitation 594 500
Coût du risque 143 438
RNPG 301 24
Ratio de solvabilité (%) 14,9% 14,83%

Source : CDM

La marge nette d'intêret se situe à 923MDH à fin juin 2020, en croissance de 1,9% par rapport à fin juin 2019. La marge sur commissions, quant à elle, a reculé de 6,7% durant cette même période et s'est établie à 208,5 MDH, sous l'effet de l'activité clients très ralentie durant le deuxième trimestre.

De son côté, le résultat brut d'exploitation consolidé a reculé de 15,8% en glissement annuel, il inclut une hausse des charges générales d'exploitation de 16,1%, portée par le don au Fonds spécial de gestion du Covid-19 de 85MDH.

En termes d'investissement, le groupe a engagé 165 MDH durant le premier semestre 2020. Ces investissements concernent principalement le projet du nouveau siège "Les Arènes".

De son côté, le coût du risque du groupe a triplé (+205%) par rapport à fin juin 2019, suite à la constatation des impacts de la crise sanitaire et du provisionnement des encours sains sur certaines secteurs impactés par la crise.

Par conséquent, le RNPG a chuté de 92,1% par rapport au premier semestre 2019, en lien avec la dégradation du niveau du coût du risque.

Par ailleurs, les fonds propres de Crédit du Maroc s'élèvent à 6,4MDH à fin juin 2020, induisant un ratio de solvabilité de 14,83% contre 14,9% une année auparavant. De son côté, le ratio de liquidité se maintient à un niveau confortable de 175%, selon le communiqué du groupe.

L'endettement du groupe, quant à lui, ressort à 2,1MMDH à fin juin 2020, en progression de 5,6% par rapport à une année auparavant.

 

>> Lire Aussi : Dividende 2019 : les précisions de Crédit du Maroc

Aller à